1. //
  2. // Guillaume Meurice

Guillaume Meurice : « J’aurais aimé devenir Chilavert, mais j’ai le physique de Grégory Wimbée »

Il y a une quinzaine d'années, Guillaume Meurice faisait les déplacements de sa Bourgogne natale pour aller soutenir l'OM au Vélodrome. Depuis, il sublime quotidiennement la radio France Inter, chronique l'actualité avec esprit et ne va plus au stade. Mais ça ne l’empêche pas d’avoir un certain regard, vif et hilarant, sur son passé d’ultra, sur la situation de l’OM et sur tous ces « bénévoles qui se lèvent les dimanches matins pour accompagner des gamins en tournoi. »

Modififié
2k 88
De ce que j’ai pu comprendre, tu es un vrai fan de foot. Comment est née cette passion ?
J’étais un vrai fan de foot. Mais ça, c’était avant. Avant le foot business. Avant que les stades ne s’appellent par des noms de marque. Avant que les joueurs ne deviennent des panneaux publicitaires à crampons. Avant que le budget « gel capillaire » n’ait dépassé celui des Bescherelle dans les centres de formation. Aujourd’hui, je n’ai pas envie d’aller voir jouer l’égérie analphabète de L’Oréal au stade Cochonou. Oui, je suis un vieux con du foot.

Au point de supporter l’OM alors que tu es né en Bourgogne ?
L’époque voulait ça ! Dans les années 90, c’est une équipe qui faisait rêver tous les gamins de mon âge. On se faisait un mulet pour ressembler à Chris Waddle. On frémissait devant les tacles à la carotide d’Éric Di Meco. Et puis, on a évidemment sauté de joie quand Bernard Tapie a acheté... Pardon, a fait gagner la Coupe d'Europe à Marseille !


Tu critiques, mais tu as fait partie des Ultras de l’OM, non ?
Mon rêve de gosse était d’aller voir des matchs de l’OM au stade Vélodrome. Alors, quand j’étais ado, j’ai rejoint un petit groupe de ma région qui organisait des déplacements. On était jeunes et fous, et on avait le sandwich triangle d’aire d’autoroute dans le sang. L’idée principale, c’était surtout de m’amuser. Un stade est un exutoire. Dans la société, rares sont les espaces où tu peux crier et chanter à tue-tête. En revanche, il serait urgent de revoir les paroles de certains chants de supporters. Notamment ceux dans lesquels l’homophobie est totalement gerbante et anachronique (sauf peut-être au FC Christine Boutin). Il faut signaler tout de même que la sexualité présumée de l’arbitre n’a certainement rien à voir avec le fait qu’il n’ait pas sifflé penalty.

« J’ai une tendresse pour la poésie de buvette. Amateur, je suis. Amateur, je reste. »

L’ambiance du Vélodrome, c’est quelque chose qui t’a marqué ?
Ça te fout des frissons, c’est sûr. J’ai même amené des amis qui n’aimaient pas forcément le foot et qui ont été saisis aussi. La ferveur d’une foule est quelque chose de très impressionnant et d’un peu flippant en même temps. C’est flippant car plus la foule est nombreuse, plus la responsabilité est diluée. J’aimerais bien voir le mec qui jette une banane des tribunes à un joueur noir, faire la même chose en face à face avec Teddy Riner. Mais ça démontre aussi qu’un collectif est capable de se rassembler derrière une cause, une idée, un projet. Simplement, c’est peut-être un peu dommage que ce dernier soit : « vas-y putain, mets la baballe dans le but ! » .

C’est quoi le dernier match que tu as vu dans un stade ?
Mon dernier match au Vélodrome devait être Marseille-Auxerre en 2002. Ça avait fait 0-0, un match nul au sens propre comme au figuré. Depuis, je suis très peu retourné dans un stade. La dernière fois, c’était au Parc des princes. J’ai emmené mon neveu de huit ans voir un match du PSG. Mais il semblerait que le Qatar réussisse mieux cette saison dans le financement du terrorisme que dans celui du football.


Tu ne profites même pas de ta célébrité pour squatter les loges ?
Non, je suis plutôt ambiance matchs de district. Celle où tu peux entendre un « Rentre ton ventre, t’es hors-jeu ! » à l’adresse de l’avant-centre de ton équipe. Un « T’as le drapeau coincé dans ta chaussette ? » pour apostropher le juge de touche. J’ai une tendresse pour la poésie de buvette. Amateur, je suis. Amateur, je reste.

Bon, malgré tout, j’imagine que tu as quelques souvenirs marquants avec l’OM ?
Il y en a beaucoup. J’ai vu Titi Camara à quatre mètres du but réussir à faire passer le ballon au-dessus du filet de protections de la tribune. J’ai vu Frank Lebœuf se claquer en tirant un coup franc. J’ai vu Bakayoko marquer un but. Si si, je vous jure que c’est vrai. Et, enfin, j’ai vu un légume porter une écharpe tricolore. Après vérification, il s’agirait de Jean-Claude Gaudin.

« Aujourd’hui, les joueurs de foot professionnels ne me fascinent plus du tout. En revanche, je suis admiratif des bénévoles qui se lèvent les dimanches matins pour accompagner des gamins en tournoi. De ce côté là, il y a des ballons d’or qui se perdent. »

Avant l’interview, tu m’as confié que tu avais été gardien. Pourquoi ce poste ?
J’aime ce poste car il est décisif et spectaculaire. Tu peux faire gagner ou perdre ton équipe tout en faisant le con en te roulant dans l’herbe. J’ai joué onze ans en club. J’étais un gardien assez imprévisible, capable de sortir une balle de la lucarne par une détente improbable. Mais capable aussi de me faire lober comme un gland sur ma ligne dans la minute d’après. Je passais du meilleur au pire en peu de temps. J’étais un peu le Renaud Séchan du football.

Il ne faut pas être un peu sado pour être gardien ?
Non, c’est exactement le contraire. C’est le poste où tu cours le moins. Tu attends que le ballon vienne à toi. Et tu peux gueuler sur tes défenseurs juste pour passer le temps. La seule angoisse du gardien est le terrain stabilisé. Je ne suis pas pour la torture en général, mais si je chope celui ou celle qui a inventé cette sorte de terrain mi-gravier mi-papier de verre je l’oblige à vivre une semaine dans l’haleine de Louis Nicollin.

Quand tu as commencé, il y a un gardien qui te fascinait ?
Enfant, j’étais fasciné par les tenues et les arrêts fantasques de Pascal Olmeta. Aujourd’hui, quand je vois qu’il va buter des éléphants en Afrique, je suis toujours autant fasciné. Mais par son incommensurable connerie. En grandissant, j’aurais aimé devenir Chilavert, mais j’ai le physique de Grégory Wimbée. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est comme si tu voulais être Barack Obama et que tu es Jean-François Copé. Aujourd’hui, les joueurs de foot professionnels ne me fascinent plus du tout. En revanche, je suis admiratif des bénévoles qui se lèvent les dimanches matins pour accompagner des gamins en tournoi. De ce côté là, il y a des ballons d’or qui se perdent.

Donc, en gros, aucun joueur actuel ne te passionne plus que ça ?
Les joueurs que j’apprécie le plus sont ceux qui se distinguent par leur propos extra sportifs. Évidemment, Éric Cantona. Certes, il est un mélange entre Raimu et Jean-Claude Van Damme, mais dans le monde du foot, il détonne. J’aime aussi beaucoup un joueur de l’US Orléans qui s’appelle Pierre Bouby et qui me fait bien marrer sur Twitter. Il mériterait le trophée FIFA de l’autodérision. Enfin, mon joueur préféré est François Ruffin. Le fameux milieu droit de l’Olympique Amiénois, également auteur du livre indispensable Comment ils nous ont volé le football, qui explique la confiscation d’un jeu populaire par les néolibéraux - rien à voir avec de quelconque néo Laurent Blanc. Bim ! Jeu de mots de footeux !!

« Les entraîneurs ou les sélectionneurs sont toujours très précautionneux dans la gestion de leur image. Ils ne veulent embêter personne. Donc souvent, ils ennuient tout le monde. »

Tu ne suis plus du tout le foot, si je comprends bien ?
Non, vraiment plus. La dernière fois que j’ai regardé un match en entier, je crois que Joseph Blatter était encore considéré comme quelqu’un d’honnête.


Donc, si je te demande ce que tu penses de la situation de l’OM, tu me dis ?
J’en pense que j’aimerais bien te répondre sincèrement sur la manière dont est géré le club. Mais je ne sais pas si c’est une bonne idée de parler de la mafia...

Le fait qu’un nouvel actionnaire puisse permettre à l’OM de rivaliser avec Paris et Monaco la saison prochaine, tu t’en moques ?
Je m’en fous comme Cristiano Ronaldo de sa première fraude fiscale ou de sa dernière épilation du sillon inter-fessier. Je pense surtout que Monaco n’a rien à faire dans le championnat français et devrait jouer dans le championnat de son pays.

Dans les coulisses de la radio ou de la télé, tu as déjà eu l’occasion de croiser des footballeurs ?
Oui, mais surtout des entraîneurs ou des sélectionneurs. Ils sont toujours très précautionneux dans la gestion de leur image. Ils ne veulent embêter personne. Donc souvent, ils ennuient tout le monde.

À quoi ressemblerait une chronique de Guillaume Meurice sur le foot ?
J’en ai déjà fait une l’année dernière lorsqu’Ibrahimović avait dit que la France était un « pays de merde » . Ce constat n’était d’ailleurs pas dénué de sens. Mais il aurait fallu qu’il développe. C’est effectivement un « pays de merde » quand son gouvernement n’ose pas augmenter les impôts des millionnaires comme lui. Les Footleaks vont peut-être me donner l’opportunité de préparer une autre chronique. Les clauses dans les contrats professionnels sont une source intarissable. J’attends la révélation de celle qui dira qu’une prostituée est promise aux joueurs qui loupent leur match. Ça promet des belles partouzes en équipe de France.



Propos recueillis par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Lamottatamère Niveau : District
Pour l'avoir croisé une fois, je peux dire que le mec est quand même vachement sympathique. Ses chroniques sur france inter sont carrément poilantes, j'adore quand il va interviewer des idiots à l'assemblée nationale. Et puis bon, il a une chouette petite culture foot et il est de gauche alors tout de suite, il me plaît.
Note : -4
Il est drôle, mais ses chroniques et ses propos sont malgré tout empreints de gauchisme bobo-caviar. Taxer les riches, à mort le foot business, vive le petit foot de quartier, plus caricatural, tu meurs.
Ce commentaire a été modifié.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Gauchisme, ok.
Bobo-caviar, je sais bien que c'est une connerie très à la mode et que c'est pratique mais si tu pouvais m'expliquer en quoi "taxer les riches" est un truc de bobo...
Le renversement des valeurs effectué par la droite est effrayant. Aujourd'hui, si t'es pas raciste, si t'aimerais un peu moins d'inégalités ou si t'en as quelque chose à foutre du monde dans lequel vivront tes enfants, t'es un bobo plein aux as.
@Le Baldé

L'inversion des valeurs est aussi quelque chose dont se plaint la droite.

Si ca va dans les deux sens, ca s'annule ?

Ps : je te souhaite un Joyeux Noël en retard mon ami. J'espère que tu as mieux profité que moi qui travaillais ET étais malade.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Si seulement ça s'annulait... Ca s'ajoute et se nourrit l'un l'autre malheureusement.

CEPENDANT (eh oui, on se refait pas!) l'inversement sémantique qui consiste à faire passer la gauche pour un repaire de richards et la droite pour les vrais défenseurs du peuple reste quand même un peu fort de café. Il y en a qui risquent de se sentir un poil cocus avec Fillon.

