Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe K
  3. // PAOK Salonique/Guingamp (1-2)

Guingamp entre dans l'histoire

Guingamp a chassé deux récompenses ce soir. Celle pour être la seule équipe française qualifiée en EL, et surtout celle pour être la première équipe bretonne à atteindre les seizièmes de finale. Au bout d'un match fort bien maîtrisé, l'En Avant se paie une qualification méritée.

Modififié

PAOK Salonique - Guingamp
(1-2)

Athanasiadis (21') pour PAOK Salonique , C. Beauvue (6'), C. Beauvue (83') pour Guingamp.


Sur le papier, le défi de Guingamp semblait difficile. Aller taper au moins un point chez le leader du championnat grec dans un stade plutôt fort chaud n'est pas une sinécure. Mais en y regardant de plus près, le PAOK a salement perdu ce week-end et n'a finalement battu que le Dynamo Minsk en Ligue Europa. Alors les Bretons ont retroussé leurs manches, ont joué le jeu, ont résisté aux - maigres - assauts locaux et ont au final placé Guingamp dans l'histoire comme étant la première équipe bretonne à se qualifier pour les seizièmes de la Ligue Europa.

Une main gênante


Sensation à Tomba. Après 7 minutes, les visiteurs bretons sont déjà devant grâce à une caboche surpuissante et surprécise de Beauvue sur un coup franc de Giresse. C'est d'ailleurs avec un gros plan de la calvitie naissante de Giresse que le match avait débuté, suite à une fameuse mise au tapis des œuvres d'Athanasiadis. Les Guingampais sont rapides en contre-attaque, trop peut-être pour Vitor qui envoie une mandale discrète à Mandanne pour l'arrêter sans sanction. Bizarrement, au pied du mur, les locaux semblent figés, sans idée et donc bien moins dangereux que leurs hôtes. C'est donc un coup du sort qui va relancer les leaders de la Super League grecque. Par hasard de passage dans le rectangle, Athanasiadis centre sur la main de Jabobsen et balance quelques secondes plus tard son sixième but de la compétition dans les filets de Lössl. Cela a le don de faire sortir Jacobsen de son match, le Danois laisse ensuite le ballon flirter avec le pied de l'inusable Răzvan Raț qui ne s'attendait pas à tant de complaisance et qui n'en profite donc pas. Puis vient cette action magique de la 32e minute : Levêque lance Giresse dans la profondeur. Ce dernier centre en retrait pour Beauvue dont la feinte profite à Mandanne qui, de manière très mignonne, vient caresser son sixième poteau depuis le début de l'EL. Guingamp a digéré l'égalisation, Giresse et Beauvue retentent donc le coup de la septième minute, mais c'est hors cadre…

Gestion bretonne impeccable


Grosse minute dès le retour des vestiaires, alors qu'Athanasiadis frappe la transversale à bout portant, Pied repart ensuite à toute vitesse, crochète Skondras qui ne peut s'empêcher de le plaquer. Le Grec passe à un mètre – celui du placement de Vitor – du rouge. Pied est entré du bon dans le match après la pause, son centre pour Giresse est nickel, comme la puissance de la frappe du fils de, mais malheureusement aussi comme l'arrêt de Glikos. Plus on se rapproche de la fin du match – et donc de la qualification bretonne – plus les Costarmoricains semblent montrer l'expérience suffisante pour tenir le coup. Même quand ce diable d'Athanasiadis envoie une mine à quelques centimètres de la lucarne, même quand l'arbitre assistant se vautre littéralement sous les yeux de Beauvue. Et encore plus quand ils voient Papadopoulos envoyer la pire reprise de volée de la soirée dans les nuages. Non non les amis, aucun souci pour les ouailles de Gourvennec qui vont même aller se mettre à l'abri avec ce qu'ils ont exécuté avec perfection toute la rencontre : la contre-attaque. Giresse allonge, Beauvue et Sankhare s'arrangent entre eux pour que le premier dribble deux-trois hommes et chatouillent la lulu de Glikos, Guingamp a fait tout ce qu'il fallait, Gourvennec applaudit, ça le ramène 16 ans en arrière…


Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Lille, encore un trou noir