1. //
  2. // 6e journée

Griezmann enfonce Bilbao

Meilleur joueur du derby basque, Griezmann a largement contribué à la victoire de la Real Sociedad sur le voisin de Bilbao (2-0). À l’autre bout du pays, Málaga a écrasé le Betis (4-0) et pris la deuxième place de la Liga. En dominant Saragosse (2-0), Valence s’est replacé.

Modififié
0 0
Bilbao comptait sur ce derby basque pour lancer enfin sa saison. Dominés et logiquement battus par la Real Sociedad (2-0), les hommes de Bielsa repartent finalement d’Anoeta encore plus mal-en-point qu’ils n’étaient venus. Fernando Llorente était encore remplaçant au coup d’envoi et n’a eu droit qu’à une petite demi-heure de jeu. En face, la Real, sous l’impulsion d’un excellent Griezmann, a fait un match plein. L’ailier français a ouvert le score à l’heure de jeu, avant que Vela ne double la mise sur pénalty dix minutes plus tard. Une main dans sa surface d’Amorebieta lui a valu un aller direct vers les vestiaires. Sans un grand Iraizoz, l’addition aurait même pu être bien plus salée. Le beau jeu au sol que déployait la bande à Muniain la saison passée a complètement disparu. Ce soir, Bilbao ne s’est créé aucune occasion franche. Pendant que l’équipe de Montanier bascule dans la première partie de tableau, son voisin reste scotché à la 16e place. Inquiétant.

L’autre derby pour Málaga

L’autre derby du jour, entre Málaga et le Betis, a duré dix minutes. Le temps pour Casto, le portier bético, de se faire Eliseu dans sa surface et d’offrir l’ouverture du score et la supériorité numérique aux ouailles de Pellegrini. À 11 contre 10 toute la rencontre, Málaga a déroulé (4-0), prolongant son incroyable début de saison. À l’animation, Isco s’est encore régalé. À 20 ans, l’ancien de Valence va commencer à sérieusement faire réfléchir Del Bosque, tant il rayonne match après match au milieu de terrain. Saviola en a, lui, profité pour inscrire son 3e but en 4 matchs sous le maillot malagueño. Une nouvelle jeunesse pour l’Argentin, tombé au bon endroit au bon moment. Avec 23 tirs à 3, il n’y a rien à redire sur le score final. En attendant le match de l'Atlético demain, Málaga est dauphin du Barça. Et c'est mérité.

Valence réagit

L’autre match de ce samedi avait lieu à Mestalla, où Valence est reparti du bon pied en dominant le Real Saragosse (2-0). L’homme du match a encore été Sofiane Feghouli. L’ancien Grenoblois a ouvert rapidement le score, en deux temps, avant de se faire expulser pour un deuxième carton jaune très sévère. Deux minutes plus tôt, Viera (Jonathan) avait doublé la mise pour les locaux. En supériorité numérique pendant une demi-heure, les Aragons n’ont pas réussi à revenir dans la partie. M. Montero, décidément pas très inspiré, aurait pu leur filer un coup de main en sifflant une main de Victor Ruiz dans sa surface. Avec Gago de retour au milieu de terrain, les hommes de Pellegrino n’ont pas réalisé un grand match, mais ont assuré l’essentiel, en prenant trois points qui les ramènent à la 8e place du classement. Prochaine étape, la réception du LOSC.


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ce Barça est héroïque !
0 0