PS:
Joyeuses fêtes à toi aussi l'ami! Perso j'ai assez profité oui... J'espère que tu pourras te rattraper pour le nouvel an ?
C'est une connerie démago et premier degré, voilà pourquoi ça me débecte.
Mais "ça fait bien" de dire ça. Alors faut le dire. Et les moutons qui ne comprennent rien à l'économie suivent. Parce que c'est simple et beau.

Il n'y a aucun renversement de valeur, juste un ras le bol des belles phrases et des idées utopiques qui ne fonctionnent pas.

Mais c'est pas grave, quand on aura un duel Fillon-LePen au deuxième tour alors qu'au premier le candidat PS arrivera même derrière Mélenchon et Macron, voire Bayrou, vous pourrez ressortir le sacro-saint "les français ont fait une erreur, ils n'ont pas compris", pleurer que "notre beau pays est raciste" et continuer de ne rien biter à ce qui se passe et ce que veulent VRAIMENT les gens.
Note : 1
Et je précise pour info que je ne voterai ni Le Pen ni Fillon au premier tour.
Je désespère juste de voir un jour une gauche réaliste et qui comprend réellement ce qui se passe et chercher à y remédier plutôt que balancer des belles phrases et des idéaux à tout bout de champ en ignorant les votes.
Le Brexit et Trump en 2016 auraient du faire réfléchir, mais quand on est con, on est con.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
@toof
Tu veux du simple, de la connerie pour moutons ? ->"C'est la crise. Faut se serrer la ceinture". Alors que les riches n'ont jamais été aussi nombreux, et aussi riches. Aujourd'hui ça n'a plus rien de simple et beau de dire cela.
"L'économie" n'est pas un dieu mystérieux, ce n'est pas non plus le but ultime d'une civilisation. C'est un domaine qui peut et doit être apprivoisé afin qu'il puisse bénéficier à chacun.

J'ai également du mal à voire les belles phrases béni-ouioui et les idées utopiques chez Hollande/Valls et leurs amis.

J'adhère en revanche à chaque mot de ton 2ème commentaire mais je doute qu'on en tire les mêmes conclusions...

Mais bon ça reste un site de foot je te propose qu'on s'arrête là avec le point du match nul pour chacun.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
+1 virtuel, la seule chronique que j'ai écouté de lui, c'est quand il s'en va chassez le ridicule parmi les sympathisants de Fillon pendant la primaire de droite, ponctuée de gloussements refoulant l'entre-soi par les Louise Michel en Jimmy Choo du studio de France Inter. Un triste bouffon de la cour médiatique et intellectuelle parisienne.
@Le Baldé

Je pense effectivement passer un bon moment le jour de l'an....

Je ne travaillerai pas, après, serai-je malade ?
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Non.

C'est le karma: tu mérites.
Plus caricatural, tu meurs ? Si j'étais superstitieux, je te conseillerais de vite dire adieu à tes proches.
Taxer quelqu'un de "gauchisme bobo-caviar" car il a simplement des idées de gauche et qui te déplaisent, c'est ce qu'il y a de plus caricatural. Pour dire vrai, je te croyais ironique au départ. Ça t'a chatouillé de nous sortir "la bien-pensance", avoue !

Quant à l'affirmation sur les moutons qui ne comprennent rien à l'économie, pfiou... ce n'est certainement pas le lieu adéquat, mais j'aurais aimé que tu développes. Qu'est ce qu'une gauche réaliste, ou même "réaliste" tout court, pour toi ?

On aurait dit mes premiers profs d'économie, rois des lieux communs sans jamais les démontrer. Pourquoi le faire ?
Un courant économique admis par le passé (quand bien même il aurait débouché sur de nombreuses crises), déplaisant sur le plan social (une variable parmi d'autres), est forcément bon envers et contre tout. Enfin, surtout contre la remise en question.
Ou quand le cynisme se fait passer pour du pragmatisme. J'appelle ça au contraire du dogmatisme.

Les mêmes qui se permettaient de réfuter d'un revers de main des théories complexes jusqu'aux simples idées, uniquement car "ce n'est pas comme ça, et c'est tout". Avec tous les procès en sorcellerie qui vont bien : "utopistes", "idéalistes", "éloignées de la réalité" - réalité qu'eux seuls connaissaient, évidemment.
Enfin, "juste un ras le bol des belles phrases et des idées utopiques qui ne fonctionnent pas."
Là encore, cette affirmation est basée sur du vent. J'attends donc avec impatience que tu nous montres où et quand l'on a essayé de mettre en œuvre les fameuses "belles phrases et idées utopiques" qui te débectent tant.

Non parce que les idées cyniques, violentes, et court-termistes, elles je les vois partout hein, sous leurs apparats de "réalisme".
Récemment encore, l'austérité chère à de nombreux gouvernements et au FMI, a eu des conséquences désastreuses. Même certains économistes (sic) du FMI l'ont reconnu.
Et j'espère que tu n'atteindras pas le point Cocowin en nous parlant du communisme. Je pense qu'ici personne n'y est favorable (ni Meurice d'ailleurs), et que ce système n'est en rien une utopie, surtout.

Enfin, je n'irai pas jusqu'à dire que ce que "veulent VRAIMENT les gens" n'est pas forcément ce pour quoi ils votent, ni même ce qui serait éventuellement meilleur pour eux. Ah si, je l'ai dit. Je dois être un sacré bobo/élitiste hein.

Bon, c'est un peu gratuit (mais sans agressivité) : j'ai l'impression que celui qui ne bite rien à l'économie ici, c'est plutôt toi l'ami.

Bref, désolé pour la digression mais j'ai préféré répondre que mettre un -1 puéril. Et j'avoue que ta réponse m'intéresse.

Au passage le Baldé Vampire : bravo pour toutes tes réflexions sur ce fil ! J'ai pas réussi à faire aussi intelligible, sensé et concis que toi, et j'aurais volontiers fait un copier-coller de la majorité de tes posts.
(Et non je ne te sucerai pas)
(Et vu que je ne peux pas modifier mes messages, je précise qu'ils étaient en réponse à toof11...)
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ah si Alex : maintenant tu suces ! There Is No Alternative, on t'a dit !
Plus sérieusement merci vieux.

