Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le Bayern, l’Atlético et Arsenal s’imposent à l’arrache

Des buts. Beaucoup de buts. Des renversements de situations. Des poteaux. Des gestes de grande classe. Rien à dire, cette soirée européenne valait le détour. Encore une fois.

Modififié

GROUPE A

FC Bâle 1-2 Paris Saint-Germain

Buts : Zuffi (76e) pour Bâle // Matuidi (43e), Meunier (90e) pour Paris



PFC Ludogorets Razgrad 2-3 Arsenal FC

Buts : Cafu (12e), Keșerü (15e) pour Ludogorets // Xhaka (20e), Giroud (41e), Özil (87e) pour Arsenal

Après le 6-0 infligé par Arsenal à Ludogorets il y a quinze jours, ce déplacement des Gunners en Bulgarie avait des allures de simple formalité. Et pourtant, ce sont bien les locaux qui ouvrent le score après seulement douze minutes de jeu. Un coup de massue signé Cafu qui est très vite suivi d’un autre, trois minutes plus tard, lorsque ce même Cafu sert Keșerü dans la surface. Quinze minutes de jeu et 2-0 pour Ludogorets, personne ne l’avait vu venir. Sauf qu’Arsenal a de la ressource. Surtout dans la patte gauche d’Özil qui dégaine la 200e passe décisive de sa carrière pour Xhaka. Le match est relancé. D’autant que juste avant la pause, Olivier Giroud, déjà auteur d’un doublé ce week-end pour son retour en Premier League, profite d’un centre de Ramsey pour venir égaliser de son pied fort, le haut du crâne. 2-2 à la pause, les Gunners ont évité le pire. Et après avoir poussé pendant toute la seconde période, les hommes de tonton Wenger vont même être récompensés en toute fin de match. Grâce à l’intenable Mezut Özil. Comment ? Arf pas grand-chose, juste un coup du sombrero sur le gardien suivi de deux crochets pour éliminer deux défenseurs et marquer dans le but vide. Excusez-le de marquer des buts somptueux en plus de distribuer des caviars.


Classement :


1. Arsenal FC - 10 pts
2. Paris Saint-Germain - 10 pts
3. FC Bâle - 1 pt
4. PFC Ludogorets Razgrad - 1 pt


GROUPE B

Beşiktaş JK 1-1 SSC Napoli

Buts : Quaresma (79e sp) pour Beşiktaş // Hamšík (82e) pour le Napoli



Benfica 1-0 Dynamo Kiev

But : Salvio (45e sp)

En recevant Kiev, la donne est simple pour Benfica : il faut s’imposer pour venir côtoyer Naples en tête de ce groupe B. Si les Portugais ne tardent pas à se montrer dominateurs dans cette rencontre, il n’empêche que leur jeu est trop brouillon pour réellement inquiéter le Dynamo. La solution viendra, comme souvent, d’un coup de pied arrêté. Duel de capitaines dans la surface ukrainienne entre Luisão et Vida, juste avant la pause. Le Croate accroche son homologue portugais, M. Turpin n’hésite pas et désigne le point de penalty. Un penalty que Salvio envoie en plein milieu des cages de Rudko. Le Benfica vire en tête au meilleur des moments. Les locaux continuent de se projeter vers l’avant à la recherche d’un break qui leur assurerait une victoire définitive. Pourtant, c’est bien Kiev qui a la possibilité de revenir dans la partie lorsque Gonzalez est accroché par Ederson Moraes dans la surface. Coupable, le gardien lisboète se fait pardonner dans la foulée en repoussant la tentative de son homonyme Junior Moraes. Un arrêt décisif qui permet au Benfica de préserver sa victoire. Ouf.


Classement :


1. SSC Napoli - 7 pts
2. Benfica - 7 pts
3. Beşiktaş JK - 6 pts
4. Dynamo Kiev - 1 pt


GROUPE C

Manchester City 3-1 FC Barcelone

Buts : Gündoğan (39e, 74e), De Bruyne (51e) pour City // Messi (21e) pour le Barça



Mönchengladbach 1-1 Celtic

Buts : Stindl (32e) pour Gladbach // Dembélé (76e sp) pour le Celtic

Pour Gladbach, la soirée a son importance. Car les Allemands le savent, s’ils s’imposent et que, dans le même temps, City s’incline face à Barcelone, la deuxième place du groupe sera pour eux. Une occasion en or. Alors les locaux s’en donnent à cœur joie, tentant par tous les moyens de venir faire sauter le verrou écossais. Mais le verrou est solide. Et même vicieux, à l’image de cet amour d’enroulé de Sinclair qui vient trouver le poteau d’un Sommer totalement impuissant. Le coup de frayeur est passé, les Allemands peuvent reprendre leur marche en avant. Thorgan Hazard, toujours autant en jambes, vient faire un petit numéro sur le côté droit avant de servir Stindl au point de penalty. Le capitaine ne se fait pas prier et envoie une volée imparable. Si Gladbach semble gérer tranquillement ce résultat, c’était sans compter sur Dembélé qui s’échappe dans la surface où il est déstabilisé par Korb. Carton rouge et penalty. Le Français ne tremble pas et se fait justice lui-même. Et si cela n’aura pas vraiment de résonance pour le Celtic sur la scène européenne, nul doute que Moussa, lui, n’a pas fini de recevoir des coups de téléphone au prochain mercato. Pour le Borussia en revanche, la soirée est encore ratée, comme le chantait si bien Orelsan.


Classement :


1. FC Barcelone - 9 pts
2. Manchester City FC - 7 pts
3. Borussia VfL Mönchengladbach - 4 pts

4. Celtic FC - 2 pts


GROUPE D

Atlético de Madrid 2-1 Rostov

Buts : Griezmann (29e, 90e+4) pour l’Atlético // Azmoun (30e) pour Rostov

L’écart de niveau est tel entre les deux équipes que cette rencontre ne paraissait être rien d’autre qu’un parcours de santé pour les hommes de Diego Simeone. La première période ne fait d’ailleurs que confirmer cette tendance avec Griezmann qui régale avec des petits ponts. Une palette technique que le Français a encore élargie ce soir avec un but tout en acrobatie, dans une sorte de reprise de volée de l’extérieur du gauche le tout en reculant et à l’horizontal. Un geste sans nom, mais de toute beauté. Et un geste décisif surtout puisqu’il permet aux Colchoneros de prendre les devants et de se diriger vers une victoire facile. Enfin, pas vraiment, car à peine deux minutes plus tard, Azmoun, celui que l’on surnomme le Messi iranien, bien servi dans la surface madrilène, s’en va tromper Oblak d’un plat du pied parfait. La surprise est totale. Surtout que derrière, l’Atlético ne parvient pas à faire la différence. La domination est totale, certes, mais elle n’en reste pas moins stérile. Enfin, jusqu’à la 94e minute de jeu, moment choisi par Grizzi pour s’offrir un doublé d’une superbe demi-volée du gauche. Et peu importe la manière, ça fait toujours trois points en plus.


PSV Eindhoven 1-2 FC Bayern Munich

Buts : Arias (14e) pour le PSV // Lewandowski (34e sp, 74e) pour le Bayern

Il y a des matchs comme ça, où tout paraît se lier contre vous. Le Bayern a longtemps eu l’impression d’être dans une de ces rencontres-là, de celles qu’on ne peut pas gagner tant le sort s’acharne. Tout d’abord, il y a cette tête de Lewandowski qui vient trouver la transversale après seulement trois minutes de jeu. Ensuite, il y a ce but d’Arias pour le PSV, alors que le Colombien était en position évidente de hors-jeu. Puis un nouveau poteau pour Lewa. Puis un penalty oublié. Enfin, bref, le Bayern semblait ne pas pouvoir lutter contre son destin. Sauf qu’ils sont finalement allés le changer. À force de volonté. Et qui d’autre que Lewandowski pour égaliser sur un penalty consécutif à une main néerlandaise. Mais le Polonais ne s’arrête pas là, puisque c’est lui qui va donner l’avantage aux siens à un quart d’heure de la fin en reprenant à merveille un centre de Douglas Costa dans les six mètres. Lewa aurait même pu s’offrir un triplé s’il n’avait pas touché une troisième fois le montant après un enchaînement de grande classe. Et voilà une victoire à l’arrachée que le Bayern n’aura pourtant pas volée.

Classement :


1. Atlético de Madrid - 12 pts
2. FC Bayern Munich - 9 pts
3. PSV Eindhoven - 1 pt
4. FK Rostov - 1 pt

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 60
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
    Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 33 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 35 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 96 Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 61 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 70 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT)