1. //
  2. // Demies
  3. // Bayern-Atlético (2-1)

Griezmann et Simeone écœurent le Bayern

L'Atlético de Madrid l'a fait. À sa manière. En galérant, en défendant, et surtout en se montrant ultra-réaliste. Grâce à un but d'Antoine Griezmann, les Colchoneros ont fait tomber le Bayern de Guardiola.

Modififié
2k 248

Bayern Munich 2-1 Atlético de Madrid

Buts : Alonso (30e) et Lewandowski (74e) pour le Bayern // Griezmann (54e) pour l'Atléti

L'histoire retiendra que Thomas Müller a manqué un rendez-vous important, une fois, dans sa carrière. On joue la 33e minute, et Thomas Müller a déjà l'occasion de tuer ce match, s'il transforme son penalty. Trois minutes plus tôt, Xabi Alonso a remis les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux matchs. Et c'est sûr, vu comme les Bavarois sont en train de rouler sur les Espagnols, que ce but sera fatal aux Colchoneros. Ils ne pourront pas s'en remettre. Thomas Müller le sait, et il veut tenir ce rôle, lui, l'homme des grands rendez-vous. On l'imagine déjà tous déployer sa grande bouche devant les supporters allemands. Alors, le voilà qui s'élance. Mais sa course d'élan est bizarre, saccadée. Il croise fort. Mais à mi-hauteur. Parfait pour Jan Oblak qui détourne la tentative de l'Allemand. Les partenaires de Thomas Müller auront bien tenté de rattraper son erreur, Lewandowski en marquant et Neuer en détournant lui aussi un penalty. Mais ce ne sera pas suffisant. Thomas Müller peut s'en vouloir. Pour une fois.

Revivez Bayern Munich - Atlético Madrid (2 - 1)

L'Atlético étouffé


D'entrée de jeu, le Bayern montre qu'il n'est pas là pour rigoler. Sans surprise, les Bavarois mettent tout de suite le pied sur le ballon. Mais ce qui est plus étonnant, c'est l'intensité de leur pressing. Clairement, le Bayern veut marquer vite, pour remettre les compteurs à zéro. En face, bien sûr, l'Atlético se met à défendre bas, en bloc, compact. Alors pour faire sortir les Colchoneros, les Allemands s'essaient de loin par l'intermédiaire de Vidal (18e) ou Ribéry (24e). Ça n'est pas payant, mais on sent que les Espagnols sont ébranlés. Car contrairement à d'habitude, les Madrilènes sont inoffensifs en contre. Ils sont incapables de ressortir la balle proprement, et se contentent de balancer. Alors forcément, les vagues rouges reviennent sans cesse.


L'Atlético est une caricature de lui-même. À trop vouloir défendre, il se met en danger. Même derrière, les hommes de Diego Simeone sont moins sereins. La position si particulière de Thomas Müller entre les lignes perturbe la charnière centrale. D'ailleurs, c'est lui qui part dans le dos de Filipe Luís à la 20e minute, et qui sert Lewandowski en une touche. Mais Jan Oblak sort bien dans les pieds du Polonais. Première occasion nette qui sert d'avertissement. Et puis, à l'heure de jeu, les Madrilènes finissent par craquer. À l'entrée de la surface, Xabi Alonso botte son coup franc, dévié par Giménez dans ses propres filets. Quelques minutes plus tard, Giménez, encore lui, pète un câble et ceinture Javi Martínez dans la surface. Pénalty. Heureusement, Jan Oblak est dans un état de grâce et repousse la tentative de Thomas Müller.

Le coup tactique du Cholo


À la mi-temps, Diego Simeone change tout et tente un coup tactique. Les joueurs de l'Atlético reviennent sur le terrain avec une nouvelle organisation, en 4-3-3. Yannick Ferreira Carrasco entre à la place d'Augusto Fernández pour apporter de la percussion, tandis que Koke et Saúl Ñíguez sont replacés dans l'axe pour tenir le ballon. Et tout de suite, les effets se font ressentir. Les Madrilènes se placent beaucoup plus haut sur le terrain et parviennent à construire quelques beaux mouvements. Enfin. Et dès la 54e minute, ça paie. En contre rapide, Griezmann et Torres combinent. Le Français se présentent seul face à Manuel Neuer, et l'ajuste parfaitement au premier poteau. En dix minutes, le pari de Diego Simeone est justifié.

L'Allianz Arena s'est éteinte. Les Bavarois sont très touchés mentalement et laissent même la balle aux Madrilènes pendant quelques minutes. Les choses rentrent rapidement dans l'ordre, le Bayern reprend peu à peu le contrôle de la balle, mais se montre beaucoup moins dangereux qu'en première période. Douglas Costa perd tous ses ballons. Et c'est à ce moment-là, quand le Bayern est au fond du trou, que Lewandowski, peu en réussite ce soir, vient placer sa tête rageuse pour le but du 2-1. Du coup, l'Atlético repasse en mode commando et doit tenir le score pendant quinze longues minutes. Mais cette fois-ci, ils vont réussir à tenir, malgré quelques grosses frayeurs. Fernando Torres peut même se permettre de manquer un penalty à son tour. Qu'importe, l'Atléti est en finale, et Antoine Griezmann est clairement en train de changer de dimension.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Kevin Charnay
  • Modifié

    Dans cet article

    Payetazo>>>ElFiasco Niveau : Loisir
    Note : 8
    A tous les simplets qui vont hurler au " ouiiiiin ouinnnnn le football il a perdu ! "



    DANS VOS CHATTES
    jenesuispasuntroll Niveau : Loisir
    Quelle belle saison mine de rien

    Les deux manchester et chelsea à la poubelle en BPL
    Le Barca et le Bayern à la poubelle en LDC
    L'atletico et le Real qui reviennent gratter la zigounette de la meilleure equipe de tous les temps
    Que de matchs de folies en LDC
    La bonne surprise City en LDC

    C'est beau :)
    Note : 4
    Torres marquera en Finale. Comme Toujours.
    Note : 2
    Avis aux anciens pauvres et nouveaux, le Griezmann de ce soir c'est 300 millions d'euros.
    Faites vos emplettes car après la finale ca peut grimper à 600 millions.
    Note : 5
    L'Atletico gagne la Champions, on gagne l'Euro, Griezmann ballon d'or... Bref vous le savez déjà...
    Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
    Note : -1
    Le football à perdu.
    Gunner's Dude Niveau : DHR
    Note : 7
    Je sens les discussions sur le bilan de Guardiola, son "échec", ses erreurs tactiques, etc. Moi, en attendant, je préfère conserver un petit souvenir, un souvenir peut être futile, inconséquent mais un souvenir qui renforce mon amour pour le foot : cette campagne de Ligue des Champions ne nous a offert que deux confrontations véritablement sublimes. Deux, c'est peu, oui. Sûrement. Mais à chaque fois, c'est le Bayern de Guardiola qui les disputait.
    Simeone vit pour le foot, Guardiola le fait vivre. Et aimer.
    Avis aux anciens pauvres et nouveaux riches, le Griezmann de ce soir c'est 300 millions d'euros. Faites vos emplettes car après la finale ca peut grimper à 600 millions.
    Rakamlerouge Niveau : National
    Note : 3
    Je suis deg, cette règle du but à l'extérieur de mes deux... Cruel.

    Cela dit, même si ca me coûte, je souhaite la victoire de l'Atleti en finale... sortir le Bayern ET le Barca ca mérite la C1 (empêchez moi ces meuringues qui gominées avec un parcours d'EL de chercher la "undecima" mon cul sur la commode).
    Note : 4
    L'Atlético s'est fait bouffer comme rarement en première mi-temps. Même contre le Barca il y avait plus de maîtrise à dix contre onze. En première il n'y avait rien, Gimenez avait laissé son cerveau à Madrid je crois, cette faute sur Javi Martinez, mon dieu !!
    En deuxième, Simeone a été déterminant avec son changement tactique et l'apport très intéressant de Carrasco. Le péno n'y est jamais sur Torres, donc ça va sembler con, mais j'étais plutôt content que cette "injustice" ne soit pas avancée pour la qualif de l'Atlético à la régulière.

    Gimenez a été mauvais, comme Augusto, qui aurait dû prendre un carton. Comme Vidal, Ribéry & Lewandowski qui étaient encore plus nerveux que les colchoneros.

    Petit match de l'Atlético qui suffit, quelle action sur le but, quel sang froid de Griezmann, hallucinant. On pourra dire ce qu'on voudra sur l'Atléti, que ça joue défensif ou ce que vous voudrez, mais ils auront viré les deux favoris principaux au sacre sur leur route...
    Note : 1
    Message posté par Caravaggio
    Simeone, le Rehagel du pauvre.
    Merci pour tout Pep, prépare ton cul en PL, ça va cogner!


    mais t es vraiment un handic !

    Rehhagel du pauvre ?! .. Pq il a des ascendances batave otto ?
    Rakamlerouge Niveau : National
    Note : 4
    Message posté par New_Record
    Je dirais même qu'aujourd'hui le football a gagnée!!


    et l'orthographe a perdu ?
    Charmatin Niveau : DHR
    Pfffiouuuu!
    Quel match!
    Désolé pour les esthètes, le Bayern étant beau à voir jouer, ça aurait pu passer d'un côté comme de l'autre
    À la différence que Simeone gagne la bataille tactique en cours de match, l'entrée de Carrasco, soliste de talent, a fait un bien fou!
    Simeone, ce loco, qui devrait passer le reste de sa saison dans les tribunes, juste dans le money time
    Le but de Griezmann est un modèle de contre, ce décalage de la tête pour Torres était juste parfait
    Mais l'homme du match reste Obalk selon moi.
    Stephane_Guivar'ch Niveau : DHR
    Note : 4
    Insupportable Canal + avec Griezmann. Le gars met un but en 1 vs 1 ça y'est c'est Maradona, c'est vraiment alarmant le chauvinisme des commentateurs TV, quand l'équipe de France ça se comprend, mais ce soir c'était clairement trop !

    J'ose même pas imaginer la branlette si Griezmann avait marqué un but à la Saul Niguez...
    Note : -4
    Bayern catin officiel du football espagol !
    2014 : real
    2015 : barca
    2016 : atleti
    Bavarjoie si tu me lis ma saucisse t'attend !!
    Gunner's Dude Niveau : DHR
    Note : 3
    J'adore Griezmann mais Canal + est en train de me le faire détester. Juste avant le match, interview du Grand Ronaldo, le joueur auquel tu as envie de poser plein de questions, celui qui t'as fait vibrer, dont le nom charrie tout une mémoire footballistique. 1ère question de Canal: "Qu'est-ce que vous pensez de Griezmann?". Sérieusement?
    Puis vient le match. But de Griezmann. Et les commentateurs de louer Griezmann (à juste titre), de nous dire que c'est le Messi de l'Atlético, etc. Rien sur la sublime passe de Torres. Juste une petite phrase : "dommage que les madrilènes n'aient pas un attaquant plus jeune que Torres"......................
    Certes, on le savait, les mecs ne regardent aucun match. Mais ils arrivent à faire pire : ils ne regardent même pas les matchs qu'ils commentent.
    crabunjourcrabtoujours Niveau : DHR
    Simeone >> Guardiola

    Seule chose que j'ai à dire
    Top-player Niveau : CFA
    Note : 6
    Sinon j'ai un profond respect pour tout le boulot que fait Simeone mais faut un peu arrêter avec la hype autour de l'Atleti hein.

