Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 33e journée

Gros suspense en bas et presque en haut

En s'offrant le scalp du Bayern, Fribourg fait un grand pas vers le maintien. Bonne idée : à une journée de la fin, personne n'est encore officiellement relégué, et six équipes sont encore concernées. Sinon, c'est aussi indécis pour la course à la Ligue Europa, même si Schalke a composté son ticket.

Modififié

L'équipe du week-end



Malgré l'ouverture du score rapide de Schweinsteiger (sur un nouveau service de Weiser, qui mérite un contrat) et 72% de possession, le Bayern a encore trouvé le moyen de s'incliner, pour la troisième fois d'affilée, une première depuis 1998. C'est aussi la première fois en 122 matchs de Bundesliga que les Bavarois, complètement léthargiques et stériles, perdent après avoir mené. Tout cela parce que Fribourg n'a pas baissé les bras. Admir Mehmedi a d'abord claqué une égalisation méritée juste après la demi-heure de jeu d'une bonne frappe croisée. Et juste avant la fin du temps réglementaire, Petersen, ancien du Bayern entré en jeu, s'est glissé dans le dos des centraux bavarois pour reprendre le centre de Guede et offrir trois points précieux aux siens. Du coup, les partenaires de Jonathan Schmid remontent à la 14e place avec un goal average bien moins mauvais que les autres candidats au maintien. Un nul contre Hanovre, 15e, lors de la dernière journée pourrait suffire.

L'homme du week-end


16 matchs qu'Hanovre ne parvenait pas à gagner en Bundesliga, et s'enfonçait inexorablement vers les profondeurs du classement. La série maudite devait continuer sur la pelouse d'Augsburg, à la lutte avec Schalke, Dortmund et le Werder pour une place en Ligue Europa. C'était sans compter sur Lars Stindle, auteur d'un doublé. Le numéro 10 des Roten a ouvert la marque calmement sur une superbe remise de Jimmy Briand, bien trouvé par Kiyotake, avant de pousser au fond un service caviar, toujours de Jimmy, entre deux défenseurs et le portier. Entre-temps, Verhaegh avait égalisé sur penalty. En fin de match, Sakai a laissé les siens à 10, mais encaisser deux assists de Briand (et buter sans fin sur Zieler) était trop dur à vivre pour les joueurs d'Augsburg. Du coup, dans le temps additionnel, Verhaegh et Bobadilla ont eux aussi été expulsés. Hanovre n'est plus relégable et jouera donc son maintien contre Fribourg. Un presque-barrage.

Vous avez raté Hambourg-Stuttgart (et vous n'auriez pas dû)


Abstiegskampf toujours, avec ce HSV-VfB qui valait très très cher en points. Comme souvent ces derniers temps, le Dino ouvre le score d'une tête, cette fois de Gojko Kačar, sur un coup franc lointain de l'inévitable Rafa van der Vaart. Mais dans la lignée de leurs dernières sorties, les Souabes sont beaucoup plus entreprenants, plus portés vers l'avant, alors que les Rothosen se sont recroquevillés en défense. Alors logiquement, Gentner a égalisé d'une frappe en première intention, et Martin Harnik a surgi dans la surface pour marquer le but de la victoire. Stuttgart ne perd toujours pas à domicile, et remonte à la place de barragiste, en attendant peut-être mieux, vu qu'ils affrontent Paderborn la semaine prochaine, autre presque-barrage. Hambourg devra en revanche battre Schalke à la maison pour se sauver.

L'image du week-end


Si Steven Gerrard a eu l'adieu qu'il méritait, un autre grand milieu de terrain a dit au revoir à son club de - presque - toujours ce week-end. #DankeSimon

Le geste du week-end


Encore un coup franc direct pour Hakan Çalhanoğlu, qui a en plus donné une passe décisive à Kießling.

Il a dit


«  Je n'ai rien à annoncer. » Déclaration fracassante d'İlkay Gündoğan, courtisé par Manchester United, le Barça et Arsenal.

La stat inutile


Kevin De Bruyne, 21 assists cette saison, toujours une aussi grande gueule.

L'analyse définitive


Le but de Caligiuri est le 4e but qu'encaisse le BvB lors de la première minute cette saison. C'est évidemment un record, et il faudrait peut-être trouver une solution à ce véritable problème de concentration. Peut-être faire comme avec les gens qui arrivent tout le temps en retard, leur donner une heure de rendez-vous avec 15 minutes d'avance. Du coup, malgré l'égalisation de PEA sur penalty, sa 15e réalisation, Naldo a pu offrir la victoire aux siens sur corner, trois minutes après le retour des vestiaires. La Ligue Europa passera peut-être finalement bien par la DFB-Pokal.

Et sinon...


Grâce à un but de Klaas-Jan Huntelaar dans les tout derniers instants, Schalke s'impose et s'assure une place en EL la saison prochaine. Un but qui envoie probablement Paderborn en 2. Bundesliga.

Tout va bien à Gladbach, qui, grâce à un doublé de Raffael, continue de foutre la pression sur Wolfsburg pour le spot de dauphin.

Mayence a tapé Cologne, mais tout le monde s'en fout.

À moins d'un triplé de Bas Dost ou d'un quadruplé de Lewandowski, Meier va finir meilleur buteur alors qu'il est sur le flanc depuis des semaines. Et ça, on aime.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
À lire ensuite
L'équipe type du week-end