1. //
  2. //
  3. // Pep Guardiola

Guardiola s'arrête, fin de cycle au Barça ?

Le départ du chef est un drame pour le Barça et la Catalogne. C’est son adjoint qui le remplace. Mais il va falloir beaucoup plus qu’un été pour s’en remettre. Le Roi est mort. Vive le Roi ?

Modififié
397 42
C’est fait. Dieu est mort. Il va falloir s’y faire. L’homme des 13 titres en 4 saisons, qui a mis le monde à ses pieds, qui a fait de Messi le plus grand et qui a fait de Mourinho un simple parvenu s’en va. La rénovation de Pep était devenue en quelques semaines le secret le mieux gardé de Catalogne. Renouvellera , renouvellera pas ? La question était même devenue taboue en conférence d epresse. Plus aucune question n’était acceptée sur ce thème. Évoquer le thème et la paix civile était menacée. Quand il y a quelques semaines Xavi Hernandez lance un « j’ai confiance en sa rénovation, Pep est plus culé le poteau de corner  » , le monde se calme et la Catalogne referme les yeux. Mais les culés le savaient tous. Plus l’attente était longue, moins la prolongaton était probable. Ce matin le Michel-Ange de Barcelone vient de terminer sa chapelle Sixtine. Il laisse un chef-d’œuvre derrière lui.

Pourquoi partir ? Bien sûr, il y a Tito Vilanova et ses problèmes de santé. Son compagnon de route semblait fatigué de tant de déplacement et de pression. C’est sa parotide qui l’avait retenu en novembre sur un lit d’hôpital. Les proches de Guardiola racontent que c’est ce jour-là que Pep a pris conscience de la fragilité de sa mission au Barça. C’était la première fois que Tito n’était pas à sa droite depuis l’époque du Barça B. Il y a aussi sa petite fille, Valentina, née il y a quatre ans et qu’il n’a pas vu grandir. Et puis surtout il y a son groupe. Petit à petit Guardiola a perdu le contrôle sur ses joueurs. Être Guardiola est exténuant. Car là où la majorité des entraineurs se plaisent à répartir les rôles entres leurs adjoints, Pep lui est à la fois le papa et la maman. Celui qui câline et celui qui sanctionne. Messi est le chouchou, celui qui « décide quand il veut jouer  » répétait Pep. Piqué, lui, est l’un de ses enfants capricieux: « Gérard est quelqu’un d’ouvert et qui s’intéresse à beaucoup de choses qui n’ont rien à voir avec le foot » . De la bouche de Guardiola, qui exige une attention totale et un dévouement complet à sa mission, c’est un péché. Pep est las. Un point c’est tout.

Dès lors, quel avenir pour le Barça ? Le FC Barcelone est un club qui a besoin de figures mythiques. Il y a eu Gamper, Kubala et Cruyff. Défaitiste par nature et pessimiste par essence, le club de presque toute la Catalogne ne supporte pas le départ d’une de ses idoles. Là où le Real est un club qui ne vit que par la victoire et l’épopée, le Barça est une institution qui transcende l’enjeu sportif. La tâche de Vilanova est immense. Car être socio du FC Barcelone a quelque chose d’identitaire. En 1996, la fin de l’ère Cruyff comme entraineur avait généré presque 10 ans d’engueulades, de prises de tête et de lose à la catalane. Malgré les titres (Liga 1998 et 1999), les ballons d’or et malgré Charly Rexach (légende du club et ex-adjoint del Flaco) le FC Barcelone hésitait entre influence hollandaise (Van Gaal, Rijkaard, Overmas, Cocu) et brésilienne (Ronaldo, Rivaldo, Ronaldinho). Guardiola semblait avoir étouffé les guerres de clans et les complexes identitaires. Catalan, Cruyffien et milieu, Pep était plus que le président. Vilanova c’est une idée de Zubizareta. Il sera toujours moins que Pep. Le futur du Barça, c’est Xavi. Mais ça c’est une autre histoire.


Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vous auriez mieux fait d'attendre la fin de la conf de presse pour éviter le ridicule. Cet article sonne extrêmement creux maintenant qu'on sait que Tito Vilanova est le nouvel entraîneur du Barça. Tu parles d'un fin de cycle, haha.
Quand on sait que le nouveau T1 est l'adjoint qui à appris de Guardiola depuis 4 ans, on peut se dire que rien n'est perdu.


Et puis Tito, il ne l'a pas oublié le doigt. Et ca va chier ! ^_^
tito vilanova entraineur quelle surprise conte tenue de sa maladie
"Son compagnon de route est fatigué de tant de déplacements et de pression"

Mais alors poruquoi c'est lui qui reprend le poste?
C'est Tito qui prend la relève, donc ça s'inscrit dans la continuité. Pas de gros changements en perspectives (sauf surprise).
La confrontatoin Tito/Mou risque d'être drole ... Oeil pour oeil, dent pour dent
ahhh, bande de glands fallait attendre la fin de la conf... qui est tjs pas fini. Visca Pep, Visca Tito!!!
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
mais la barça gagne les titre depuis 2004 alors ......
cantona-forever Niveau : Loisir
j'aurais préféré du renouveau, assez déçu par cette nouvelle. Si tito s'entete avec les meme choix que pep qui ne marchent plus... ou va t-on ? j'aurais préféré un bielsa, meme si ça m'aurait fait de la peine pour bilbao...
Delavigne Niveau : DHR
Halalalala la course a l'information... et ses dérives... (vous n'êtes pas les seuls)
Dommage, pour la crédibilité on repassera !
C'est un peu comme les articles plein de fautes, non relus, mais publiés a toute vitesse ^^
Privilégier la vitesse de parution de l'info, a la justesse de cette information, et même a sa forme, est un travers qui se généralise chez tous les médias. A mon grand désespoir!
C'est infiniment plus triste que la mort de S. Jobs, que l'élimination en demies ou que la perte de la Liga. Ca me fout le moral dans les chaussettes, aussi bête, futile et à relativiser que ce soit.

Graciès per tot Pep, et j'espère que la légende du grand Barça de fin des 00's, début des 10's va continuer à s'écrire même sans lui.
Et Tito Vilanova il va enfin virer Valdes ou bien... ?
Ah enfin la fin de cet entraîneur surcôté, avec une équipe dopée et un pseudo meilleur joueur du monde qui ne tient pas la comparaison avec mon maître gominé a.k.a CR7 mon amour.

Humour, humour, tu fais rêver Pep'.
Le boss est... Xavi, n'importe quoi.

Sinon j'aimerais bien qu'il y'en ait autant de coachs surcotés comme ça
Pep part au sommet de son art après avoir tout gagné pendant 4 ans. Mourihno continue après 2 années d´échec.
@Thibaud Leplat : Como siempre tu apelido pega perfectamente con tu apellido.

"petit à petit Guardiola a perdu le controle de ses joueurs". Elle est ou l'argumentation de cette affirmation !! On dirai presque du Pepe/blater. J'ai raison car j'ai raison.

c'est un peu comme si j'affirmais que : Sofoot, votre correspondant en Espagne est à chier* !

Senzillament gràcies Pep, et mereixes el millor equip del món, els teus nens i la teva dona.
anti-madridista Niveau : DHR
Content pour Tito, lui qui a beaucoup participé au succès du Barça ce dernières années.

Il aura l'occasion de prendre sa revanche sur le Mou. Ca va être chouette.
MerveilleuxJuanito Niveau : District
Quelle erreur d’avoir choisi Vilanova... Ils vont le payer cher la saison prochaine.

Rosell est persuadé que l’esprit du Guardiolisme subsistera dans le groupe, et que l’équipe va continuer à jouer ainsi. Il a probablement raison, la tactique et la philosophie de jeu ne devraient pas varier d’un iota avec l’adjoint historique du maitre. Mais tout le problème est là, justement. Au lieu d’essayer de jouer des prolongations perdues d’avance, il faudrait tout bouleverser le plus vite possible.

La perte de la liga, la défaite contre Chelsea et le départ de Guardiola, le tout en l’espace d’une petite semaine, sont autant d’elements absolument traumatisants pour des socios, des joueurs et un staff habitués à inlassablement tout gagner. Apres ces trois évènements, rien ne sera plus pareil. Le vestiaire va se tendre, les joueurs vont faire les comptes entre eux, et le doute va régner jusqu’à la fin de la saison. Des lors, il sera extrêmement difficile d’aborder le prochain exercice avec un niveau de confiance suffisant. Et c’est là le hic : le Guardiolisme reposait sur une confiance totale, absolue, aveugle en une philosophie immuable, dont la figure de l’entraineur philosophe était l’incarnation suprême.

Par ailleurs, cette volonté de continuité va naturellement se heurter à une réalité que plus personne ne pourra éluder dans les mois qui viennent : le principal dépositaire du jeu de l’ère Guardiola est cramé. En effet, Xavi n’est plus que l’ombre de lui-même en cette fin de saison. Usé, vieilli, fatigué, et de plus en plus souvent blessé. Sans lui, rien de ce qui a été accompli par le Barça ces dernières saisons n’aurait été possible. Sans ce métronome et ses 100 passes réussies en moyenne par match, c’est tout le système qui se dérègle.

En dépit de ces signaux alarmants, avec Vilanova, on va tenter de sauver les apparences, de faire comme si rien n’avait changé, alors que tout est doucement en train de foutre le camp, alors qu’il faudrait lancer des maintenant un nouveau cycle, sur des bases neuves : nouvelle philosophie, nouveaux joueurs, nouvel entraineur. Or, Villanova n’aura le courage ni d’évincer des joueurs gavés de victoire à en vomir et clairement en perte de vitesse - Puyol, Valdes, Xavi, ni de virer les deux ‘rebelles’ Piqué et Dani Alves, ni d’écarter les protégés Tello et Cuenca qui n’ont pas réussi à prouver leur valeur sur le long terme. Il n’aura pas non plus le cran de remettre en question la philosophie ‘totalitaire’ (pressing, passes courtes, possession, décalages près du but) de son mentor Guardiola alors même que le système commence à montrer de grosses limites, notamment au plus haut niveau.

A un moment charnière, quand ils auraient pu s’éviter une phase de déclin longue et douloureuse en faisant le ménage des maintenant, les dirigeants ont décidé de se voiler la face. A mon avis, la saison prochaine va être un calvaire pour le Barca. Le vestiaire va exploser, le système de jeu avec, et les résultats ne seront pas au rendez-vous. Pauvre Cesc qui était venu gagner des titres.... Too bad.
anti-madridista Niveau : DHR
Juanito, c'est ce que tu espères. Mais pourquoi ça se passerai comme tu le dis?

Au contraire, garder Tito est le meilleur choix possible. En le gardant, c'est en partie comme si rien n'avait changé. Pep c'est une chose, mais Tito a une énorme part de responsabilité dans le succès du Barça. Pep n'a pas tout fait tout seul.

Voilà, avec Tito, le Barça va garder sa même ligne de conduite, le même discours, la même volonté, la même philosophie.
Et justement, en le gardant on évite le risque d'implosion du vestiaire. D'ailleurs, un risque quasi nul étant donné l'intelligence des joueurs du Barça et le fait qu'ils ont tous grandi ensemble.

Tu dis que Tito va tenter de sauver les apparences et ne va pas oser faire des choix important. A ce que je sache, jusqu'à présent Pep le consultait systématiquement quand il fallait faire un choix, et lui même a fait plusieurs choix important depuis 4 ans. Comme par exemple celui de mettre Messi dans l'axe. C'est Tito qui a eu cette idée.

Bref Tito est quelqu'un d'extrêmement respecté et le garder garanti de maintenir tout ce qui a fait le succès du Barça ces dernières années. Les joueurs et les supporters peuvent être soulagés.
SoFoot, depuis quelques semaines, je suis triste de constater que ton site est de moindre qualité (ça reste quand même très bon...): les fautes d'orthographe se multiplient, la pub devient infernale (meme si bien-sûr elle vous fait vivre :)), des erreurs comme celle-ci se font jour, la qualité des articles et sa ligne éditoriale si décalée ne sont plus toujours au RDV (certains articles sont toujours magiques mais globalement le niveau standard tel qu'on l'a connu de SoFoot baisse), le niveau des brèves est parfois catastrophique...

En bref, j'ai l'impression que vous souhaitez postez beaucoup plus pour être au coeur de l'actualité alors que SoFoot est plus pour moi dans les articles décalés de décryptage, d'analyse qui ne se sont pas toujours "on the spot"...

Voilà c'est juste un avis perso et vous restez de loin ce qui se fait de mieux...

BIZ :)
@ Tous :

On a effectivement publié l'article avant la fin de la conférence de presse. Nous avons donc évidemment rajouté l'information concernant ce brave Tito Vilanova, comme vous pouvez le constater. Toutefois, à nos yeux, ça ne modifie pas le fond de la pensée sur ce petit tremblement de terre au sein du FCB.

Bonne lecture, bons débats,

PM
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
397 42