1. //
  2. //
  3. // Bastia-Nantes

Guillaume Gillet : « J’envoyais des messages à Leca et Squillaci pour essayer de revenir »

Lors de la saison 2014/2015, Guillaume Gillet a un coup de foudre. Prêté par Anderlecht, il tombe amoureux du Sporting Club de Bastia, avec lequel il s’éclate et joue une finale de Coupe de la Ligue. Les dirigeants corses ne lèvent cependant pas l’option d’achat et lui brisent le cœur. Alors qu’il retrouve Furiani ce soir avec Nantes, le roi des Belges évoque ce transfert avorté, ses relations avec Yannick Cahuzac et Sergio Conceição ainsi que sa carrière au plat pays.

Modififié
Ça te fait quoi de retourner en Corse avec Nantes ?
Ça fait un petit pincement au cœur. C’est un endroit où j’ai vraiment pris énormément de plaisir, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Ça a été difficile de quitter Bastia. Ça a été un épisode assez compliqué pour moi. Il y avait une option d’achat de 500 000 euros. Bastia aurait pu la lever, même plus tôt dans la saison. Finalement, on a attendu la fin, et le dernier jour, on s’est dit au revoir. Comme si de rien n’était. C’était un peu bizarre. J’ai dû retourner à Anderlecht, et là-bas, j’ai continué à faire le maximum pour revenir, mais il n’y avait plus aucun signe de vie de l’autre côté. C’était difficile.

Pour toi, ça ne faisait aucun doute que tu allais rester ?
Dans ma tête, c’était clair, oui. Je pense que j’avais prouvé que je pouvais être une bonne plus-value pour le groupe. Ça me paraissait logique que le club lève l’option. Ensuite, on connaît tous les problèmes... DNCG, le financier, on sait que c’est jamais évident. Est-ce qu’il y a vraiment eu un problème à ce niveau-là ? Est-ce que c’était vraiment impossible de lever l’option ? Je ne sais pas. Ensuite, il n’y avait pas franchement de communication. On s’entendait bien, mais on ne s’est jamais mis autour de la table pour discuter.

Après ça, tu refais une demi-saison à Anderlecht. Mais en décembre, on reparle de toi à Bastia. J’avais croisé François Modesto dans l’avion qui était furieux à l’annonce de ta signature à Nantes. Il s’est passé quoi ?
Il n’y a rien eu ! C’était du jamais-vu. C’était moi qui devais envoyer des messages à Jean-Louis (Leca), à Toto (Squillaci) pour essayer de revenir. Ils me disaient de parler à la direction. C’était un peu le monde à l’envers. J’étais prêt, Anderlecht m’avait donné mon bon de sortie. À un moment donné, vu que les dirigeants ne donnaient pas signe de vie, j’ai dû prendre une décision... Si le club avait pu repartir avec l’équipe qu’on avait, je crois qu’on aurait pu passer un palier.

« Cahu, c’est quelqu’un. Quand on voit les derniers matchs, ça fait beaucoup de mal de le voir comme ça. C’est quelqu’un de tellement gentil. De tellement calme. »

Tu as donné un prénom corse à ta fille, pourquoi ?
Elle est née là-bas, le 16 octobre. C’était le début de notre aventure corse, mais on se sentait déjà bien. Sinon, on n’aurait pas eu cette idée-là. On aimait bien le prénom Victoria, alors on a cherché le mot « victoire » en Corse et c’est « Vittoria » . On lui expliquera plus tard pourquoi elle a ce prénom-là et je suis sûr qu’elle sera ravie de retourner sur sa terre natale. Ce sera une belle chose à lui raconter.

Comment tu expliques ton attachement à la Corse ?
Bah ! (avec une intonation corse) J’avais toujours voulu y aller en vacances, mais ça ne s’était jamais fait. Quand on m’a proposé d’être prêté je me suis dit que c’était parfait : je vais aller jouer sur la plus belle des îles. Tout était réuni pour que je sois heureux et ça a été le cas immédiatement. Dès le début du championnat, on commençait contre Marseille. Un match de folie qui restera toujours dans ma mémoire. On finit à 3-3, le stade était rempli. On m’avait prévenu que, pour le public bastiais, c’était un des matchs les plus chauds de l’année. C’était vraiment incroyable. Je me suis régalé sur le terrain, donc j’ai senti tout de suite que le public allait m’adopter et me pousser à donner beaucoup. Ça m’a donné beaucoup de force pour la suite, directement. Et pour un Belge, vivre sous le soleil, c’est le top aussi. Notre souhait, à ma femme, aux enfants et moi, c’est d’acheter quelque chose à Bastia pour y vivre plus tard. Je pense que je vais passer les diplômes d’entraîneur. Donc pourquoi pas retravailler un jour à Bastia...

Vidéo

Sur le terrain, on aurait dit que Yannick Cahuzac et toi vous connaissiez depuis longtemps. Ça a de suite bien fonctionné ?
Oui, super ! Cahu, c’est quelqu’un. Quand on voit les derniers matchs, ça fait beaucoup de mal de le voir comme ça. C’est quelqu’un de tellement gentil. De tellement calme. Très ouvert, très respectueux. C’est vraiment dommage. Quand on a collaboré tous les deux au milieu de terrain, c’était vraiment parfait. On était très complémentaires. Dès les matchs de préparation, on voyait qu’il ne lâchait rien, mais ce n’est pas seulement ça. Il a une bonne vision et une intelligence de jeu. Il ne court pas n’importe où. Ce qu’il fait, c’est avec une idée bien précise, il permet à l’équipe de récupérer la balle assez haut. S’il est bien mentalement, c’est une valeur sûre de Ligue 1. J’ai joué avec beaucoup de joueurs, c’est rare d’avoir quelqu’un avec une telle rage de vaincre. Ça fait du bien.

Comment expliques-tu qu’il soit néanmoins en tête du nombre de cartons rouges depuis 2013/2014 ?
(Il rit brièvement, puis souffle.) Ça fait partie de son caractère. Il ne fait pas ça méchamment. J’ai essayé de parler avec lui. Mais quand il est sur le terrain, on dirait Hulk. Il est normal, puis se transforme au moindre problème. C’est quelque chose qui va l’empêcher de viser plus haut. Il est trop impulsif. Des clubs pourraient être intéressés, c’est un bon travailleur de l’entrejeu, mais ça peut les refroidir. C’est un point sur lequel il doit évoluer. Il en fait trop.

« Quand on entre sur le terrain, qu’on voit tout ce virage bleu qui commence à chanter, c’est des frissons. J’en aurai toujours en y pensant, pour le reste de ma vie. »

Tu aurais sûrement pu le faire progresser. Tu étais le leader technique, alors que depuis il n’a eu personne pour l’épauler.
Oui, c’est pas facile. Si on commence à lui demander d’être à la récupération, à l’organisation, à la finition, il est débordé. Quand il prend son premier carton jaune, c’est aux coéquipiers d’aller le trouver. On doit le sentir, savoir que selon le déroulement du match, il peut y en avoir un deuxième. Il faut être vigilant et c’est là qu’il faut parler avec lui. Discuter après le rouge, ça sert à rien. C’est sur le moment même, quand le match s’envenime, quand le match devient un peu plus chaud, qu’il y a des duels plus durs. Il faut aller vers lui.

Quel souvenir gardes-tu de la finale de Coupe de la Ligue perdue face à Paris ?
On va dire que ça reste un bon souvenir. Quand on entre sur le terrain, qu’on voit tout ce virage bleu qui commence à chanter, c’est des frissons. J’en aurai toujours en y pensant, pour le reste de ma vie. Mais pour moi, la finale s’arrête là. C’est comme si on n’avait pas commencé le match. Ce penalty, ce carton rouge (dès la 21e, Squillaci est expulsé, ndlr), ça laisse un goût très amer.

Sur le carton rouge, l’écran géant diffuse une image de Frédéric Thiriez en train de rire. Vous l’aviez vu ?
Non. J’ai appris à connaître le problème qu’il y avait avec cette personne. Je ne le connais pas, lui. Mais ce penalty, déjà pas évident, doublé d’un carton rouge, c’était aberrent. Ça nous a fait mal.

