Grozny tacle Boussoufa

0 3
Boussoufa risque de tomber dans les oubliettes du football. Parti monnayer son talent au Daguestan, l'ancien milieu d'Anderlecht était pressenti du côté de la future dream-team de Grozny emmenée par Gullit. Mais le joueur a fait faux bond ce qui a le don d'agacer Alchanov, à la double casquette de président du Terek Grozny et ministre des sports tchétchène, qui révèle les dessous du foirage :

« Il avait des prétentions financières peu en rapport avec son niveau de jeu. »

Et d'en remettre une couche :

« Boussoufa exigeait quatre gardes du corps qui devaient l'amener en Mercedes à l'entraînement et une maison. Mais contre qui devait-on le protéger ? » , se demande-t-il.

Tchétchénie terre d'accueil.

AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est clair. Je ne comprends pas qu'on puisse nier qu'il y a de la violence en Tchétchénie. La politique de l'autruche, sans doute.
8 millions tu veux dire. Trois millions cinq c'était son salaire. C'était plutôt bien payé je trouve.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Matuzalem gracié
0 3