Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Guillermo Ochoa a-t-il passé la date de péremption ?

Ultra sollicité après un Mondial 2014 de feu, Guillermo Ochoa s'impatiente depuis sur le banc de Málaga. Et alors que le Mexicain a clairement annoncé ses envies d'ailleurs, les prétendants ne se bousculent plus.

Modififié
Lors du Mondial 2014, sa performance contre le Brésil avait eu un retentissement planétaire. À lui seul, Guillermo Ochoa avait tenu en respect le Brésil de Neymar et assuré le nul 0-0 entre le Mexique et les Auriverde. Si bien que la Twittosphère s'était enflammée avec photos et gifs humoristiques qui faisaient passer le portier mexicain pour une réplique latino de Manuel Neuer. Alors, en fin de contrat avec Ajaccio, il devenait du même coup l'un des joueurs les plus convoités du mercato d'été. Néanmoins, la star du Mondial brésilien a déchanté depuis 18 mois, la faute à un choix de club qui, a posteriori, sent la foirade.

Trahi par Málaga ?


À l'été 2014, alors qu'une grande partie de l'Europe lui fait les yeux doux, Guillermo Ochoa opte pour Málaga. Un club espagnol qui a vécu la Ligue des champions en 2012-2013, mais qui lutte avec des difficultés financières depuis. Et pour le grand bouclé, c'est un calvaire qui commence, à cause, entre autres, d'un Carlos Kameni qui ne bouge pas des buts. Après huit saisons comme taulier à l'América Mexico (5 ans) et Ajaccio (3 ans), le titulaire en sélection mexicaine doit poser ses fesses sur un banc de touche.

Depuis, il ne s'est levé que pour quelques matchs de Coupe du Roi avec Málaga, et les matchs de la Tri, où il a gardé les faveurs de Miguel Herrera. Insuffisant pour Ochoa, qui, dans Claro Sports, a récemment fait part de son agacement et de son sentiment de l'avoir prise bien profond : « C’est une décision de l’entraîneur. En arrivant là-bas, le directeur sportif, le président et le propriétaire m’ont fait des promesses, mais le staff technique ne les ont pas respectées, il a choisi un chemin différent. »

Relégué sur le banc avec la sélection mexicaine


D'autant qu'après un Mondial de haute volée, le Mexicain s'attendait à avoir plus de garanties, ce que son « bourreau » camerounais Carlos Kameni a admis comprendre dans le quotidien As. L'ancien Ajaccien estime aussi avoir la conscience tranquille, que ses déboires s'expliquent par le fait qu' « on ne (lui) a à aucun moment donné la possibilité de jouer ou de (se) battre pour le poste. » Il n'a toujours pas joué en Liga, alors que son club n'est déjà plus en course en coupe. De quoi se dire que son avenir est encore plus terni, lui qui a perdu sa place de titulaire avec le Mexique à la suite de la Gold Cup. Titulaire pendant les cinq matchs et victorieux de l'épreuve, Ochoa a été écarté par le coach intérimaire Riccardo Ferretti avant de ne revenir qu'en simple doublure avec Juan Carlos Osorio. C'est donc à la télé qu'Ochoa a suivi la CONCACAF Cup contre les États-Unis, puis du banc qu'il a vécu les premiers matchs éliminatoires de son pays pour le Mondial 2018.

Le retour de la rumeur Marseille


Le gardien mexicain n'a donc plus une seule raison de s'éterniser à Málaga, même si récemment, une rumeur envoyait Carlos Kameni à Watford. C'est bien sur le banc de touche qu'il a débuté l'année civile 2016, et du banc de touche qu'il la vivra tant qu'il sera sous contrat avec le club andalou. Depuis l'ouverture du mercato, le héros du Mondial 2014 a été annoncé à beaucoup d'endroits, et même recalé par Reims, Nice et le FC Bruges selon France Football. La faute à un temps de jeu famélique et à des émoluments importants - environ 2 millions d'euros annuels - qui peuvent rebuter les prétendants. Cet été déjà, auréolé d'une nouvelle coupe de cheveux, il avait été pressenti dans plusieurs clubs, dont l'Olympiakos, mais n'avait pas réussi à sortir de sa prison dorée.


Selon le média mexicain La Opinion, l'échapatoire de l'ancien gardien titulaire de la Tri pourrait être l'Olympique de Marseille si Steve Mandanda venait à plier bagages pour la Premier League à mi-saison. Une destination qu'on lui promettait déjà chaque été quand il gardait les bois d'Ajaccio. Une rumeur pas forcément plus solide que la blague du média mexicain Record qui, pour le Jour des Innocents le 28 décembre - sorte de 1er avril au Mexique - a envoyé l'ancien portier d'Ajaccio à Chivas Guadalajara, dans sa ville natale. Un transfert qui éloignerait le joueur de l'Europe, mais le rapprocherait de son statut de taulier en sélection.


Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier