Griezmann parle de son choix

2 21
S'il se bat encore pour progresser dans la hiérarchie du côté de l'Atlético Madrid, l'international tricolore Antoine Griezmann – buteur mardi contre l'Arménie – s'est exprimé auprès de France Football sur son choix de rejoindre les Colchoneros à défaut d'un autre club.

Griezmann est d'ailleurs étonné que la question lui soit posée : « Pourquoi l'Espagne et pas ailleurs ? C'est mon championnat, ma maison. Je suis bien ici. Et l'Atlético est un très grand club. Les dirigeants étaient prêts à mettre 30 millions d'euros pour m'avoir. J'avais eu le boss au téléphone. Il m'avait motivé et dit que le club me voulait vraiment. Je savais qu'en venant ici, j'allais apprendre. » L'ancien joueur de la Real Sociedad a aussi tenu à expliquer les raisons qui l'ont poussé à ne pas répondre aux appels du pied d'Arsenal ou encore du PSG. « Bizarre quand le PSG et Arsenal étaient intéressés ? L'Atlético, c'est quand même le champion d'Espagne ! s'est exclamé le natif de Mâcon. J'avais besoin d'un club comme ça et d'un entraîneur comme Diego Simeone pour progresser. Il met de l'intensité à tous les entraînements. C'est mon style, ça me plaît. Le capitaine de l'équipe (Gabi Fernandez, ndlr) m'a aussi appelé pour me demander de venir et me dire que je me sentirais bien ici, avec un vestiaire très familial. »

En somme, le jeune Français ne regrette pas son choix. AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il a fait un très bon choix, Simeone peut en faire un monstre même si en ce moment il joue autant que s'il serait parti à Paris...
tapavuleballon Niveau : CFA2
Il peut devenir titulaire là-bas et progressera avec Simeone qui est pour moi le meilleur coach actuellement avec Klopp et Mourinho...

Ce qui est pas mal pour l'équipe de France par ailleurs
Il a pris un poste à sa mesure dans un championnat qu'il connait très bien en répondant favorablement à un club qui le souhaitait vraiment poru ses qualités.

RAS
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Aulas a peur d'Ebola
2 21