Guerre de succession à la FIFA

0 0
Les accusations de corruption n'empêchent pas les membres de la FIFA de penser à l'échéance électorale du 1er juin prochain. Dans la course à la présidence de la FIFA, le président de la Confédération asiatique Mohammed Bin Hamman a bien craché sur son concurrent, le président sortant Blatter. Selon lui, l'image de la FIFA aurait été « salie » sous son mandat.

Mais le qatari est lâché par tous puisque même l'UEFA supporte ouvertement le sortant. Pendant ce temps-là, Joseph Blatter poursuit sa tournée. Il sera ce week-end en Serbie, accompagné du président de l'UEFA Michel Platini, avant la Palestine et Israël. L'opération séduction est lancée.

FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0