En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Guangzhou Evergrande

Guangzhou Evergrande, le nouvel empire de Chine ?

De plus en plus de ferveur, mais toujours un énorme retard sur le Japon et la Corée du Sud, le football chinois peine à s'éveiller. Corruption, contre-performances des clubs et de la sélection, scandales sexuels... Puis un jour est arrivé le Guangzhou Evergrande, une équipe à même de conquérir l'Asie du football. Gros plan.

Modififié
27 août 2014, quart de finale retour de la Ligue des champions asiatique au Tianhe Stadium de Canton. Près de 40 000 spectateurs assistent à la joie des Australiens des Western Sydney Wandereres. Ils ont bien raison de lever les bras devant les supporters chinois en pleurs : ils viennent d'accrocher un ticket pour le dernier carré de la compétition pour la première fois de leur histoire, à la faveur du but marqué à l'extérieur. Pas contre n'importe qui, le tenant du titre Guangzhou Evergrande. Privé de son entraîneur Marcello Lippi, qui, suspendu, a assisté au drame depuis les tribunes, le géant chinois vient de connaître sa première grande désillusion depuis le rachat du club - et son changement de nom - en 2009 par la société immobilière Evergrande Real Estate Group. Cinq ans auparavant, une défaite en quarts de finale contre des Australiens n'aurait rien eu de honteux pour un club chinois, et serait même passée pour une belle performance. Sauf que depuis cinq ans justement, Guangzhou Evergrande n'est plus vraiment un club chinois comme les autres, ayant pris l'habitude de gagner, tout gagner...

La corruption, cancer du football chinois


Retour en arrière. Avant 2013 et le triomphe du Guangzhou Evergrande en Ligue des champions d'Asie, le football de club chinois est un parent pauvre sur le continent : depuis la création de l'épreuve en 1967, seul le Liaoning FC a soulevé le trophée en 1991. La Corée du Sud compte alors dix victoires, le Japon cinq, l'Arabie saoudite quatre, l'Iran trois... Même le Qatar et son jeune championnat ou encore la Thaïlande font mieux avec deux unités au compteur... Entre 2006 (Shanghai Shenhua) et 2012 (Guangzhou Evergrande), aucun club chinois n'arrive même à squatter les quarts de finale, terrible aveu de la pauvreté du championnat local. Celle-ci n'est pas anodine. Depuis la professionnalisation du football chinois en 1994, les techniques de corruption ont évolué plus vite que la culture tactique, conséquence directe de l'influence des sociétés de paris asiatiques et de l'appât du gain rapide dans un pays miné par les « petits arrangements entre amis. » Jeu en triangle ? Non, ici on connaît surtout les meilleures méthodes pour acheter efficacement un résultat, comme par exemple graisser simultanément la patte du gardien, d'un des deux défenseurs centraux et de l'avant-centre adverses, pour être tranquille...

La création de la Chinese Super League en 2004 est censée permettre au football chinois de se réinventer. Il n'en est rien, les vrais problèmes s'accumulent sous le tapis : absence de réelle culture footballistique malgré un intérêt croissant du public - qui préfère d'ailleurs se lever en pleine nuit pour suivre les matchs européens -, faiblesse des infrastructures permettant de démocratiser le football... Ce n'est pas seulement le championnat chinois qui bat de l'aile, l'équipe nationale masculine est également la risée de la population malgré un pic de performances entre 2000 et 2004 (qualification pour le Mondial 2002, puis finale à domicile en Coupe d'Asie des nations, ndlr). Gosses de riches capricieux, adeptes des maisons closes ou encore petites frappes lors des matchs couperets, les joueurs de l'équipe nationale sont régulièrement l'objet de moqueries au rythme de leurs non-exploits. Philippe Troussier, qui a coaché le Shenzhen Ruby plusieurs saisons, attribue la faiblesse des joueurs chinois à la politique de l'enfant unique : « Si le football chinois ne se développe pas à la vitesse du Japon ou de la Corée du Sud, c'est parce qu'une famille chinoise n'a le droit qu'à un enfant. Il doit faire des études et le football n'entre pas dans un plan de carrière comme en Europe.  » Sauf pour les cancres issus de familles riches ?

Les Jeux olympiques de 2008, la goutte d'eau qui fait déborder le vase


À force d'accumuler les saletés sous le paillasson, l'odeur finit par incommoder le tout puissant PCC (Parti communiste chinois). Lors des JO 2008 de Pékin, la République populaire se pare de ses plus beaux atours : un stade olympique flambant neuf (le Nid d'Oiseau), des cérémonies d'ouverture et de clôture confiées à l'esthète du Septième Art Zhang Yimou, et des athlètes ultra-compétitifs. Avec 51 breloques en or, la Chine se retrouve devant les États-Unis au classement des médailles. Tout va bien dans le meilleur des mondes ? Pas totalement, car le football chinois masculin reste à contre-courant : sortis dès la phase de poules du tournoi olympique, les Chinois n'arrivent pas même à battre la modeste Nouvelle-Zélande (1-1) et se font gentiment fesser par le Brésil (0-3). L'équipe de football qui perd lamentablement, c'est le sommet de l'État qui se sent trahi, et décide de lancer une chasse aux sorcières sous le nom de « grande lutte contre la corruption  » .

Phase 1 : les autorités entament au lendemain des Jeux une grande vague d'arrestations contre joueurs, arbitres et dirigeants de clubs qui auraient mouillé dans des affaires de paris truqués. L'opération coup de poing se traduit en 2012 par l'emprisonnement pour dix ans de deux anciens présidents de la Fédération, Xie Yalong et Nan Yong, coupables d'avoir touché des pots de vin. Preuve que le système était vérolé de la base au sommet. Phase 2 : en parallèle au lancement de l'opération décapage au kärcher, les dirigeants chinois « encouragent » en coulisses les grandes fortunes et entreprises du pays à investir dans le football pour redorer le blason du championnat national. En contrepartie ? Des coups de pouce pour leur business. C'est ainsi que le Evergrande Real Estate Group - l'un des grands groupes immobiliers du pays - arrive dans le football chinois en 2009. Cela ne s'invente pas, il rachète un club qui s'apprête à être relégué en division 2 pour une affaire de matchs truqués, le Guangzhou GPC, et le renomme en son honneur. Début de la success story.

Zhu Jun, le Mammedov du Shanghai Shenhua


Cependant, d'autres projets nés après 2008 n'ont pas connu le même succès. Fin 2011, sous l'impulsion de Zhu Jun, gros bonnet de l'industrie du jeu vidéo (The 9 Limited, cotée au Nasdaq, ndlr) et sorte d'âme sœur chinoise d'Hafiz Mammedov, le Shanghai Shenhua décide d'investir des millions sur Nicolas Anelka, alors en fin de parcours avec Chelsea, et Jean Tigana. Objectif : gagner la Chinese Super League dans l'année. En admettant « ne pas avoir de plan à long terme » , Zhu Jun veut tout gagner et vite. Si bien qu'il recale Tigana à peine trois mois plus tard, installe plusieurs semaines Anelka comme coach, puis offre un salaire pharaonique à Didier Drogba pour mener le club aux sommets. Suite à des conflits internes entre actionnaires, les salaires des stars étrangères ne sont plus versés pendant plusieurs semaines, une grève de l'entraînement est évoquée... Dans tout ce bordel, le Shanghai Shenhua termine à une indigne 11e place, tandis que Nico et Didier se font discrètement la malle en fin d'année... Ce type d'histoires qui terminent en eau de boudin malgré des millions investis est monnaie courante à Dalian, Wuhan et dans toutes les grandes villes du pays, faute d'un projet sportif réellement cohérent. Puis la lumière fut, à Canton...

Abonné au milieu de tableau en 2009, le club de Canton, alors Guangzhou GPC, est relégué administrativement en D2 pour une sombre histoire de matchs arrangés datant de 2006. L'immense enceinte du Tianhe Stadium - 60 000 places - sonne creux. Mais les nouveaux patrons ont un vrai projet : là où leurs homologues investissent sur des noms étrangers en fin de cycle et gourmands, Evergrande mise sur les meilleurs joueurs chinois disponibles comme l'attaquant Gao Lin (Shanghai Shenhua), le milieu Zheng Zhi (Celtic Glasgow) ou encore le défenseur Feng Xiaoting (Jeonbuk Hyundai Motors). Pas con quand on sait que les effectifs de Super League sont limités à cinq étrangers dont un Asiatique obligatoire. Montée immédiate en poche, le groupe immobilier réinjecte du cash, cette fois-ci pour taper dans l'armement lourd. Meilleur joueur du Brasileirão 2010, Darío Conca est courtisé par l'Europe entière, mais déboule à Canton pour un salaire annuel de plus de 10 millions d'euros. Une somme que le leader technique de Fluminense ne peut refuser, tout comme le Flu qui récupère 7 millions d'euros. À 28 ans, l'Argentin devient l'un des cinq joueurs les mieux payés du monde, et bien sûr, Guangzhou Evergrande est champion en fin d'année. Un investissement nécessaire selon Philippe Troussier : « En Chine, ta position au classement dépend à 80 % de ton mercato de joueurs étrangers. Tu en as le droit à quatre. Si tu fais des bonnes pioches, tu joues le top 4, sinon tu joues la relégation. »

Lippi, Gilardino, Diamanti, Guangzhou Evergrande à l'heure italienne


Le nouveau poids lourd a encore la dalle, et pour croquer l'Asie, décide de confier les clés à un technicien de premier plan. Au chômage depuis deux ans après son départ de la Nazionale italienne, Marcello Lippi est le candidat idéal. Émoustillé par les 10 millions d'euros offerts par saison et le total contrôle du sportif, le coach italien signe deux saisons. Sa bague de fiançailles ? Lucas Barrios, alors champion d'Allemagne avec le Borussia Dortmund, qui débarque pour 8,5 millions d'euros, record absolu du club. Une transaction qui ne portera pas ses fruits, mais qui traduit la philosophie du club : investir sur des joueurs à maturité, pas sur des noms. La preuve, la dernière grande star de l'équipe, le Brésilien Elkeson, est arrivé de Botafogo pour près de 6 millions d'euros fin 2012, et se retrouve déjà dans la légende du club avec près de 60 pions en moins de deux ans sur place.

Grandi par la méthode Lippi et son expérience des compétitions internationales, le Guangzhou Evergrande se prépare à marcher sur le continent. Un quart de finale en 2012 en guise d'échauffement, Guangzhou s'adjuge le trophée en 2013 après une finale de haut vol contre le FC Séoul. La Chine attendait cela depuis 1991. Champion chaque saison depuis sa remontée, toujours plus ambitieux avec les recrutements du Brésilien Muriqui (Atlético Mineiro) depuis reparti, des Italiens Alberto Gilardino (Genoa) et Alessandro Diamanti (Bologne), Guangzhou Evergrande n'a pas envie de s'arrêter en si bon chemin. La défaite en quart de finale contre les Western Sydney Wanderers, c'est un peu comme le titre de Montpellier en 2012 pour Paris : un avertissement. Mais pour le club de Canton, qui réunit désormais 40 000 spectateurs de moyenne à domicile, quand ils n'étaient que moitié en 2010, l'enjeu est aujourd'hui affaire d'État : s'inscrire dans la durée pour servir de locomotive et d'exemple au reste du football chinois. Et il en a bien besoin.

Par Quentin Müller et Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:11 Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! il y a 1 heure Le missile de Guedes avec Valence 3
Hier à 16:01 Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 8 Hier à 09:59 Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 9
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 3 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6 lundi 25 septembre 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham lundi 25 septembre La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 30 lundi 25 septembre Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 29 dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4