1. //
  2. // 16e finale retour
  3. // Dynamo Kiev/Guingamp (3-1)

Guingamp et le bilan des clubs français en C3…

L'élimination à gros flocons de l'En Avant hier soir à Kiev (1-3) a été honorable. Mais elle a entériné une médiocrité française chronique dans cette compète qui, en France, fait toujours beaucoup fantasmer avant, et nettement moins pendant…

0 47

Hommage à l'En Avant


On ne va pas refaire l'histoire et regretter que les Guingampais n'aient pas inscrit ce fameux troisième but à l'aller au Roudourou. Bien sûr, ils «  auraient pu » … Mais ils ne l'ont pas fait. Tout simplement parce que ce Dynamo Kiev leur était supérieur et qu'avant que Yarmolenko et Belhanda se fassent stupidement expulser, les Ukrainiens avaient survolé les débats. Et même à neuf contre onze en seconde mi-temps, les visiteurs de l'Est avaient fait le boulot en défendant plutôt pas mal, grâce notamment au gardien Chovkovski. Le match retour s'annonçait délicat pour Guingamp et une éventuelle qualif aurait tenu d'un petit exploit. Et d'exploit, il n'y eut pas… Car même privés d'un de ses leaders de jeu, Yarmolenko, le Dynamo était au-dessus. Globalement, Guingamp a trop subi dans le cœur du jeu où ses deux milieux Mathis et Sankharé ont été mis sur le reculoir. Kiev a ainsi marqué trois buts aux moments où on sentait que l'En Avant était sur des phases de rupture. Après le premier inscrit sur corner (tête canon de Teodorszyk, 1-0 à la 31e), c'est le deuxième qui a fait mal, puisque réussi dès le retour des vestiaires sur une magnifique volée de Bouyalski (2-0, 46e).

L'immense mérite des Bretons fut de repartir à l'assaut après chaque but encaissé. On doit souligner les belles tentatives de Giresse du gauche, mais aussi d'une tête qui a failli provoquer l'égalisation à 1-1 (41e). Mais on parle là d'un jeu « en réaction  » , après que l'adversaire avait frappé fort. Et même si Mandanne a fait renaître l'espoir sur son but en déviation (66e), ce n'était que l'espérance de jouer la prolongation. Et de prolongation il n'y eut pas, vu qu'un penalty (incontestable) de l'excellent Gusev soldait cet affrontement franco-ukrainien en faveur des locaux (3-1, 75e). Beauvue, dont ce n'était pas la soirée, rata la balle du 2-3 sur une tête qu'on voyait faire mouche (90e +2). Il y a eu aussi les échauffourées qui ont interrompu la partie pendant une petite dizaine de minutes (78e). La peur bleue a saisi les supporters bretons, pas vraiment désireux de revivre les bastonnades subies par les supporters de Sainté en marge du match contre Dniepopetrovsk (0-1). Cette interruption est intervenue au moment où les premières crampes assaillaient les Ukrainiens et au moment où le risque de prolongation était encore possible. Mais le Dynamo a tenu jusqu'au bout. C'est dans ce cadre politique de nationalisme exacerbé déferlant des larges tribunes de l'Olimpiski qu'on a pu jauger toute la difficulté pour l'En Avant d'avoir eu à affronter une équipe déjà supérieure sur le papier, mais de surcroît galvanisée par des motivations clairement identitaires : deux points forts, comme les deux buts d'écart séparant un Dynamo se devant à tout prix d'être « héroïque » et un Guingamp qui n'avait que son courage…

C3 ou bien C0 ?


L'élimination de Guingamp a donc mis fin à la présence des clubs français en Ligue Europa 2014-2015. Le « petit budget » de 22 millions d'euros et plus petit club français engagé dans cette compète aura quand même démontré qu'on pouvait jouer de front et la L1 et la C3. Et se servir de cette dernière pour progresser en championnat. On espère donc que le contingent hexagonal en prendra de la graine pour la saison prochaine et fera ainsi prospérer en C3 un indice UEFA que seuls les Bretons ont porté à bout de bras. Car le bilan général de cette édition est assez désastreux, avec le foirage précoce de l'OL contre l'Astra Machinchose en préliminaires (1-2, 1-0), puis le naufrage en poules de Sainté et de Lille. Dur de constater que lors de ces 16es, Dniepopetrovsk ait pu sortir l'Olympiakos, que le Torino ait sorti Bilbao ou que le Beşiktaş ait éliminé Liverpool. Qu'est-ce qui pouvait empêcher l'ASSE et le LOSC de se transcender pour se hisser au niveau de ces trois clubs victorieux et sortir eux aussi trois cadors continentaux ? La vaillance de Guingamp, peut-être… En tout cas, aucun club français ne sera présent en 8es. Hormis le fiasco total de 2012 (aucun club tricolore n'était sorti des poules), la France avait placé au moins une formation en 8es en 2010, 2011 et 2013. L'an passé, l'OL avec ses rookies était même parvenu en quarts…

Une fois de plus, le foot français ne décrochera pas ce trophée de Ligue Europa (ex-Coupe de l'UEFA) qui lui manque tant et qui, année après année, devient un marqueur incontestable de la médiocrité plus d'un « état d'esprit » que d'un réel niveau de la L1. Même si le contenu des matchs de Ligue 1 demeure majoritairement peu ambitieux et poussif. Objectivement, le Montpellier de cette année qui vient de trouver sa bonne carburation aurait été éligible aux 8es de C3. Mais avec en plus la mentalité guingampaise indispensable. Et puis coach Courbis a aussi toute la rouerie et le charisme nécessaires pour que son « Montpeul » trace un beau chemin en Europe… Le niveau de la L1 n'est pas si nul au point d'envoyer ses représentants à la casse dès le premier tour de C3. L'adversité y est moindre qu'en C1, et les cadors reversés de la Ligue des champions ne sont pas toujours super motivés pour remporter cette compète somme toute « secondaire » . Lyon l'a bien prouvé l'an passé en mettant à mal en quarts une Juve battue en demies par un Benfica tout juste bon… Il faut vivre la Ligue Europa comme une belle aventure pour pouvoir aller loin. Or, le problème du foot français, c'est surtout qu'il n'a plus le sens de l'épopée. Cette saison Guingamp l'avait un peu, Monaco l'a toujours et Paris court après. On verra bien si les clubs français s'en inspireront l'année prochaine en C3. Comment ?... Vous avez des doutes ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est sans fin cette affaire. Chaque année on rabache "l'année prochaine il faudra la jouer" et chaque année on est pas capables d'avoir 2 clubs en 8èmes... donc rdv en février 2016 pour gueuler " bordel on joue pas l'europa, c'est un scandale"
Ok le bilan est mauvais, mais c'est se tromper que de compter sur des clubs moyens comme Sainté ou Lille pour aller chercher un Quarts ou une Demi. Sainté aurait dû sortir de sa poule c'est vrai, tandis que le LOSC est vraiment tombé sur un gros groupe et n'avait tout simplement pas le niveau. Le vrai problème de la France en EL cette année, c'est l'absence des clubs historiques que sont l'OM ou Lyon, les seuls capables avec Paris et Monaco de faire quelque chose de vraiment solide en Coupe d'Europe. L'an prochain sera bien plus caractéristique de la vraie force de la L1 je pense avec le retour de ces places fortes qui ont tant manqué cette année.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le seul problème c'est que les "gros" français (Lille et Sainté cette année mais je les visent pas spécialement sur les années précédentes) en ont généralement rien à foutre de cette coupe... les supporters beaucoup moins certes, mais les joueurs préfèrent se concentrer sur le championnat et calculent trop.... cette année seul Guingamp a joué sans calculer et est sorti des poules. C'est un fait. Tant qu'on jouera gagne-petit en europa league ben on aura des résultats de petits en europa league... parce que un club sur 4 qui atteint les 16èmes, c'est pas glorieux pour le foot français.. même si pour Guingamp, le soit-disant "maillon faible" des 4 français par rapport à Sainté Lille et Lyon a été plus qu'honorable !
Effet Méride Niveau : DHR
moi je comprends, les clubs français ont des armoires à trophées qui débordent tellement qu'ils peuvent se permettre de snober l'europa league
J'attends les éternels détracteurs de l'Europa League pour nous débiter leurs discours pré-mâchés : blabla pas assez d'argent, blablabla déplacement trop longs... Excuses de losers.

Et pendant ce temps, la colonne "trophées européens" des clubs français se fait dépasser par d'autres pays, au même titre que notre indice UEFA. La dernière coupe d'Europe remportée par un club tricolore ? 1995, 20 ans déjà putain !
LeJusticier Niveau : Ligue 2
Toujours la même rengaine années après années... La France a un football consanguin. Les clubs doivent prendre leur responsabilités et trouver l'inspiration à l'étranger pour la formation et le coaching, comme partout en Europe...
Note : 3
Je prêche pour ma paroisse et je ne suis peut-être pas objectif, mais la poule de Lille, c'était loin d'être de la gnognotte question niveau et effectifs, hormis peut-être Krasnodar, "faible" 4e du championnat russe.

Quand tu vois que la saison du LOSC est plus que galère, avec un niveau de jeu très très très faible, un nombre de blessés élevé aux moments charnières de la première moitié de saison (solidarité avec Lyon) et une jolie bataille pour le maintien en perspective, tu te dis que l'élimination en poule est loin d'être illogique.

Pas de fausses excuses ni de misérabilisme, on a été à notre place durant cette campagne européenne (plus que lors de la C1 2011-2012 par exemple), et c'est pas une fierté, mais pas question de dire que la coupe n'a pas été jouée, quand tu vois le 11 type aligné à chaque match.

Pour le reste (état d'esprit, tactique et niveau de jeu), je pense qu'on peut savoir où le bât blesse...
Vous pouvez rajouter une autre raison qui va rendre l'EL encore plus difficile à remporter désormais, la place qu'elle procure pour la LDC.
La concurrence va être beaucoup plus rude.
Dur retour à la réalité pour le foot français qui s'est abrité derrière "l'épopée" d'un petit pour se voiler la face.
Mais en fait d'épopée, il n'y a eu seulement une qualification pour les 16èmes (sans rien enlever à l'EAG qui a fait durer le rêve au max).

Quand on fera le bilan, certains brandiront Guingamp pour trouver que finalement, c'était pas si mal, alors que ça reste dramatique.

Enfin, qui sait, peut-être est-ce le début d'une nouvelle vague ? Malheureusement, le salut viendra avec la nouveauté dans le foot français, que cela soit par les dirigeants ou par les entraineurs !

Monaco, Marseille, Guingamp semblent l'avoir compris en allant chercher des entraineurs hors du sérail actuel. Mais on ne le saura vraiment qu'en deuxième génération d'entraineurs, les successeurs de Bielsa, Gourvennec en diront long sur la volonté française de se renouveler et de progresser, sur les scènes nationale et internationale.

P.S. Merci Guingamp
Je tiens quand même à faire un bisous sur la fesse gauche de tous le détracteurs du calcio et de sont soit disant déclin..
5 sur 5 pour les clubs italiens dont un super Torino à Bilbao.
Le pire c'est que je suis sur qu'avec des entraineurs qui ne sont pas nés dans cette mentalité de lose et d'excuses permanentes, on ferait beaucoup mieux avec les mêmes joueurs.

Et courbis ne ferait pas mieux, c'est le premier à chialer sur l'argent, le calendrier etc. Il a même dit qu'il ne voulait pas de l'europa league l'an prochain
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Je veux rien n'enlever à Guingamp, mais quand on entend parler "d'épopée ou d'exploit" alors qu'en fait on parle d'un club qui fini 2eme de sa poule de C3 et c'est tout.

Sinon oui, l'année prochaine moi j'y crois.
Pour une fois on a notre top 6 à leur place en championnat.
Je pense qu'on aura moyen d'avoir nos 6 clubs en groupes de C1 et C3. Si Bielsa reste à Marseille, il jouera l'Europe à fond, et je fais confiance à Sagnol aussi.
PirloVerratti Niveau : DHR
Faut surtout rappeler qu'une victoire en C3 permet d'accéder à la C1. Si ça, ça permet pas de se motiver un peu, je sais pas ce qu'il leur faut.

On regrettera quand même le raté de début de saison de Lyon, qui aurait sans doute eu sa carte à jouer, même s'il manquerait un peu d'expérience pour aller au bout.
Le vrai fiasco européen cette saison c'est l'ASSE solidement installée dans les 5 premières places depuis 3 saisons mais incapable de sortir d'une poule minable.

Tops:
- Arsenal-Monaco
- PSG-barça
- "l'épopée" guingampaise

Flops:
- ASSE
- LOSC

L'OL c'est plus l'accident industriel de début de saison avec une équipe qui a eu du mal au démarrage.

