Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Guardiola résigné

Modififié
Fini les discours en arc-en-ciel côté catalan.

Alors que tous ses joueurs faisaient encore semblant de croire au titre ces derniers jours, Pep Guardiola, lui, semble bien défaitiste quant à l'obtention du titre de champion d'Espagne cette saison. Dans la presse espagnole, il déclare que "l'avance de dix points du Real Madrid est quasiment définitive".

Pire, le coach blaugrana tient pour la première fois un discours de cancre se reposant sur ses acquis : "Je ne suis pas inquiet, il n'y a pas un trophée qui soit moins important que l'autre. Et puis quand on voit qu'on a gagné 13 titres sur 16 possibles ces dernières années, on ne peut pas nous reprocher d'abdiquer ou de quoi que ce soit d'autre."

Également accusé de ne pas avoir aligné son onze-type lors de la défaite à Osasuna, Pep a choisi l'option langue de bois : "Je mets sur le terrain ceux que j'estime être les meilleurs. Je ne comprends pas les gens qui pensent que nous avons laissé le championnat au Real."


WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié