1. //
  2. // Groupe K
  3. //
  4. // Fiorentina / Guingamp (3-0)

Guingamp face à ses limites

La logique a été respectée à Florence où Guingamp n'a pas été en mesure de faire chuter une Fiorentina favorite. Les Violets l'emportent 3-0, mais rien n'est encore perdu pour les Bretons.

Modififié
0 22

Fiorentina - Guingamp
(3-0)

J. Vargas (34'), J. Cuadrado (67'), Bernardeschi (88') pour Fiorentina


Dorian Lévêque face à Juan Cuadrado, Christophe Kerbrat au marquage de Mario Gómez… Les fantasmes bretons les plus fous ont pris de la consistance ce soir à Florence, mais ils n'ont pas connu la conclusion espérée. Pour leur retour sur la scène européenne, les « paysans » n'ont pas goûté aux saveurs d'un miracle. Hors de l'ambiance confinée du Roudourou, dans un stade Artemio Franchi ouvert sur le ciel italien et habitué aux joutes continentales, les Guingampais se sont très logiquement inclinés 3-0 face à une armada florentine qui leur était supérieure dans de trop nombreux domaines. Comme c'était écrit, les Bretons ont pu mesurer l'écart qui les séparait de la Fiorentina et à quel point il est difficile de tenir le ballon sur la scène européenne et de s'y procurer des occasions de but. Au moins, le seizième de Ligue 1 aura sûrement beaucoup appris de ce premier voyage hors de France, car les Bretons n'ont pas non plus été ridicules.

L'expulsion de Diallo


Les hommes de Jocelyn Gourvennec entament d'ailleurs la rencontre sans complexe et sans la peur au ventre qui peut parfois saisir un groupe novice à ce niveau de compétition. Preuve de la bonne tenue des Costarmoricains : ce sont eux les premiers à mordre dans le camp adverse et ce sont eux qui se procurent les deux premiers corners de la rencontre. Hélas, les coups de pied de coin, ça ne rapporte pas de point. En revanche, les centres bien travaillés et parfaitement catapultés au fond des cages font largement plus de différences. 34e minute : Jasmin Kurtić, en centreur, Juan Vargas en buteur, qui prend le meilleur sur Baïssama Sankoh. Et voilà la Viola parfaitement lancée dans sa Ligue Europa. Samassa ne peut strictement rien sur la reprise de la tête du Péruvien. Jusque-là, la Fiorentina n'impressionne pas. Elle se contente de gérer les timides assauts bretons, notamment ceux de Jérémy Pied, constamment hors-cadre. Elle n'imprime pas non plus un rythme insurmontable, mais joue juste et calmement, à l'image de son meilleur joueur, Juan Cuadrado. Au contraire de Mustapha Diallo, coupable de deux fautes un peu stupides qui lui valent deux biscottes dorées - d'ailleurs assez sévères - et un retour express au vestiaire dès la 37e minute. La note est salée pour les pensionnaires de L1.

L'intenable Cuadrado


Réduits à dix, les Guingampais se compliquent évidemment grandement la tâche pour la seconde période. Et si l'écart d'un but ne paraissait pas insurmontable sur l'ouverture du score des Violets, tant ces derniers ne dominaient pas à outrance, l'écart d'un joueur sur la pelouse pose, elle, largement plus de soucis. Il n'est alors pas question pour Jocelyn Gourvennec d'ouvrir les vannes de son onze en balançant des offensives à tout-va. Non. La qualif, les Bretons iront la chercher contre Minsk et Salonique, comme le veut d'ailleurs très certainement la logique de ce groupe K. Il n'est donc pas question de repartir d'Italie avec une valise. Les Bretons font alors honneur à la Ligue 1 et se resserrent derrière, se la jouant handballeurs. Mais les hommes de Vicenzo Montella ne se casseront pas longtemps les dents sur la muraille bretonne. Si Beauvue voit Tatarusanu déloger de sa cage la balle d'un inespéré 1-1 sur une belle claquette, Cuadrado ne tarde pas à lui répondre. Bien servi par Pizarro, l'intenable Colombien contrôle parfaitement et ajuste Samassa pour le 2-0. Les débats sont clos pour les Français qui se laisseront alors balader en long, en large et en travers sur le terrain d'une Viola sûre de son fait et parfaitement disciplinée. Federico Bernardeschi inscrira finalement un troisième but en plaçant parfaitement sa frappe au raz du poteau, hors de portée de Samassa. Un troisième but qui ponctue ce premier chapitre européen défavorable aux Guingampais. Le match contre Salonique qui a cartonné Minsk (6-1), dans deux semaines au Roudourou, s'annonce autrement plus décisif pour l'avenir des Bretons dans cette Ligue Europa.

Par Aurélien Renault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Abusé ces clubs de merde qui font baisser l'indice UEFA (ou en tout cas qui ne contribuent pas à le faire monter). Ces petits clubs - véritables cancers du foot français - n'ont rien à faire en coupe d'Europe.
volontaire82 Niveau : Loisir
Parce que tu misais vraiment sur Guinguamp pour remonter notre indice UEFA, en allant jouer à la fio qui plus est ?
Message posté par nelsoninho
Abusé ces clubs de merde qui font baisser l'indice UEFA (ou en tout cas qui ne contribuent pas à le faire monter). Ces petits clubs - véritables cancers du foot français - n'ont rien à faire en coupe d'Europe.


Si seulement c'était que "nos petits clubs "...
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par nelsoninho
Abusé ces clubs de merde qui font baisser l'indice UEFA (ou en tout cas qui ne contribuent pas à le faire monter). Ces petits clubs - véritables cancers du foot français - n'ont rien à faire en coupe d'Europe.

Tu ferais mieux de t'en prendre aux soit-disant leaders du foot français pas foutus de battre les "cancers du foot" en Coupe de France, plutôt qu'un club qui fait son max.
Message posté par volontaire82
Parce que tu misais vraiment sur Guinguamp pour remonter notre indice UEFA, en allant jouer à la fio qui plus est ?


Non, je souligne juste le fait qu'ils n'ont rien à faire en C3.
Message posté par PhoenixLite

Tu ferais mieux de t'en prendre aux soit-disant leaders du foot français pas foutus de battre les "cancers du foot" en Coupe de France, plutôt qu'un club qui fait son max.



La coupe est un format conçu pour permettre aux petits clubs d'aller en cpe d'europe. Les coupes ne rapportent rien financièrement, donc les gros s'en branlent (en caricaturant). Ca serait bien plus judicieux de soit:

option 1) donner les places européennes aux 5e/6e du championnat et de laisser les petits clubs se battre entre eux en coupes nationales pour la fierté du village.

option 2) rémunérer en conséquence les vainqueurs des coupes.
J'espere franchement que Guingamp va passer le groupe. Ils le peuvent. Ils ont pas non plus une equipe immonde. Et puis ils ont cette motivation d'etre en Europa.. Apres c'est la Fio avec Pizzaro et Cuadrado..

Pour repondre au premier commentaire, c'est facile de cracher sur Guingamp.. Ils ne sont pas habitue a l'Europe.. Va cracher sur Ste et le LOSC qui ont fait des matchs lamentables..
volontaire82 Niveau : Loisir
'Laisser les petits clubs se battre entre eux pour la fierté du village'

J'ai l'impression d'entendre Thiriez..
Dirtyoldtown Niveau : Loisir
Jolie tentative de troll mon cher, mais ici le niveau est relevé,retourne trollé en division inférieur,gagner de l'expérience.

Car la c'et notre coef trolling qui va baisser.
Limitless10 Niveau : CFA2
Se faire violer par la Viola
Message posté par nelsoninho


La coupe est un format conçu pour permettre aux petits clubs d'aller en cpe d'europe. Les coupes ne rapportent rien financièrement, donc les gros s'en branlent (en caricaturant).



au-delà de ton mépris classique de supporter du foot-cac-40,

doit-on rappeler que les "gros" clubs s'en foutent des coupes... sauf quand c'est le seul truc qu'ils ont à brandir à la fin de la saison ?
Message posté par PhoenixLite

Tu ferais mieux de t'en prendre aux soit-disant leaders du foot français pas foutus de battre les "cancers du foot" en Coupe de France, plutôt qu'un club qui fait son max.



On ne peut lui en vouloir. Il découvre tout juste le foot...
Message posté par nelsoninho
Abusé ces clubs de merde qui font baisser l'indice UEFA (ou en tout cas qui ne contribuent pas à le faire monter). Ces petits clubs - véritables cancers du foot français - n'ont rien à faire en coupe d'Europe.


C'est quoi un club "pas de merde", juste pour savoir ?
Note : 2
Message posté par innerself


C'est quoi un club "pas de merde", juste pour savoir ?