Vidéo

Après ta saison à Bastia, tu claques trois buts en Ligue Europa avec Anderlecht. Ce n’était pas envisageable de rester ?
Contre Tottenham et Monaco, oui ! Ça a été six de mes meilleurs mois. Mais j’avais déjà décidé de partir en janvier, c’était le moment. Pour terminer sur une bonne note. Avant d’être prêté à Bastia, j’étais sur le banc pour les play-offs. Chose qui ne m’était jamais arrivée. J’étais parti sur la pointe des pieds, sans hommage. En revenant ces six mois, j’ai pu avoir ça. Terminer en boulet de canon et recevoir une ovation pour mon dernier match. C’était fantastique, c’est ce que je voulais.

Vidéo

En signant à Nantes, l’idée c’était de retrouver la sélection ?
Ouais et ça a fonctionné. Sur la lancée de ma première partie de saison avec Anderlecht, je suis élu joueur du mois de février en Ligue 1. Alors je suis repris en mars pour le dernier match amical avant la préparation pour l’Euro. Il venait d’y avoir les attentats de Bruxelles. On nous dit qu’on ne peut pas y jouer et qu’on devait aller au Portugal. Beaucoup de joueurs sont blessés, je suis titulaire au poste d’arrière droit. C’est une bonne nouvelle, mais ça fait quatre mois que je n’ai pas joué à ce poste et je me retrouve face à Cristiano Ronaldo... On perd 2-1, je ne fais pas un mauvais match. L’entraîneur m’avait laissé comprendre qu’il comptait sur moi. J’étais serein. Au moment où il dévoile la sélection, je vois que je suis encore réserviste. Comme pour la Coupe du monde. Grosse déception. Ça a été deux moments très difficiles.

Vidéo

Tu étais l'un des tauliers de l'équipe de Belgique, et d’un coup, ta génération s’est fait dépasser par une autre, pleine de jeunes talents. Comment tes coéquipiers habituels et toi avez-vous vécu ça ?
On l’a bien pris parce qu’on galérait il y a une dizaine d’années. Le fait d’avoir du sang neuf, c’était la meilleure chose qui puisse arriver à la Belgique. On a tout de suite vu la différence, il y a eu une nouvelle dynamique avec les supporters. J’étais vieux, mais on s’entendait tous super bien avec eux. Wilmots a fait du bon travail sur ce point-là, il a réussi à former un groupe. Pas de clans wallons et flamands, jeunes et vieux. C’était une super ambiance.

André Breton disait que Nantes était la seule ville avec Paris où il se sentait vivant. Sergio Conceição, il te fait te sentir vivant ?
Ouais ! C’est vraiment une résurrection pour toute l’équipe, et pour moi particulièrement. J’ai connu un début de saison assez difficile. Psychologiquement, c’était pas évident d’être 19es, de prendre un 0-6 à domicile, c’est des choses qui ne me sont pas arrivées souvent. Il a tout changé. J’ai une super relation avec lui. On s’est rencontrés en tant que joueurs. Je suis tellement vieux que j’ai joué contre lui en 2007, quand il était au Standard et moi à La Gantoise. C’est quelqu’un qui m’a toujours fasciné. Par sa rage, sa personnalité, son caractère. Quand il est arrivé en Belgique, c’était un dieu. Il avait fait sa carrière en Italie, un Euro extraordinaire avec un triplé contre l’Allemagne. Tout le monde le connaissait. C’était un super beau joueur et tout le monde avait peur de lui sur le terrain. Parce qu’il était très nerveux. Mais entre nous, il n’y a jamais eu de problème. Moi, je ne m’accroche avec personne...

À Bastia, il me semble que tu t’étais accroché une fois ou deux...
Ouais, mais à Bastia, on me montait la sega ! (plus ou moins « monter le bourrichon » en corse, ndlr) Je prenais un peu plus de confiance qu’ailleurs...

« Oh, il est loin le jeu à la nantaise ! Il ne faut pas se voiler la face. On essaie d’être efficaces et objectifs. On se bat avec nos armes. C’est pas le jeu d’il y a quinze ans et le public en est conscient. »

C’est quel type d’entraîneur, tu penses que ça peut être le bon homme pour faire passer une étape à Nantes la saison prochaine ?
Je pense qu’il a un bel avenir. C’est quelqu’un qui arrive à transmettre son envie et qui est très pointilleux au niveau tactique. On travaille beaucoup sur cet aspect, sur les points forts et faibles de l’adversaire. Chaque joueur connaît son rôle. Et c’est toujours des entraînements avec ballon. Jamais aller courir dans le bois. Et c’est un gagnant, un battant.

Il y a une espèce de pression du beau jeu qui existe moins ailleurs, à Nantes ? On vous fait souvent l’éloge du jeu à la nantaise ?
Oh, il est loin le jeu à la nantaise ! Il ne faut pas se voiler la face. On essaie d’être efficaces et objectifs. On se bat avec nos armes. C’est pas le jeu d’il y a quinze ans et le public en est conscient. Mais c’est pas mal ce qu’on est en train de mettre en place. On a pas mal de jeunes du centre de formation qui sont titulaires et ça, c’est important pour la pérennité du club.

Et à Bastia, il y avait une pression du beau jeu ?
(Il rit) À Bastia, c’était bien. Il suffisait de se donner à 100%. Le beau jeu, c’est du bonus. Je me souviendrai toujours de Julian Palmieri avant notre premier match amical contre le Gazélec, à Corte. Il me dit : « Ici c’est simple, tu vas faire un gros tacle, tu vas pousser un joueur d’Ajaccio, les supporters vont t’adorer. Ils vont crier. Tu vas être leur dieu. » J’ai dit : « Parfait, c’est bon pour moi ça. »



Propos recueillis par Thomas Andrei
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

PierreFanFanJoséKarl Niveau : National
Note : 2
- Elle a l'air amateur la gestion à Bastia. Je ne sais pas si c'est que le cas pour Gillet, mais ça fait pas très pro. Le type se fait balader, y a zéro communication mais bon il a l'air de bien le prendre.

- Les bastiais font leurs incompris quand on dit qu'ils jouent un jeu violent. Mais quand on lit les propos de Modesto ou ce qui se dit sur Cahuzac, on se dit que c'est voulu aussi hein.

Par contre, c'est vrai que la Corse c'est tellement beau. Je comprends que certains joueurs ne veulent pas partir de là.
el gregom Niveau : CFA2
J'aime beaucoup ce joueur et c'est vraiment dommage qu'il ne soit pas resté à Bastia.

Il faut vraiment renouveler l'équipe dirigeante parce que si un club de L1 (qui passe déjà limite niveau DNCG chaque été, dont le centre de formation est moribond, et qui n a pas de joueur à valeur marchande) ne peut pas recruter un joueur à 500 000€, c'est que ça place est ailleurs. Et le manque de communication et même de reconnaissance de la direction envers un joueur irréprochable sur le plan moral, ça en dit long.

Tant mieux pour lui si il a trouvé un meilleur club, même si une partie de son cœur est restée en Corse. Un beau gâchis pour le SCB.
1 réponse à ce commentaire.
C'est d'assez loin la plus belle région du pays, à côté l'autoproclamée "ville lumière" c'est un étron puant, et la côte d'Azur d'une affreuse banalité.

Il y a beaucoup de joueurs et d'entraineurs qui en gardent un excellent souvenir, y compris des mecs comme André ou Hantz qui ne sont pas des méridionaux. Mais je crois que ça tient aussi au SCB lui-même qui est un des clubs français - ils ne sont pas si nombreux - qui a une identité et un style de jeu assez stables, quelques vraies histoires à raconter (78 et Furiani en tête), un maillot et des symboles immédiatement reconnaissables et porteurs de sens. J'ose penser que ça joue, qu'on s'identifie plus facilement à un club quand il a ces spécificités.
Est ce que tu essayes de comparer une capitale avec une ile ?
Si oui ça n'a aucun sens. Celui qui cherche de l'activité perpetuelle et de l'urbanisme va se faire chier en Corse, aussi jolie que l'île soit.
Donc tu gardes ta condescendance pour toi et arrêtes les comparaisons foireuses.
Comme si l'activité perpetuelle et l'urbanisme étaient dignes d'intérêt
Bah peut être pas pour toi. Moi j'aime bien le tourisme urbain par exemple. Je me sens bien dans les villes.
J'adore les destinations plus "sauvages" mais je préfère le tourisme urbain.
Mais moi aussi je visite des villes, je n'en parlerais pas sinon.