Thiriez démission!
Cette grosse hype Guingamp, montré en exemple face aux vilains clubs français qui balancent, faut arrêter deux minutes. Ils ont pas eu de barrages, une groupe facile et de la chatte avec aucun blessé. Ya aucun exploit dans ce qu'ils ont fait. Puis bon le génie Gourvennec... Girard a fait 10 fois mieux avec Montpellier et on voit où il en est maintenant.
Message posté par Elzeard
Cette grosse hype Guingamp, montré en exemple face aux vilains clubs français qui balancent, faut arrêter deux minutes. Ils ont pas eu de barrages, une groupe facile et de la chatte avec aucun blessé. Ya aucun exploit dans ce qu'ils ont fait. Puis bon le génie Gourvennec... Girard a fait 10 fois mieux avec Montpellier et on voit où il en est maintenant.


22 millions de budget hein. Je suis d'accord que leur "épopée" n'est pas non plus l'exploit du siècle, mais d'autres auraient perdu lamentablement à Salonique notamment.
M'ouais... La France n'a jamais eu de clubs capables de remporter des trophées européens. Sauf pendant les années 90 qui ont été les années de gloire du calcio et du foot français (le foot français comme poisson-pilote du requin italien).

Bon, rien de définitif (le foot est fait d'espoirs - déçus - et chaque match est un nouveau départ) mais une constance.

L'excuse du calendrier et de la priorité au championnat est bidon. Plus de cinquante ans qu'elle dure! De plus, elle est valable pour tous les clubs en compétition, non? Ou est-elle une exclusivité hexagonale?

Sur un malentendu, une équipe française peut créer l'exploit mais cela n'arrive que très-très rarement.

Mais bon, la France reste cinquième (ou sixième) du classement UEFA. C'est pas si mal! Demandez aux belges, aux hollandais, aux yougoslaves ou aux hongrois ce qu'ils en pensent.
anteouane Niveau : DHR
Je plaide quand même pour un passage de la Ligue 1 à 18 clubs pour enlever les journées de L1 en semaine qui font enchainer aux européens 7 matchs en 3 semaines pendant les phases de groupe..

Bien sûr que je félicite Guingamp et que je taille Lille et Saint-Etienne. Bien sûr que les entraineurs doivent faire avec ce qu'on leur offre et se nourrir des différentes compétitions. Mais cela n'empêche d'avoir une vraie réflexion sur pourquoi on y arrive pas dans cette coupe.

Liste des équipes éliminées en poule :
2015 : Lille - StEtienne
2014 : Bordeaux
2013 : Marseille
2012 : Paris - Rennes
Et St-Etienne ???

Ah non c'est vrai ils sont jamais dans ce genre d'article.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Quoiqu'on en dise, c'est une question d'état d'esprit. Guingamp avait un niveau à mon avis intrinsèquement insuffisant pour sortir de leur groupe, et pourtant ils l'ont fait, simplement parce qu'ils ont joué la compétition à fond. Incomparable avec Lille et ce fabuleux Girard qui doit estimer que l'EL, qui l'oblige à jouer face au Pink Floyd de Wolfsburg et Everton, est indigne de son niveau et mérite pas qu'on y sacrifie la L1 (parce que, comme le montre Guingamp qui est 8ème de L1, il est impossible de jouer l'EL et le championnat en même temps). La perf de Lille est indigne. C'est tout. Je veux bien qu'ils sortent pas de leur groupe face à Everton et Wolfsburg (encore qu'Everton est à mon avis à la portée du 3ème de la L1 2013-14), mais se faire dominer par Krasnodar, franchement, ça met un exergue un problème. Et l'ASSE, que dire ? Pas au niveau pour passer face à Bakou et Dnipropetrovsk ? Pas au niveau pour ne serait ce qu'emmerder l'Inter minable du début de saison ?
Franchement, au final, c'est à se demander si Krasnodar et Dnipropetrovsk sont pas tout simplement supérieur respectivement au 3ème et au 4ème du dernier championnat.
Et dire que certains croient que la L1 supérieur à la série A et comparable à la BPL.

Bravo à Guingamp qui montre qu'avec un bel état d'esprit et un entraîneur compétant on peut jouer sur plusieurs tableaux en étant loin d'être ridicule (cette défaite face au dynamo a montré que le dynamo avait une équipe bien supérieur dans tous les domaines et pourtant Guingamp est pas passé loin de l'exploit, ça veut peut être dire quelque chose).
Les autres sont minables. Y a pas d'autre mot.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 47