Je dirais qu'un club "Pas de merde" est en générale le club du TOP 5 qui malheureusement n'a pas réussi à se qualifier pour une Coupe d'Europe. Parce qu'il s'est fait piquer sa place par un club de merde qui a été meilleur qu'eux sur la saison.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
La bonne nouvelle c'est que l'Italie est déjà repassée devant le Portugal au classement UEFA, avant même que ne soit retirée la saison 2010-2011, où les clubs portugais avaient mis 7000 points aux italiens. Les italiens devraient donc se retrouver avec 8 à 10000 points d'avance en fin de saison...
Thor de Phecda Niveau : CFA2
Honnêtement j'ai moins honte de Guingamps qui se fait taper 3-0 par la Fio que Lille et St-É qui font match nul contre des clubs dont j'arrive même pas à prononcer le nom.
Message posté par garagnas


Je dirais qu'un club "Pas de merde" est en générale le club du TOP 5 qui malheureusement n'a pas réussi à se qualifier pour une Coupe d'Europe. Parce qu'il s'est fait piquer sa place par un club de merde qui a été meilleur qu'eux sur la saison.


Un club "Pas de merde" c'est donc un club à gros budget par rapport au club "De merde", mais qui sur l'ensemble d'une a été moins bon sur le terrain.
J'aurais tendance à croire qu'une équipe de merde c'est une équipe qui fait une saison pourrie alors qu'elle avait les moyens de finir sur le podium, une équipe avec un budget conséquent mais qui va perdre à Guimgamp un soir de novembre et enchainer les nuls contre Evian et Bastia.
La seule vérité c'est la vérité du terrain. Si les clubs "Pas de merde" ne sont pas contents ils n'ont qu'à jouer au football, poser leurs couilles sur les terrains et gagner leurs matchs.

Ca me tue d'entendre ce genre de commentaires. Les guinguampais ont mérité leur place. Les autres qui pleurent n'avaient qu'à faire mieux.

Putain de pays de chialeurs.
Message posté par vico


Un club "Pas de merde" c'est donc un club à gros budget par rapport au club "De merde", mais qui sur l'ensemble d'une a été moins bon sur le terrain.
J'aurais tendance à croire qu'une équipe de merde c'est une équipe qui fait une saison pourrie alors qu'elle avait les moyens de finir sur le podium, une équipe avec un budget conséquent mais qui va perdre à Guimgamp un soir de novembre et enchainer les nuls contre Evian et Bastia.
La seule vérité c'est la vérité du terrain. Si les clubs "Pas de merde" ne sont pas contents ils n'ont qu'à jouer au football, poser leurs couilles sur les terrains et gagner leurs matchs.

Ca me tue d'entendre ce genre de commentaires. Les guinguampais ont mérité leur place. Les autres qui pleurent n'avaient qu'à faire mieux.

Putain de pays de chialeurs.


Vico, on est d'accord sur le sujet:) Mon poste était ironique.
Parce que pour beaucoup de monde c'est les "clubs de merde" qui font baisser l'indice UEFA, et le club, qu'ils supportent, aurait fait un meilleur parcours en coupe d'Europe.

Mais malheureusement pour faire mieux bah faut se qualifier pour les coupes d'Europe.

Et c'est pas évident parce que les clubs de merde piquent les places:)

Alors que comme dit plus haut ou sur l'article de Saint-Etienne, le problème des clubs français en Coupe d'Europe est plus technique et tactique que "Budgétaire" parce que entre Karabagh et l'ASSE hier, l'équipe qui avait le jeu le mieux léché c'était pas l'ASSE.
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Ce qui est marrant c'est que Guingamp pourrait être la seule équipe française à sortir des poules d'EL. Parce que même si en face hier soir c'est la Fiorentina et qu'il n'y avait pas grand chose à faire, je suis sur que l'EAG peut finir deuxième en sortant deux bons matchs contre les grecs de Salonique (le Dynamo Minsk a l'air vraiment en dessous).
Message posté par garagnas


Vico, on est d'accord sur le sujet:) Mon poste était ironique.
[...


Navré je n'avais pas saisi le coté ironique. Mais oui, le déficit tactique et technique est juste honteux et tout ces minables ne peuvent plus se planquer derrière le manque de moyens. D'ailleurs je n'ai pas entendu un seul de ces chialeurs soulever le budget de leurs adversaires européens de la semaine.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 22