Il faut juste garder à l'esprit qu'un simple arbre ou qu'un simple oiseau sont en réalité des apparitions bien plus dignes d'intérêt qu'une vulgaire tour d'acier conçue comme un symbole de domination de certains hommes sur les autres, qu'un arc de triomphe à la gloire d'innocents morts pour rien, ou qu'un musée rempli d'objets volés aux quatres coins du monde.
Je ne sais même pas quoi te répondre tellement que ce tu dis est complètement con.
Tu as gagné allez, vive les oiseaux.
nononoway Niveau : CFA
Note : -2
Donc si tu vas à Lille, c'est coup double.
sergio_ramas Niveau : District
Merci ! Comparer l'incomparable... Compare les capitales entre elles, les iles entre elles si tu veux, et enore... Mais là, tu touches le ciel avec une bêtise pareille.
Je plussoie cher Sissa, trop d'importance est donnée aux constructions humaines. La vrai beauté se trouve dans la Nature.
Oui évidemment, quelle belle poésie et quelle profondeur d'esprit. Je vais finir mon bol de racines, ensuite j'irais courir à poil dans les marguerites pour me torcher le fion.

Bonne journée et n'en abuses pas trop (tu sais exactement quoi).
Merci de ta contribution sarcastique cher ami. Dis-moi , suis-je malade si je ne suis pas anthropocentrique?
C'est dommage que pour mettre en valeur la Corse tu te crois obligé de cracher sur d'autres régions...ce n'est pas nécessaire...
Pour que le beau existe, le "moins beau" et le moche doivent exister aussi
Du coup c'est comme pour les cons non ?
Pour que les gens intelligents existent il faut des cons pour les mettre en valeur ?
Et je suppose que tu penses avoir le monopole du bon goût...toi tu sais ce qui est beau et ce qui est moche...
Belle ouverture d'esprit...
"et donc?" -> j'ai implosé
TheDoctor Niveau : CFA2
Mon rêve ? Qu'on donne l'indépendance aux Corses !!
Voir cette île décrépir par l’ingérence de ses locaux, hors tourisme ressource nulle, sans parler de la difficulté qu'on les corses à intégrer le concept d'Etat-providence...
SCB à l'image de ses autochtones, ça chouine, ça fait la girouette encore faut-il se donner du mal et avoir de la malice pour être cohérent dans son entreprise.
Mettre tous les Corses dans un même modèle, c'est vraiment triste...c'est comme partout il y a des gens d'une grande qualité et d'autres peut-être moins recommandables..
TheDoctor Niveau : CFA2
Non sans déc !!
J'étais sûr que tous les basques étaient terroristes, les sudistes tous racistes, les bretons tous alcoolos, les auvergnats tous des pinces, les parisiens tous des cons, les nordistes au chômdu et les ardennais proche du lobby pédo Belge...
Dire que j'ai pris la peine de répondre à ça.
CahuHantz905 Niveau : Loisir
Mais quel est le rapport avec l'interview ? Pourquoi cette haine gratuite ? Qu'est ce que c'est cette connerie sur l'état providence ? Vivement que Marine vous chie tous dans les yeux, vous qui êtes si beaux
tu devrais relire ton premier post, c'est exactement ce que tu fais...de la caricature à deux balles
Vu la faible population de l'île et son énorme potentiel touristique, s'engager à fond dans cette industrie serait largement suffisant en termes de revenus. Malheureusement cela se ferait au prix de la destruction du littoral et ce n'est pas souhaitable.

On peut également penser qu'ils pourraient aménager leur fiscalité suivant le modèle Chypriote. Bref, je ne crois pas que la Corse décrépirait (reste à définir ce qu'est la décrépitude) par l'ingérence (tu es sûr du terme?) des locaux.
Le rapport, c'est le message idiot de sissa, non ?
TheDoctor Niveau : CFA2
Merci de ta clairvoyance !