PS: m'étonnerait que tu obtiennes une réponse...
luckystar Niveau : CFA
La gauche c'est tellement recentrée qu'aujourd'hui dès que tu défends des idées réellement de gauche, t'es un gaucho... et forcément vu que t'es dans les médias, t'es forcément un bobo, un nanti qui repousse le système qui t'a privilégié.
mais c'est eux qui donnent des clichés bien sur

et c'est vrai que l'économie marche tellement bien que ce serait con de vouloir changer de système.
alexZ44, ta réponse est splendide, ce que j'avais en tête, en mieux dis
16 réponses à ce commentaire.
J'adore ses chroniques sur France Inter, dans Si tu écoutes j'annule tout. Une repartie de malade
Ce commentaire a été modifié.
GovouLegend Niveau : CFA2
J'ai mon petit rituel en fin de semaine où je prends le temps d'écouter en podcast ses chronique est celle de P.A. Barré.

En général c'est du tout bon.
U'Marranzanu Niveau : CFA2
+1 , mais c'est P-E Barré. Comme Aubameyang. Sauf que le E c'est pour Emmanuel. Comme Adebayor. Mais avec Pierre. Comme Womé.

Désolé je suis encore un peu dans le top Afrique.
Dans un autre style je te propose Nicole Ferroviaire qui est la version poétique de PEB. Les deux sont parfaitement complementaires
Note : 2
Ferroviaire ouais, encule de téléphone
3 réponses à ce commentaire.
Elle a été faite y a longtemps l'interview ? Ou alors il a pas bonne mémoire, parce qu'il a fait celle la pour l'Euro qui était chouette ! https://www.youtube.com/watch?v=etmET-KRiYk
Lamottatamère Niveau : District
Ou la petite pépite, quand il part à la rencontre des supps anglais pour les interroger sur les conséquences du brexit : https://www.youtube.com/watch?v=4ja1Xi2Pl0s
1 réponse à ce commentaire.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ahaha mais tellement Big Up mister Meurice pour ta réponse à la première question !! Et pour tout le reste en fait.
Ce commentaire a été modifié.
Eh bah moi, sa première réponse m'agace.

Ce qu'il raconte est est quand-même franchement caricatural, dans le sens où il caricature à la fois le football et, encore plus, les détracteurs de ce sport.

Difficile d'enchaîner autant de clichés en sept lignes.

Bien entendu, le #footballbusiness est en train d'altérer notre sport favori à petit (grand ?) feu et nous vivons sûrement l'âge d'or du libéralisme dans notre sport, âge dont d'aucuns souhaitent la mort. J'en fais partie.

Je grince cependant à chaque fois que l'on pointe impunément, avec une grande confusion, le look des footballeurs et leurs prétendue inculture.

La plupart n'ont que la culture qu'on leur propose, et en tant qu'homme de média, peut-être devrait-il se poser des questions sur la déliquescence de sa profession (France Inter étant une radio ayant gardé une certaine "hauteur de profession", je me garderai d'un jugement plus hâtif) avant de se moquer des budgets alloués à la culture des footballeurs.

Le gel n'est, quant à lui, que l'instrument de mode capillaire de notre époque. Je suis certain que Rocheteau était très populaire "physiquement parlant" dans les années 80 avec sa nuque longue et ses mèches rebelles.
Peut-être les footballeurs avaient-ils cependant une place moins prépondérante à cette époque dans la vie des gens, mais il faudrait alors se poser des questions sur la société en général, le football n'ayant réalisé aucun coup d'état pour assurer sa dictature.
Quel plaisir ce genre de commentaires ! So foot, c'est pour sauvegarder ce genre d'interventions que vous devez arrêter votre mise en conformité, vos brèves et la raréfaction des lectures longues.
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Je comprends ton agacement, MAIS...

l'attitude qu'il développe, je la juge plus légitime chez lui, qui est un ancien passionné (à l'en croire, tout du moins) que chez Marcel, le collègue du coin qui s'en branle du foot (mais vient te chambrer tous les lundis matins de défaite de ton équipe favorite) et n'a JAMAIS essayé de sortir de ses œillères et d'y intéresser.

Et puis, tu parles de clichés et de caricature, mais il faut reconnaitre que le monde du foot se conforme souvent à ses clichés.
La différence entre lui et nous, c'est la réaction que ça suscite. Lui, ça l'énerve à tel point qu'il s'y est désintéressé. Nous, comme on aime toujours ce sport malgré ce qu'il est devenu, on prend une distance mi-blasé mi-cynique vis-à-vis de ces débordements. Je pense notamment à l'article récent sur les Xmas Parties: il faut être honnête, ce qui y est décrit est quand même à 95% du comportement de grosse merde gâtée. Bon, nous ça nous fait rire parce qu'on sait qu'il ne faut pas attendre de la morale dans le foot; lui je suppose que ça l'emmerde.

Après quelle attitude est la meilleure? Je ne sais pas. Tant que le mec n'est pas dans une posture "donneur de leçons" ou de comparaison avec ces sports "sains" que sont le hand (lol), le rugby (re-lol) ou l'athlé (méga-lol)é, je peux comprendre son désintérêt.
Je vois juste dans ce genre de propos une preuve que le gars n'aimait pas le jeu en lui-même. Il suivait probablement ça par mimétisme.

Parce que même si ses à cotés sont parfois gerbants, le jeu en lui même est aujourd'hui à un niveau merveilleux, surtout pour quelqu'un qui a grandi dans les 80's.

La nostalgie n'empêche pas la lucidité.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ta réponse est juste et belle mais je ne trouve pas qu'il s'en prenne si spécifiquement que ça aux footballeurs plutôt à un système. Bon d'accord, un peu quand même, mais tu avoueras que des fions comme Olmeta le cherchent bien.
Après, son interview reste conforme au personnage un peu caricatural je te le concède.