    Ce qui est marrant c'est qu'on enscence chez eux était ce que tout le monde critiquait pour d'autres équipes comme la Juve.

    Je suis désolé mais certaines actions de l'ateltico sont inacceptables sur un terrain ( comme lorsque Simeone bouscule le 4e arbitre). Si c'est le Barca (que je n'aime pas pourtant), le Real ou mieux le PSG, tout le monde les lynche. Mais pour eux c'est juste de la grinta

    Voilà je m'arrête la pour mon instant orageux. Bisous a vous et bravo aux Colchoneros quand meme pour cette saison
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Message posté par Payetazo>>>ElFiasco
    A tous les simplets qui vont hurler au " ouiiiiin ouinnnnn le football il a perdu ! "



    DANS VOS CHATTES


    Surtout que ce n'est pas vrai.l'Atletico de Madrid sait tout faire.Les joueurs savent agir/réagir en fonction des situations.
    Note : 3
    Message posté par crabunjourcrabtoujours
    Simeone >> Guardiola

    Seule chose que j'ai à dire


    Putain, t'as une seule chose à dire et tu réalises l'exploit de dire de la merde. Chapeau !
    Pas besoin d'inventer de "belles" phrases, Le foot a perdu... Etc
    Simeone a pris le dessus tactiquement en deuxième période avec son réajustement et changement de mentalité.
    Pep aurait pu le bouffer sur les 45 premières minutes. Comme d'hab le foot se joue à rien.
    Note : 3
    Oblak a sorti un match exceptionnel
    Message posté par NicoSarko


    On devrai réformer le foot, laisser la place au jeu plutot que la hargne accessible a n'importe quel joueur de district.


    Mais c'est ça qu'est beau, la possession, le contre, le kick & rush etc... C'est de voire que différent jeu peuvent passer en final. Et de temps en temps c'est bien de voire que des équipes autres que les superpuissances historiques arrivent en final. Et puis deux finals en si peu temps avec cette équipe, me rend admirati du travail accompli par Simeone.
    einmaleinstern Niveau : DHR
    Note : 3
    Putain elle m'aura fait vibrer cette campagne en CL du Bayern. Merci les gars pour ces allers foirés, ces retours de feu... dommage que celui-ci ne passe pas.

    C'était un joli match de l'équipe mais fallait absolument tuer le match en 1ère!
    Feijoada e Caipi Niveau : DHR
    Message posté par Caravaggio
    +100000
    Quand t'avais la Juve ou le Milan qui contrôlait le milieu contre toutes les équipes mondiale, on te parlait de Catenaccio patatipatata et là, quand t'as des mecs qui se couchent tout le match, sortent 2 fois de leur camp et aligne 2 tout-droits, on te parle de chef'doeuvre tactique.
    Finalement, en Espagne, t'as que le Barça, summum mondial certes mais y a que ça, niveau qualité de jeu.


    Je te conseille de regarder des matchs de liga autres que le clasico et tu te rendras vite compte que la qualité de jeu est au dessus
    Note : 5
    Message posté par Caravaggio
    Ca m'arrive de regarder, t'as kiffé le dernier match du Real à la Sociedad?
    Le Villareal-Valencia, ou même le Barça-Betis, sérieusement?
    Et en coupe d'Europe? T'as été subjugué par la qualité offensive de l'Atletico? du Real contre City? de Villareal contre les Reds?
    Sérieusement?


    Le foot espagnol c'est 7 équipes en coupe d'europe, 4 encore en course et 3 éliminés par....d'autres clubs espagnols!
    Difficile de remettre en cause leur suprématie!

    Si il pue le reste c'est même pas regardable...
    Mario Gotze likes this !!!

    plus sérieusement, depuis l'annonce du depart de Guardiola, j'arrete pas de penser que City va gagner la C1, et Pep va se retrouver ds la