Quand on s'engage sur le chemin de la caricatures, on va au bout des choses. La notion de légèreté et de dérision ? Un concept nébuleux pour certains (peut-être aurai-je dû ajouter des smileys pour la compréhension...)

En tout cas espérons que Gillet reste le plus longtemps possible sur les bords de l'Erdre. Un bien chouette type
Si les gens ne comprennent pas spontanément ton texte, c'est sans doute:

- parce qu'il est mal écrit
- parce qu'il tombe comme un cheveu sur la soupe, sans rapport avec ce qui avait été écrit auparavant (qui parlait d'indépendance??)

Règle ces problèmes, et ensuite tu pourras t'en prendre à l'intelligence de tes interlocuteurs.
Merci Sissa...très bien résumé...
TheDoctor Niveau : CFA2
Stéréotype <=> Corses <=> indépendance ...
Oui tu l'as ? Rien de nouveau sous le soleil
C'est de plus en plus clair!
nononoway Niveau : CFA
Note : 1
Tu veux tirer quoi comme ressource hors tourisme d'une île si petite ?
Et si le tourisme suffit?

CahuHantz905 Niveau : Loisir
Vous savez quand même beaucoup de choses sur l'économie de la Corse.
Pour rappel, l'Islande a moins d'habitants, et s'en sort pas trop mal
CahuHantz905 Niveau : Loisir
Et je prends un -1 là-dessus. Je ne vous comprends décidément pas
33 réponses à ce commentaire.
Il a quand même eu une belle carrière pour son niveau, je pense pas qu'il aurait pu viser beaucoup plus haut. Mais pour la D1 belge et la L1 c'est un bon joueur
BruceLeeZarazu Niveau : DHR
Rolalala quand je vois cet équipe d'Anderlecht contre Tottenham, je me dis qu'elle a déjà tellement vieilli.. Plus de Praet, Proto, Okaka, Defour..
Elle avait été solide pour sortir des poules avec Monaco, Tottenham et Quarabag (pièèèèège)!
Marc Vil Motte Niveau : Loisir
Bravo pr la légende.
Alaviolaetalamort Niveau : District
Cahuzac en Chine il doit bien valoir dans les 30 plaques. Un carton rouge tous les 2 matchs, rien que pour le show c'est quasi justifié
AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Au vue de la situation actuelle du club corse, t'as pas à avoir de regrets..
Dr Zoidberg Niveau : Loisir
Il ressemble à Depardieu fils avec ses cheveux longs, son jogging et son regard perdu sur l'horizon méditerranéen le Gillet. Un bon gars qui stabilise notre entre-jeu en tout cas. J'ignorais cet attachement à Bastia, j'espère qu'il ne fera pas de sentiments ce soir !
Bon joueur de ligue 1 mais j'ai le sentiment qu'il est un peu fragile sur le plan psychologique. Il a été l'un des premiers à perdre son football en 1ère partie de saison quand l'équipe a sombré. Compte tenu de son âge, de son expérience, on pouvait attendre autre chose de lui. Notre ami Girard avait d'ailleurs fait le constat qu'il manquait cruellement de leader dans le vestiaire et je le crois bien volontiers à ce sujet. Il aura justement fallu l'arrivée d'un vrai leader comme Conceicao pour que tout le monde se réveille.
Eh bien, à Anderlecht en tout cas, le son de cloche était assez différent. L'équipe manquait cruellement de leadership et d'âme. Gillet était bien l'un des derniers à mouiller le maillot et à imposer le respect. Depuis des années, il m'a toujours laissé l'impression d'un joueur au caractère prononcé. Il était le meilleur joueur du club bruxellois en Europe depuis bien des années, aussi, avec ses buts importants, déjà vers 2010. Mais c'est vrai que je ne le suis que très peu depuis qu'il est à Nantes
1 réponse à ce commentaire.
Ah oui, en Belgique, c'etait un gros leader qui tirait l'equipe. Par contre, c'est vrai que jouer plus bas que la 3eme place et ne pas jouer au minimum l'Europa League, cela n'a pas du lui ariver souvent.
Un bon footballeur ce Gillet !
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 1 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 54
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32
samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 14 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2