Mais je le voyais plus s'en prendre au Naming, aux contrats pubs omniprésents qui voient Piqué et Mascherano faire les pitres jusque dans les vidéos de sécurité d'une compagnie aérienne, à l'idolâtrie sans réserve dont ils font l'objet, etc...

C'est quand même bien qu'il y en ait encore pour se rappeler que le foot, c'était avant tout un sport d'ouvriers, pas de starlettes offertes au plus offrant.

Et puis le football n'est qu'à l'image de la décrépitude de nos sociétés gangrénées par l'ultra-libéralisme certes, mais n'en est-il pas aussi le vecteur à un moment donné ? Enfin, un certain football. Son omniprésence médiatique, les enjeux financiers qu'il génère, la galerie de sinistres personnages qui y trempent à la FIFA ou à la tête des clubs les plus puissants, m'en font douter.

Enfin, sur football et coup d'état. Il y a absolument eu coup d'état. Un coup d'état qui a commencé à l'avènement de la Premier League, un coup d'état permanent qui voit les ultras et les classes populaires en général dépossédées de leurs clubs, de leurs stades, de leur passion, offerte voire imposée au Ménager de moins de 50 ans - et bientôt à sa bourgeoise, les efforts vont en ce sens.
Ce commentaire a été modifié.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
@Bnarck
Parfois, ça devient difficile de se concentrer sur le jeu. Vraiment.

A un moment c'est à chacun de voir avec lui-même ce qu'il décide, de se fixer ou pas des limites.

Il y a ceux qui arrêtent de bouffer du foie gras, ou ceux qui évitent les vêtements made in Bangladesh, et puis ceux qui n'en peuvent plus du foot. De la à affirmer qu'à la base ils n'aiment pas le jeu, ou le foie gras, ou s'habiller pour pas trop cher...
Après j'en sais rien, ptetre qu'il était juste pas bon et que ça l'a saoulé !
@Le Baldé

Je parlais des footballeurs en termes de coup d'etat...
Je pense cependant que nous nous retrouvons globalement et qu'il y a beaucoup d'à propos dans ta réponse.

J'ai d'ailleurs limité en grande partie ma réponse à la partie où il parlaitdes footballeurs pendant que tu limitais la tienne au reste de sa réponse....
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Puisqu'il faut le dire, je te suis complètement sur le mépris de classe qu'on fait subir aux footballeurs (et aux Ultras).
Les présidents et les financeurs ne valent pas mieux et font bcp plus de mal, et je ne parle même pas des décideurs de carrière qui siègent à la FIFA.
Baldé, je te suis complètement sur la facilité qu'il y a pour certains à pointer du doigt les footeux histoire de détourner l'attention. En ce sens les football leaks et autres révélations me paraissent un bien habile contrefeu, comme je le sous-entendait dans un article récent sur Tevez.

Pour la saturation footballistique, je vois ce que tu veux dire et je décide de faire abstraction des à cotés. Que certains des gars soient analphabètes ou des sacs à merde ne me dérange pas. Ce qui m'intéresse se passe entre les limites du terrain. Et on vit une époque formidable dans ce domaine.

Je visitais l'hermitage cet été et je suis tombé sur un petit tableau de Canaletto qui a retenu toute mon attention. Je connaissais peu ce peintre, et je n'étais pas allé dans ce palais pour découvrir son œuvre. Mais, noyé dans ce décor magnifique et ces œuvres mythiques, ce petit tableau m'a percuté le cerveau plus que le reste. Pour moi le foot actuel c'est ça : une prolifération de tableaux d'immense qualité et parfois une œuvre encore plus sublime qui justifie un peu plus l'amour que j'ai pour ce jeu.

Nicolaï-Patrick Semenov
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Moi ça commence à m'emmerder que les joueurs soient des sacs à merde analphabètes, parce qu'ils jouent comme des sacs à merde analphabètes. Je n'exige pas des footballeurs l'exemplarité, mais j'estime que pour devenir un très grand footballeur et faire vibrer les gens, marquer les conscience, tout ça tout ça, il faut avoir des valeurs autre que l'égoïsme, l'attrait de l'argent et de la notoriété factice. L'altruisme, la classe, l'humilité, l'intelligence, la solidarité, le sens du sacrifice, le goût du travail, de l'effort sont autant de valeurs qu'il faut avoir dans la vie pour avoir sur un terrain.

Meurice est un peu caricatural dans ce qu'il dit, mais personnellement le foot me lasse de plus en plus, parce que les joueurs ne me font plus rêver.
Peut-être aussi parce qu'à force de grandir (vieillir ?), tu perds peu à peu ton regard d'enfance et l'innocence un peu naive qui le caractérise...
Galatea, je suis pas sur que les gars aient été aussi exemplaires que ça il y a quelques années.

Si George Best était joueur aujourd'hui le gars se ferait défoncer H24 et Ribéry passerait pour un putain de saint.
Personne en aurait rien à foutre du sens de la formule du gars, tout le monde se limiterai à ses actes, répréhensibles selon notre morale complètement aseptisée, et ses punchlines passeraient pour de l'arrogance.
Ses absences aux entrainement pour du manque de professionnalisme.
Son sens du 1 vs 1 à outrance pour de l'égoïsme.
Ses relations conflictuelles avec Charlton pour un manque de respect vis à vis des anciens et de l'institution.

J'ai discuté avec un réalisateur de TV qui avait suivi la CDM 82 avec l'équipe de France, et ce qu'il me racontait sur les mœurs des joueurs pendant la compétition ferait les choux obèses de la presse aujourd'hui et Knysna passerait pour une aimable boutade de collégiens.

Ce qui a changé selon moi c'est que les journalistes font sortir les trucs et que le grand public s'est approprié tout ça.

Donc mon parti pris reste le même, j'aime ce jeu, et si un débile peut me donner de la joie, so be it.
Tous les footeux ne sont malheureusement pas Pirlo.
"autre que l’égoïsme, l'attrait de l'argent et de la notoriété factice..."!! Le citoyen lambda aspire désespérément à cela, tu veux condamner un footeux qui baigne dans ce truc (imagine l'entourage)! Depuis Bosman, et la marchandisation des joueurs, histoire de calquer le model du capitalisme libéral, la définition même du sport a pris un tout autres sens.
C'est sur que ça change de l'interview des deux gros nases du petit journal d'il y a quelques temps...
Ce gars a trois Barthès dans chaque doigt.
14 réponses à ce commentaire.
anteouane Niveau : DHR
Un peu trop facile comme propos général sur l'évolution du foot.

Sa lassitude est sans doute très personnelle est est qu'à partir d'un certain âge, tu t'emballes moins pour soutenir ces vedettes qui sont devenues plus jeunes que toi.
@anteouane

Salut,

Je suis d'accord avec l'idée qui ressort de ton post.
En grandissant, il est plus difficile de s'extasier, même si on garde une petite envie d'être encore un enfant au fond de soi.

Cependant, même si je trouve son propos caricatural, difficile de ne pas être d'accord avec l'évolution du football.
Je pense même que nous avons dépassé quelques bornes ces derniers temps avec ces agents outranciers et/ou omnipotents, ces transferts ne suivant plus du tout les raisonnements sportifs et l'intronisation de nouvelles contrées à coup de dollars plus ou moins bien placés.

Je pense cependant, et je le dis déjà dans ma réponse à mon ami @Le Baldé Vampire, que cette période sera comme le ballon qui explose sous la trop forte pression et que la pente ascendante du football business ne sera pas éternelle...
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Que Toutatis t'entende.
Karagounis, tu voulais dire?
3 réponses à ce commentaire.
Orso94210 Niveau : CFA
Mouais. Ca aurait été cool qu'il sorte deux minutes de son personnage pour l'interview et se mette vraiment à parler football.

J'avais trouvé quelques unes de ses chroniques plutôt habiles, mais là, on sent l'interview via e-mail, dans lequel il se force à caler une vanne à chaque réponse.

Parce que là... CR7/epilation, OM/mafia... Pfff.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Et sil l'avait fait tu aurais pu écrire "à ouais mais non le mec il se prend trop au sérieux là, à la base c'est qu'un comique il ferait mieux de mettre un peu d'humour dans ses réponses"
1 réponse à ce commentaire.
Il y a aussi un point qui est rarement souligné : les journalistes sportifs sont jaloux des footballeurs. Le mec a fait un école de journalisme (Bac+5) et se croit "intelligent" et "cultivé", puis il se retrouve devant un footballeur qui n'a même pas le brevet des collèges mais qui gagne 100 fois plus que lui. D'où le phénomène d'attraction / répulsion assez fort chez les journalistes.

Ce type est trop dans le cliché pour être vraiment honnête.
Le journalisme de caniveau, la connivence/collusion avec certains sportifs et la course effrénée aux scoops ont aussi leur part de responsabilité dans cet abrutissement général.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Donc les seuls types qui peuvent émettre un jugement négatif sur les dérives du foot business sont ceux qui gagnent plus d'argent que les footeux les mieux payés???
Effectivement ça réduit pas mal les possibilités...
Ce commentaire a été modifié.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Guillaume Meurice n'est ni journaliste sportif ni même journaliste.
Ce n'est même pas un homme, tiens !
Ce commentaire a été modifié.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
C'est une métaphore, un symbole!
4 réponses à ce commentaire.
Il a de bonnes punchline et une certaine culture foot.
Mais je suis aussi dérangé par l'idée de tout mettre au même niveau, de jouer à fond les clichés juste pour la bonne vanne.

Cela dit ses chroniques sont tops.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
C'est un ressort de son humour en effet.
Ca nous fait plus marrer quand ça ne touche pas le foot parce que ça ne nous touche pas forcément directement.
Le foot actuel c'est aussi nous, donc on a un peu l'impression d'être maso si on rigole.

Faut prendre encore plus de hauteur que d'habitude :)
1 réponse à ce commentaire.
pour avoir jouer avec lui au SC Jussey-Vitrey il es vrai qu on était loin de chilavert , guillaume es bien meilleur dans ces chronique que sur l herbe , sa spécial était de se faire lober malgré sa grand taille alors que maintenant il posse très bien les tacles!! bonne continuation guillaume
Je lis avec intérêt vos commentaires et je remarque l'importance qu'a pris le "méta-football" : tout c"e qui tourne autour, le compte instagram des joueurs, leur wag, leurs look...
Il est impossible de passer outre, moi je prend ça au second degré et je dois avouer que cela me touche assez peu.

J'ai aujourd'hui 30 ans (dont + de 20 ans à joueur et regarder du foot) et j'ai toujours cette même excitation de gamin quand débute un match du PSG, content de pouvoir vivre un événement, quand le match démarre, le sport à cette avantage que tout ce qui a trait à l'écume des choses disparaît pour laisser la place à la vérité du terrain (formule ô combien éculée mais je n'en ai pas d'autre) et le respect/haine que l'on voue au protagoniste n'est adossé que à ce qu'ils font sur le terrain selon moi.
Bref tout ça pour dire que je suis surpris (je comprends vos arguments hein) de l'importance que prennent toutes les conneries liées au foot presque autant que le foot lui même .

Voilà je me permets de vous faire partager mon avis.
La biz à tous et continuer.
modrobily Niveau : DHR
La ou on voit la difference avant/apres le foot-business (si on peut vraiment dire qu'il y a un avant et un apres, ca reste discutable), c'est qu'avant on pouvait etre beaucoup plus interesse par des equipes ou des joueurs autres que le club qu'on supporte, tandis qu'a present on suit son club et on s'attache moins aux autres.
Le 1000e but de Messi ou Ronaldo ou un Juve-Bayern en C1, ca m'en touche une sans faire bouger l'autre.
Moi j'ai le sentiment inverse : il devient de plus en plus difficile de supporter une "petite" équipe et d'échapper aux mastodontes du top 5 européen (voir le nombre de plus en plus important des fans du Réal ou du Barça). C'est bien là un des plus regrettables travers du "Foot-business".
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Tu as bien de la chance Simorgh d'avoir su conserver cette forme d'innocence. J'espère que ça durera pour toi, vraiment.

