Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon-Guingamp (1-3)

Guingamp achève l'OL

Après une première mi-temps complètement maîtrisée par l'OL, le match a tourné à la mi-temps. Bien plus incisifs, les Guingampais ont tordu les Lyonnais. Et largement.

Modififié

Lyon 1-3 Guingamp

Buts : Lacazette (37e sp) pour Lyon // Salibur (46e) et Coco (52e et 77e) pour Guingamp

C'est la bronca dans le Parc OL. Les sifflets accompagnent maintenant les banderoles. Joël Bats est en train de s'enfoncer sur son siège, le regard noir, perdu dans ses pensées. Mais il n'échangerait sa place avec l'entraîneur ou le président lyonnais pour rien au monde. Jean-Michel Aulas dans sa tribune et Bruno Génésio sur le banc tirent la même tronche. Celle des très mauvais jours. En partant de son côté gauche, Marcus Coco vient de déposer Rafael et Nicolas Nkoulou avec une étonnante facilité avant de décocher une énorme frappe sous la barre d'Anthony Lopes. C'est le troisième but guingampais en moins de trente minutes. Un ascenseur émotionnel pour les Lyonnais, qui pensaient être en train de relancer la machine en menant tranquillement contre l'EAG, et qui, finalement, sont en train de concéder l'une des défaites les plus difficiles à avaler de la saison. Il va falloir une sévère remise en question.

Le caractère de Lacazette


Dès les premières minutes du match, l'Olympique lyonnais donne le ton et Sergi Darder oblige Karl-Johan Johnsson à sortir un premier arrêt. Parfait pour permettre aux hommes de Bruno Génésio d'emmagasiner de la confiance. Sans forcer, sans faire de pressing vraiment intense, les Lyonnais établissent peu à peu leur emprise sur le match. L'OL opère en cycle de dix minutes et alterne entre les phases de temporisation et d'accélération. Et à chaque fois qu'ils accélèrent, les Rhodaniens apportent le danger sur le but guingampais, à force de combinaisons en une touche de balle, et de transmissions rapides. Peu avant l'heure de jeu, Sergi Darder est encore une fois tout proche d'ouvrir le score, mais son contrôle est un peu trop long et ne lui permet pas d'ajuster Johnsson.

En face, les Guingampais se contentent de constituer un bloc bas et balancer des longs ballons devant. Même si, logiquement, la priorité est à la solidité de sa défense, Guingamp est décevant. D'une passivité déconcertante, les Bretons semblent accepter le fait de subir. Ce qui est dommage, car lors de leurs rares intrusions dans le camp lyonnais, il semble qu'il y a quelque chose à faire. Alors forcément, l'inévitable finit par arriver et l'OL ouvre le score grâce à Alexandre Lacazette. L'attaquant lyonnais, maladroit face à Buffon il y a quelques jours, garde cette fois-ci les nerfs solides pour transformer le penalty obtenu par Maxime Gonalons. Le verrou a enfin sauté et le plus dur semble être fait. Et pourtant...

Guingamp express


Au retour des vestiaires, les hommes d'Antoine Kombouaré reviennent avec des intentions bien différentes et se positionnent beaucoup plus haut sur le terrain. Il faut seulement quelques secondes pour que cela porte ses fruits, quand Jimmy Briand s'efface pour laisser Salibur catapulter la balle dans les filets. Cinq minutes plus tard, à la suite d'une mauvaise relance de Diakhaby, déjà pas irréprochable sur le premier but, c'est Marcus Coco qui est servi par Briand pour mettre le but du 2-1. Guingamp continue dans son idée et exerce un pressing tout terrain. On sent les Lyonnais atteints mentalement, et pour ne rien arranger, Anthony Gautier oublie un penalty évident sur Lacazette, et Valbuena sort sur civière cinq minutes après son entrée en jeu à cause d'une épaule déboîtée.


L'OL panique et se projette un peu n'importe comment, laissant des boulevards très appréciables pour les contre-attaques bretonnes. Surtout que Lyon est coupé en deux, alors que Guingamp continue d'opérer en bloc. Et finalement, c'est Guingamp qui a les plus belles opportunités. Si Lucas Deaux gâche le but du break, Marcus Coco ne se fait pas prier pour détruire les espoirs lyonnais. Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat assurent la fin de match en annihilant toutes les tentatives de combinaisons des Lyonnais. Et quand ils sont battus, Johnsson est là pour barrer la route à Lacazette. Les Lyonnais sont sonnés, et ne parviendront pas à réagir. Après dix journées de championnat, l'En Avant Guingamp compte quatre points de plus que l'Olympique lyonnais.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier