Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée

Guingamp respire, Sochaux espère

En Ligue 1, ceux qui font la loi ne sont pas forcément les mieux armés. Avec les victoires de Guingamp et Sochaux contre Rennes et Bordeaux, on constate une fois de plus que tout est possible dans le championnat de France. Même un but de Jordan Ayew.

Modififié
Rennes-Guingamp : 0-2
Buts : Giresse (39e) et Yatabaré (90+4 sp) pour l'EAG.

Avec deux derbys bretons en six jours, les Rennais reviennent aux sources. Plus concentré dans le jeu, le collectif de Philippe Montanier est en pleine bourre. L'occasion d'enchaîner une deuxième victoire ? Pourquoi pas. Pris à la gorge, Guingamp prend le bouillon : d'une, Romain Alessandrini touche la barre à la suite d'une succession de passes dans le milieu rennais. De deux, Ntep dépose son coup franc sur la tronche d'Ola Toivonen, qui marque. En position de hors-jeu. De son côté, Guingamp répond aussi par Rachid Alioui. Et pour être franc, il faut dire qu'on sent pas les locaux très sereins, notamment en défense. Profitant d'un dégagement raté de Cheick M'Bengué, Mustapha Yatabaré fait le taf et décale sur la gauche Thibaut Giresse, qui croise parfaitement sa chiche et trompe Benoit Costil (39e). Le fils d'Alain rend un bon service à Jocelyn Gourvennec. Rennes souhaite tant bien que mal se sortir de la mouise, avec la tentative de Grosicki (68e). Organisés, disciplinés, les visiteurs se contentent de dégager chaque situation chaude et laissent passer l'orage. Un choix lâche, mais payant : obtenu par Sankharé, le pénalty de Yatabaré cloue le spectacle. Avec 10 points d'avance sur la zone des relégables, l'En Avant prend le large.

Sochaux-Bordeaux : 2-0
Buts : J. Ayew (70e) et Bakambu (82e) pour Sochaux.

Une banderole des supporters du FC Sochaux-Montbéliard affiche les bases à ne pas oublier pour le groupe d'Hervé Renard : croire encore au maintien. Un objectif ambitieux avant le début du match, 8 points séparant la 17e place du FCSM. Pour réduire cet écart, les locaux doivent faire tomber Bordeaux, qui reste sur deux victoires. Mais pour ça aussi, il faut de l'allant et des facultés pour déstabiliser son adversaire. Sans inspiration, les Lionceaux finissent par laisser les clés au 7e du championnat. Grégory Sertic se charge de réveiller Bonal : d'une frappe limpide des trente mètres, le milieu de terrain heurte violemment la barre transversale (58e). Mais le football est une chienne : alors que les Girondins prenaient tranquillement le contrôle de la partie, l'alignement dégueulasse de Mariano permet à Jordan Ayew de battre Cédric Carrasso (70e). D'habitude excellent, l'international français est victime d'un bug en fin de match, dont profite Cédric Bakambu (82e). Opportunistes, les Sochaliens peuvent toujours croire au maintien. C'est déjà ça de pris.

Reims-Valenciennes : 3-1
Buts : De Préville (21e), Oniangé (38e) et Charbonnier (75e) pour Reims, Dossevi (88e) pour le VAFC.

Nicolas De Préville. Un nom noble pour une cause injuste. Car si les Valenciennois galèrent à se sortir de la zone rouge, ils ne méritaient sûrement pas de prendre le premier but de l'ancien Istréen sur une ouverture d'Antoine Conte (21e). Un but non valable mais validé, qui a le mérite de lancer la partie : comme une fusée, la praline de Tongo Doumbia traverse la défense rémoise et trouve les poings de Jonhny Placide. Dans la foulée, c'est le coup de poignard. Le talent de renard des surfaces de Prince Oniangué (38e) assomme les troupes d'Ariel Jacobs. Sans trop se faire d'illusions, VA lâche l'affaire et laisse les Champenois prendre le large suite à une troisième banderille de Gaëtan Charbonnier (75e). Le pion de Mathieu Dossevi est anecdotique : Valenciennes laisse Évian à 5 unités. Il va falloir sortir le bleu de chauffe chez les Nordistes.

Lorient-Bastia : 1-1
Buts : Ecuele Manga (36e) pour Lorient. Bruno (50e) pour Bastia.


Au Stade du Moustoir, comme assez souvent cette saison, ce sont les Lorientais qui savent gérer leur pelouse synthétique. Avec six victoires sur douze réceptions cette saison, Lorient domine les débats devant des Corses qui aimeraient plus souvent assister aux rondades-saltos de Djibril Cissé. Qu'à cela ne tienne, Julien Sablé joue les artilleurs mais Florent Chaigneau fait parler sa manchette (32e). On cherche à défier les stats ? La sanction ne se fait pas attendre. Côté droit, le centre de Jouffrê trouve la route de Bruno Ecuele Manga (36e). Le capitaine montre la voie à ses moussaillons. Cependant, Bastia veut récupérer son point. Sur sa première véritable occasion, Gianni Bruno exécute une magnifique reprise qui trouve les filets lorientais (50e). Cinquième pion cette saison pour le Belge, et une rencontre qui se termine en queue de poisson.

Nice-Toulouse : 0-2
Buts : Ben Basat (65e), Ben Yedder (90+2e) pour le Téfécé.

Quand Nice, 15e au classement, accueille Toulouse, 10e, on espère ne pas assister à un match soporifique. Malheureusement, rien de folichon à se mettre sous la dent en première mi-temps. Faut-il repasser pour voir du spectacle dans le second acte ? Pour les amateurs d'agressions, peut-être. Lloyd Palun dit au revoir au Stadium juste après une terrible semelle sur le genou d'Issiaga Sylla. Nervosité, agressivité... Bref, pas un match pour les tendres. Sur un énième homme à terre en la personne de Mathieu Bodmer, Eden Ben Basat reprend le centre de Trejo pour fusiller Hassan (65e). Pas de pitié pour les faibles : malgré une occase de Dario Cvitanich (75e), les Aiglons ne redonnent pas le sourire à Claude Puel. Pire. En contre, Ben Yedder achève les espoirs des Niçois. L'OGC rétrograde d'une place, et se dit que le maintien est loin d'être acquis...

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25