1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // Barcelone/Atlético Madrid

Griezmann, l'axe fort

Recrue star du mercato estival de l'Atlético de Madrid, Antoine Griezmann a dû s'intégrer dans un collectif déjà bien huilé et ingurgiter toutes les directives du Cholo Simeone. Six mois plus tard, la mue du Français est une réussite qui doit autant à son recentrage qu'à son travail de l'ombre.

Modififié
25 39
« Comme nous disons entre nous, Antoine est un Uruguayen de plus. Il se joint toujours à nous, il boit du maté, il a presque la même culture que nous. » José María Giménez, central de l'Atlético et de la Céleste, ne donne pas dans la langue de bois ou le politiquement correct au moment d'évoquer l'intégration de Griezmann dans le vestiaire. Preuve en est, un autre de ses compatriotes, Godín, a offert au petit gars de Mâcon tout l'attirail du buveur de maté. « Antoine était déjà super ami avec tous les Sud-Américains : Chori Castro, Carlos Vela, Claudio Bravo... Il était toujours en train de boire du maté avec eux » , confirme David Zurutuza, son ancien comparse de la Real Sociedad. Entre le Français et la confrérie uruguayenne de l'Atlético, il y a plus qu'un simple rapprochement avec cette infusion traditionnelle. Depuis son arrivée à Madrid, il y a également la grinta. Sans parler de garra charrúa, dont Godín est le plus bel étendard, il y a entre cet Antoine Griezmann, recrue la plus onéreuse de l'été du champion d'Espagne en titre, et celui de la Real Sociedad, frêle et peu habitué aux spots, un gouffre. Comme l'avait appelé de ses vœux Diego Simeone, « le jeune joueur important qu'il est commence à devenir un homme et un footballeur important » .

Un apprentissage vertical


Quelques poils au menton en plus, un ou deux tatouages fraîchement imprimés, une crête rappelant l'immense Danijel Ljuboja... Plus qu'un gabarit aux nouvelles dimensions, Antoine Griezmann s'est surtout chargé d'évoluer en surface. D'apparence toujours aussi frêle, il a pourtant gagné en endurance. Un endurcissement, une mue footballistique, qui ne se sont pas faits d'un claquement de doigt. Le 27 juillet, contre une trentaine de millions d'euros, il débarque dans un Vicente-Calderón plein au tiers. Pour sa présentation, entre quelques selfies et un sourire jusqu'aux oreilles, il touche du doigt la ferveur locale. Une fierté retrouvée qui doit beaucoup à l'osmose que ce public entretient avec son chef de meute, Diego Simeone. « À l'Atlético, le système est beaucoup plus fermé, beaucoup plus compact qu'à la Real, entame David Zurutuza, ancien comparse de vestiaire de Griezmann. Antoine n'est pas le prototype du joueur de l'Atlético, ce n'est pas un soldat, ce n'est pas un combattant, il n'est ni puissant ni ultra-physique. Au début de saison, ça lui a coûté de bien rentrer dans le moule. » Une intégration loin d'être chaotique, mais qui pêche par manque d'automatismes dans les mouvements, dans le déclenchement du pressing... Bref, l'essence même du bloc colchonero.

Un tantinet tancé par Diego Simeone, il n'est aligné qu'une seule fois lors des trois derbis madrileños du début de saison – délivrant tout de même une passe décisive à Mario Mandžukić. Le Croate, justement, est l'autre recrue phare de l'été et, accessoirement, son partenaire d'attaque. Dans l'esprit du Cholo, Antoine Griezmann n'est plus l'ailier libre de ses déplacements qu'il était à San Sebastián. David Zurutuza, encore : « Antoine a déjà joué en neuf et demi ou en second attaquant à la Real Sociedad. Chez nous, il avait un rôle d'ailier, mais il était en réalité une seconde pointe. Ce n'est pas un ailier qui va prendre le ballon, déborder, puis centrer. Non, Antoine est un joueur bien plus vertical, qui se retrouve très souvent dans la surface de réparation. » De fait, il est aligné à un poste beaucoup plus axial dans le système rojiblanco. Un positionnement qui sied à merveille à son nouveau coéquipier Koke : « C'est un joueur de rupture, qui nous offre des options que nous n'avions pas l'an dernier : plus de vitesse, plus de technique. Que ce soit en pointe ou en soutien de l'attaquant, il se place toujours au bon endroit pour offrir une solution. Et c'est un gaucher : c'est toujours important de compter sur des gauchers. »

Simeone : « Le travail paie »


Depuis la fin de l'automne, Griezmann a totalement ingurgité le schéma de l'Atlético et les directives du Cholo. Recentré, il se montre bien plus décisif, en témoigne son hat-trick sur la pelouse de San Mamés lors de la dernière journée de Liga de 2014. Dans la foulée, son entraîneur se charge de le brosser dans le sens de la crête : « Il a été fabuleux. C'est le joueur dont on a besoin, c'est le joueur qu'on est allé chercher. Le travail paie et cela fait un moment qu'il travaille très bien. » Car il n'y a pas de recette miracle. Si Griezmann trouve grâce aux yeux de Simeone, son travail de harcèlement incessant y est pour beaucoup. Premier à déclencher le pressing, premier contre-attaquant, il est devenu un indéboulonnable des grands rendez-vous. « Techniquement, il a toujours été bon et ça n'a pas changé. Désormais, il défend beaucoup plus. Il s'est vraiment beaucoup amélioré en six mois » , juge Allan Nyom, adversaire dominical de Grenade qu'il croise déjà depuis quelques saisons. Déjà auteur de 11 pions sous la liquette rojiblanca, il est la référence offensive du champion d'Espagne en titre. Mieux, il en est également l'un des plus gros buveurs de maté. Pas mal pour le natif du vignoble de Mâcon.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

TheAutistMonkey Niveau : Loisir
Pitié, essayons de faire abstraction de son originalité capillaire pour commenter cette news.
Judas iscariot Niveau : Loisir
Griezman, Pogba, fekir et autre lacazette ca va envoyer en 2016.
Bien écrit, avec des témoignages interessants.en voilà un article qui a égayé ma pause déjeuner.
Ce que tu n'as visiblement pas réussi à faire.
Frenchies Niveau : CFA
Ce joueur est une pépite et on peut bander qu'il soit en bleu
et ça devrait bien le faire au prochain euro vu la progression qu'il a :)
(=ribéry reste au chaud chez les teutons, pas de problème!)

très très bon choix de carrière, c'est pas un club "bling bling" où t'as une chance sur 2 de te crasher en tant qu'espoir "étranger" ... non !
la tâche tactique n'était pas simple, mais on a vu contre madrid à quel point il est le profil qu'il leur fallait!

hummm

Varane - Kurzawa - Umtiti - Zouma - Mangala
Fekir - Kondogbia - Veretout - Cabella
Lacazette - Griezmann - Thauvin - Ntep

W00ts quel base solide pour l'avenir des bleus !
on a pas fini de se régaler :))))

... on verra si ils sont "des hommes" dans 4 ans en Russie!
Clair, ça laisse entrevoir un futur intéressant pour l'Euro...

Et un bilan comptable plus que positif pour tous les coiffeurs de France en cas de victoire...
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Y aurait pas moyen de prêter Matuidi 6 mois aux colchoneros ? Si Simeone le fait progresser comme il a fait progresser Griezmann, l'euro 2016 ça va être une partie d'osselets !
Master Cookie Niveau : National
Pour moi, griezmann est le joueur qui se rapproche le plus de la définition du 9 1/2. Du peu de matchs que j'ai vu de lui cette année, ses déplacements entre les lignes sont d'une intelligence rare et ses déviations à 1 touche de balle permet à tout le bloc equipe de monter ( car elles demeurent toujours justes techniquement). Je comprends pas pourquoi beaucoup d'observateurs le considèrent comme un ailier, alors qu'il n'a pas le coup de rein nécessaire pour être performant à ce poste. Son vrai poste est en soutien de l'attaquant et je compte sur DD pour réussir à faire jouer benz', lacaz' et griez' ensemble. ( j'en bande d'avance )
Message posté par Kit Fisteur
Y aurait pas moyen de prêter Matuidi 6 mois aux colchoneros ? Si Simeone le fait progresser comme il a fait progresser Griezmann, l'euro 2016 ça va être une partie d'osselets !


Matuidi avait progressé avec Ancelotti, mais le gain obtenu est plus que négatif depuis qu'il est entrainé par L Blanc; heureusement que Griezmann n'a pas signé avec le psg de L Blanc
Message posté par Frenchies
... on verra si ils sont "des hommes" dans 4 ans en Russie!


J'apprécie les guillemets.
lucasportadise Niveau : DHR
Je rêves de voire Griezmann et Lacazette en pointe en EDF. Juste comme ça pour essayer pour voir ce que sera notre attaque en 2018....
Son replacement dans l'axe est excellent mais là tout de suite DD doit s'arracher ses cheveux pleins de gel à l'idée de trouver un nouvel ailier de calibre international pour pouvoir mettre Griezmann dans l'axe. Surtout avec des joueurs comme Pogba et Benzema qui aiment bien venir dézoner là. L'edf a besoin de joueurs de couloirs et à l'heure oú les talents se bousculent pour porter le maillot bleu c'est un peu le poste où on ne sort plus rien. J'espère que Fékir vas tout casser, on a besoin de son profil de déstructeur de reins


J'avais jamais remarqué les tatouages dégueulasses sur ses doigts. Le comble du mauvais goût est atteint lorsqu'il se passe la main dans les cheveux.

Maintenant je vais lire l'article. Parce que c'est quand même un putain de joueur.
Le secret de l'Atletico, le maté.
Faut passer en losange.

Lacazette-Benzema
Griezmann
Matuidi-Pogba
Coquelin
Message posté par Frenchies
Ce joueur est une pépite et on peut bander qu'il soit en bleu
et ça devrait bien le faire au prochain euro vu la progression qu'il a :)
(=ribéry reste au chaud chez les teutons, pas de problème!)

très très bon choix de carrière, c'est pas un club "bling bling" où t'as une chance sur 2 de te crasher en tant qu'espoir "étranger" ... non !
la tâche tactique n'était pas simple, mais on a vu contre madrid à quel point il est le profil qu'il leur fallait!

hummm

Varane - Kurzawa - Umtiti - Zouma - Mangala
Fekir - Kondogbia - Veretout - Cabella
Lacazette - Griezmann - Thauvin - Ntep

W00ts quel base solide pour l'avenir des bleus !
on a pas fini de se régaler :))))

... on verra si ils sont "des hommes" dans 4 ans en Russie!


Sanson! Je l'aime bien celui là. Mais de toute façon on peut parler de Coman, Imbula, etc, etc, et la liste pourrait être longue. Tant mieux!

Par contre, avec Benzema, Griezmann et Lacazette, il ne faudrait pas que Didier nous foutre les deux derniers cités dans les couloirs. Un système à deux pointes avec un supersub s'impose pour moi. Quitte à tester pourquoi pas un 3-5-2 avec des Kurzawa/Debuchy si il veut des centres (surtout qu'il aime avoir ses 3 au milieu et qu'on a un bon petit vivier pour choisir les centraux qui iraient bien dans tout ça).
Message posté par MaxMaga
Son replacement dans l'axe est excellent mais là tout de suite DD doit s'arracher ses cheveux pleins de gel à l'idée de trouver un nouvel ailier de calibre international pour pouvoir mettre Griezmann dans l'axe. Surtout avec des joueurs comme Pogba et Benzema qui aiment bien venir dézoner là. L'edf a besoin de joueurs de couloirs et à l'heure oú les talents se bousculent pour porter le maillot bleu c'est un peu le poste où on ne sort plus rien. J'espère que Fékir vas tout casser, on a besoin de son profil de déstructeur de reins


Pour les couloirs il y a Ntep qui bouffe vraiment sa ligne. Et Thauvin qui est finalement plus un attaquant intérieur puisqu'il joue faux pied.

Mais il faudrait savoir si c'est toujours une volonté d'utiliser donc de former ce type de joueurs aujourd'hui. On compte plus sur des latéraux offensifs pour mettre les ballons dans la boite et d'ailleurs, pas mal d'entre eux sont des attaquants reconvertis. On attend des ailiers qu'ils soient plus électrons libres, s'intercalent entre les lignes, permutent et soient plus présents à la finition. Après, je ne sais pas si c'est cela qui fait que les 3/5/2 se multiplient, avec un seul homme à tout faire dans chaque couloir, ou si c'est l'incidence inverse.
"Ce n'est pas un ailier qui va prendre le ballon, déborder, puis centrer" ça existe encore ça au top niveau?
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Vert&Blanc


Sanson! Je l'aime bien celui là. Mais de toute façon on peut parler de Coman, Imbula, etc, etc, et la liste pourrait être longue. Tant mieux!

Par contre, avec Benzema, Griezmann et Lacazette, il ne faudrait pas que Didier nous foutre les deux derniers cités dans les couloirs. Un système à deux pointes avec un supersub s'impose pour moi. Quitte à tester pourquoi pas un 3-5-2 avec des Kurzawa/Debuchy si il veut des centres (surtout qu'il aime avoir ses 3 au milieu et qu'on a un bon petit vivier pour choisir les centraux qui iraient bien dans tout ça).



ou Benzema en pur 10 par exemple ...
après tout c'est le bleu le plus doué techniquement et c'est pas un mauvais passeur !
Les mecs, Fekir va choisir l'Algérie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
25 39