Perso même au moment d'un match, les conditionnements du footballeur moderne qui consistent à chercher la faute ou l'arbitre à chaque contact, même celui d'un avion en papier, ou encore les célébrations de but pensées au préalables comme des signaux de reconnaissance marketing voire même officiellement déposées comme celle de Gareth Bale... J'ai de plus en plus de mal et me trouve en pleine schizophrénie.
Ce commentaire a été modifié.
Je comprends mais cependant l'exemple de la célébration est significatif: moi je ne la regarde même pas l'information que retient mon cerveau (dans la limite de l'espace disponible) c'est : Y a eu un but, un tel marqué, qu'apporte ce but dans le déroulement du match ?, Il est beau ou pas ?, et est-ce habituel pour ce joueur/équipe de marquer comme ça. The rest is silence.
Je vais te donner un petit truc

Quand je veux regarder ce que le football offre de mieux, je regarde des compilations YouTube (sans le son, la musique techno à deux balles, trop pour moi).

Ou sinon, je regarde de vieux matchs, moins empreints de simulations.

Ou je lis des livres d'Histoire sur le football.

Ca nourrit ma passion et je suis plus en forme pour voir le football dont tu parles.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
On en revient au syndrome du vieux con un peu non ? Je tenterais le coup cependant. Un petit Equipe de France 82-86 ! Ah merde, Platini...
Ce commentaire a été modifié.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Rha mais réellement Simorgh, comment t'as trop de la chance !
Ce commentaire a été modifié.
Le vieux con est moins celui qui aime les vieilles choses que celui qui passe son temps à casser du sucre sur le présent.

Et les compilations YouTube sont parfois celles de joueurs du présent, hein.
Ca compile juste de belles choses et occit tout ce qu'il y a autour pour mettre en exergue ce qu'il y a de plus beau : le jeu.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Le vieux con est moins celui qui aime les vieilles choses que celui qui passe son temps à casser du sucre sur le présent.

J'aime bien.
Algiers et Baldé, je vous recommande un visionnage des vieux matches de la Juve des années 80. Le niveau de simulation aux abords de la surface dans le but d'obtenir un coup franc pour Platini ferait passer une production Digital Playground pour une ode à la sobriété.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
On est lyonnais, on a juste besoin de se revisionner l'époque des 7 titres et la ruée vers les coups francs de Juninho! ;)

D'ailleurs on l'oublie mais il doit beaucoup à Malouda, notre Juni; ce mec excellait littéralement dans l'art d'obtenir des fautes, le tout en restant bon esprit. Prends en de la graine petit vélo!
Imparable.
D'ailleurs je me suis toujours dit que les lyonnais qui tombaient à moins de 30 mètres du but à cette époque auraient du se voir créditer d'une passe décisive.
12 réponses à ce commentaire.
modrobily Niveau : DHR
L'interview est interessante. On y apprend en plus que Guillaume Meurice n'ecrit pas des chroniques chaque matin, mais les vit 24h/24.
Il y a environ 1000 sujets dans ses reponses, il devrait essayer de reprendre son souffle un jour.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
En deux questions il cale que le budget gel aie dépassé celui des bescherelle et que tout le monde voulait le mulet de Waddle quand il était jeune... Ouais c'est clair, le foot a vachement changé, surtout quand il le présente comme ça !
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Je viens de lire l'interview et ce mec est fascinant, il coche vraiment toutes les cases d'un sociotype que, en tant que parisien de naissance, j'ai l'impression de voir émerger partout et qu'on tend à confondre avec les locaux. C'est celui du yuppie provincial, dans les métiers de la création, de la com, des médias ou des start-ups/projets "alter".
Fuyant sa province où son progressisme, sa différence et sa très haute conscience de lui-même l'ont trop souvent désigné à la raillerie de ses semblables (en clair, porter sa barbe et son pull à motifs et se faire traiter de "tarlouze de hipster"), il est trop heureux de débarquer enfin à la capitale où il s'installera dans une bande qui va du nord du 12 ème arrondissement à l'est du 9ème, de la rue de turbigo au sud-ouest à Montreuil et le 19ème au nord-est.

C'est ce gars qui ne gagne en général pas un salaire très élevé, mais qui exerce un métier qui se veut sophistiqué et qui accepte de s'entasser dans des immeubles vermoulus pour un loyer indécent, mais tu comprends il y a Mama shelter vraiment à 2 minutes à pied, qui paie son burger équitable une quinzaine d'euros et se retrouve à sec à la fin du mois quand il a fallu payer Merci Alfred et l'AMAP.

C'est celui qui est (évidemment) progressiste, se retrouve dans l'intersectionnalité des luttes contre toutes les formes d'altérophobie, déteste évidemment Le Pen et tous les racistes, les homophobes, les islamophobes, les antisémites qui menacent nos droits et libertés fondamentales, et redoute le retour des extrémistes religieux "de tous bords" que France Inter l'aide à déceler autour de lui.

Il aime les petits bars "sympas", les ambiances "typiques", le mélange des cultures "rafraichissant". Il aime les formes et les matières naturelles comme le bois, il veut la diversité et l'authenticité en bas de chez lui mais s'équipe quasi exclusivement en technologie de la très sophistiquée marque Apple, car il n'est pas n'importe qui, et il ne peut se passer de leur "User Experience". Puis l'appareil photo est bon alors pour Instagram, tu comprends...

Pas parisien de naissance, il s'empresse d'adopter les codes et la réputation qu'on prête à ceux-ci. Les regards dignes de ceux du Caravage dans le métro, la pause cigarette toute les heures et demie, la mine butée et contrariée par défaut, un minimum de libertinage dans les moeurs, une grande consommation de café et malgré le tropisme pour les exotismes au coin de la rue, une fidélité indéfectible aux viennoiseries tant que celles-ci restent sans gluten.

Ces gens, ce sont Guillaume Meurice, Edouard Louis, Yann Barthès et tant d'autres qui font qu'on me dit régulièrement "Ah, tu es vraiment né à Paris ?? C'est tellement rare d'en rencontrer !"

Et qui sait, dans une génération, ce seront leurs enfants les "vrais parisiens". Même si pour ça il faut qu'ils en fassent.
Très beau portrait à ceci près que il veut de la diversité chez les autres mais pas en bas de chez lui par ce que tu comprends ces gens là...
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Si on remplaçait le mot "parisien" par "français" dans ton commentaire, on pourrait presque croire que tu es raciste.

Mais je préfère me dire que tu es juste encore plus chauvin qu'un lyonnais, si tant est que tu sois vraiment né à Paris et que tu ne sois pas l'un de ces provinciaux jaloux ou un habitant d'une commune limitrophe au nord-ouest de Paris, même si cela expliquerait aussi parfaitement ton aversion pour "l'homme de gauche".
#Teamchristineboutin peut-être ?
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
J'arrive pas à croire que tu obtiennes un like avec commentaire aussi stupide : effectivement, si on me faisait dire des choses que je ne dis pas, on pourrait croire que je suis un violeur d'enfant ou le fils caché de Tony Chapron.

Pour le reste c'est une petite attaque ad hominem sur le même registre que les journaux comme-il-faut qui se faisaient fort de déceler chez les pères de famille qui défilaient en polo contre le mariage gay une homosexualité forcément refoulée.


@Le Baldé Vampire : je t'en prie, éblouis-nous de ta verbe insolente, d'autant que tu joues à domicile ici mais attention : si on dit que tu es méchant, c'est que ton portrait est raté ! En tout cas tu as l'air touché par mon commentaire, preuve qu'il n'est pas si à côté de la plaque que ça ?
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
J'allais faire une typologie du frustré de droite qui croit tout savoir sur tout mais n'excelle qu'à enfermer toutes choses qu'il ne comprend pas dans des petites cases bien réductrices, mais on va encore dire que je suis méchant.
Mec désolé mais tu confonds avec les journalistes des Inrocks

Du genre ceux qui parlent de foot en pondant cet étron d'article http://www.lesinrocks.com/2016/08/13/ac … -11849240/
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
"L’équipe qui poste le plus de photos peut gagner des points pour le championnat"
Oh putain
Bon bah vasy Fabrizio Salina, fonce, eux tu peux te les faire tant que tu veux.
Ahahah! Je suis pas d'accord, mais j'ai ri. C'est tout.
En fait ce qui me dérange le plus chez les membres de ce culte c'est la nature sémantique de leur supériorité intellectuelle fantasmée : le progressisme.

Une fois ça posé, tu n'as même plus besoin d'engager le moindre dialogue puisque tu sais que tout désaccord sera par nature considéré comme réactionnaire voire rétrograde.
Et le pire c'est que quand le bon peuple vient leur rappeler à coups de votes incompréhensible que la voix de leur bon sens n'est pas un consensus allant de soi, les gars se retournent avec mépris vers la majorité pour lui asséner que "la démocratie ce n'est pas ça".

L'inaptitude de ces autoproclamées élites intellectuelles à l'empathie risque de coûter énormément à notre histoire.
Elcocolonel Niveau : DHR
Yo Fabrizio, t'aurais pas fait tes études dans le spectre des sciences sociales (allons de droit à la socio la plus dure, mettons), parce que ça ressemble à pas mal de trucs que je le connais.

Et quitte à enfoncer des portes, les chroniques de Meurice je suis loin de trouver ça génial. Tiens on parlait de PEB mais je l'en trouve vraiment loin. Et ça tient à une chose, je supporte pas la forme réductrice et un poil moralisatrice de la chronique de note ami Guillaume, qui prend des extraits audios de 20 secondes de gens dont il se moque directement. Et c'est un peu la position formelle qui fera que justement, ça ne marche que si tu es un peu près d'accord avec tous ses principes de départ. Et c'est un truc fondamental. D'ailleurs même dans l'humour c'est un peu facile. Alors peut-être qu'il fait autre chose l'aprèm, mais le matin je trouve ça affreusement convenu.
9 réponses à ce commentaire.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : 1
J'aime beaucoup Guillaume Meurice.

Merci à Pierre Bouby, c'est grâce à son RT que je me retrouve ici et j'ai savouré cet article, ma foi fort exquis !
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
J'adore parce qu'entre cette interview et celle d'Eric & Quentin il y a peu de temps, on réalise d'autant plus à quel point certains footeux manquent d'humour et d'auto-dérision !
Celle d'Eric & Quentin était nulle, à l'image des deux personnages...
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
On aime ou pas mais j'ai trouvé son itw marrante à lire et c'est là l'essentiel.

Tous ceux qui sont nés dans les 80's et qui suivent encore le foot aujourd'hui ont grandi avec la fin du vieux football et le début du foot moderne. Ca a créé une sorte de paradoxe.

Je suis un peu désabusé comme lui sur le constat général, mais je crois qu'il faut faire le tri soit même et se faire un programme "à la carte", pr se concentrer uniquement sur le jeu. Parfois, il y a encore de grands matches ou de belles histoires comme les Islandais à l'Euro, ou Leicester en PL.
Complètement d'accord. Est-ce complètement contradictoire d'aller tous les dimanche au stade, kiffer son match tout en n'étant contre le foot business ? Moi j'aime mon club, sa fonction de défouloir social, son rôle de lien qui uni contre un adversaire pour le temps que dure le match...
1 réponse à ce commentaire.
Pablo l'Escroc du Bar Niveau : Loisir
Enorme son spectacle au café de la gare, un peu moins bon dans le registre "je donne tout pour paraître drôle et décalé" pour SoFoot ;)
Je conseille à tous son spectacle, qui est vraiment drôle et fin
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Sweet smell of Success
2k 88