Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético-Marseille

Griezmann, l'Olympique de Marseille lyonnais dans le cœur

Né à Mâcon, près de Lyon, Antoine Griezmann a d'abord été supporter de l'OL, avant d'avouer récemment son amour de l'Olympique de Marseille. Cela tombe bien, le 16 mai prochain, l'attaquant français aura l'occasion de mêler ses deux passions en affrontant l'OM en finale de Ligue Europa au Parc OL.

Modififié
En foulant la pelouse du Parc OL le 16 mai prochain pour la finale de Ligue Europa, Antoine Griezmann aura sûrement en tête sa première au sein du « formidable outil » de Jean-Michel Aulas. C’était le 26 juin 2016 lors du huitième de finale de l'Euro remporté face à l’Irlande (2-1). Une rencontre durant laquelle l’attaquant français avait claqué deux buts – une jolie tête croisée et une frappe du gauche – pour renverser un match bien mal embarqué. Un doublé salvateur que Dimitri Payet célèbre alors en allant s’agenouiller devant Antoine Griezmann, avant d’offrir un joli baiser à son crampon gauche.

Marseille dans le cœur


Mignons tout plein sur cette action, Payet et Griezmann ne se feront, en revanche, aucun cadeau le 16 mai prochain lors de la finale de Ligue Europa entre l’Atlético et l’Olympique de Marseille. Et ce, même si l’international français est un mordu de l’OM, comme il l’a avoué à L’Équipe, quelques jours avant la demi-finale retour de C3 : « Ce que représente l'OM ? C'est l'ambiance, c'est une ville qui joue pour le foot. Je voulais jouer contre Marseille, lors des huitièmes, quarts ou demies, pour jouer au Vélodrome. J'adore le stade, j'adore le maillot. Je le trouve beau, et pour moi, c'est vraiment le plus grand club en France. J'étais allé voir Marseille-Bologne (demi-finale de Coupe de l’UEFA, le 6 avril 1999, N.D.L.R.), et à la fin, je ne regardais plus le match, je ne regardais que les supporters qui chantaient. »


C’est bien simple, Antoine Griezmann aime tellement l’Olympique de Marseille qu’il s’amuse à prendre les commandes du club phocéen lorsqu'il joue à Football Manager. Et si son pote Dimitri Payet joue bien en numéro 10, et la doublette Gustavo-Sanson s’occupe de la récupération, l’attaquant de l’Atlético ne fait en revanche pas les mêmes choix que Rudi Garcia en attaque, puisqu'il règle le débat Germain/Mitroglou en alignant en pointe un certain Carlos Fierro, attaquant mexicain aux Chivas de Guadalajara.

L'OL, son premier amour


Mais si visiblement, en France, Grizou roule pour Marseille, il y a encore quelques années, son cœur penchait pour un autre Olympique, celui de Lyon, club avec lequel il s'amusait, là aussi, à jouer sur Football Manager durant l'Euro. Natif de Mâcon, l’international français ne reculait pas dans sa jeunesse devant 72 kilomètres en voiture pour assister aux rencontres de son premier amour, comme il l’avoue au JDD en 2017 : « Jusqu’à mon départ pour le Pays basque, j’allais très souvent avec mon père à Gerland ; j’y étais même le soir du premier titre de champion de l’OL en 2002. J’ai vibré devant les coups francs de Juninho et les buts de Sonny Anderson. J’ai assisté aux débuts de Karim Benzema. J’avais acheté son maillot, le bleu à manches longues. »


Un maillot que Griezmann aurait très bien pu porter, à en croire le principal intéressé : « À 13 ans, j’ai fait plusieurs matchs d’essai à l’Olympique lyonnais avec Lacazette, Grenier et d’autres. Le club a appelé mon père pour lui dire qu’on devait patienter et surveiller ma croissance. Quatre mois plus tard, Eric Olhats, recruteur à la Real Sociedad, m’a récupéré. » Et si le Colchonero n’a jamais porté la tunique lyonnaise, cela ne l’empêche pas de se sentir comme chez lui dans la capitale des Gaules. Comme ce 20 août 2013, quand Griezmann s’envole dans le ciel de Gerland pour claquer un magnifique retourné acrobatique et ainsi crucifier l’Olympique lyonnais en barrages de Ligue des champions. Avant de récidiver trois ans plus tard, au Parc OL cette fois-ci, histoire de prouver que peu importe le stade, Lyon est son jardin. L’Olympique de Marseille est prévenu.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 193
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall