1. // Mondial U20
  2. // France-Equateur (1-0)

Griezmann en sauveur

Le talentueux milieu de la Real Sociedad expédie les Bleuets en quart de finale (1-0), à l'issue d'une rencontre âpre. Face au Nigéria, la France aura l'opportunité de disputer sa première demi-finale d'un Mondial des moins de 20 ans.

0 0
L'adage dit que «  les grands joueurs apparaissent dans les grands matches » . La France a souffert contre l'Equateur, mais l'étoile que l'Espagne s'arrache, Antoine Griezmann, pas toujours en réussite dans cette Coupe du monde, a inscrit le but qui envoie la formation tricolore en quart de finale du Mondial des moins de 20 ans dans la somptueuse cité portuaire de Cartagena. Une juste récompense, tant l'ailier s'était montré actif depuis le début du tournoi, avec de nombreuses frappes restées infructueuses. Très remuant, il a vu le portier équatorien lui sortir un coup franc bien parti (13e) et deux frappes se dérober (30e, 58e). Souvent plus effacé en seconde période dans les rencontres précédentes, il n'a cette fois rien lâché après la pause, délivrant notamment un amour de passe à Lacazette, qui a trouvé le moyen de manquer le cadre (52e).

Enfin un match plein

A un quart d'heure du coup de sifflet final, il s'est jeté sur un centre fuyant de la droite de Fofana pour tromper le gardien, s'y reprenant tout de même à deux fois (75e). Malgré un hors-jeu de position de Sunu qui aurait pu tout remettre en cause. « Je pensais que j'étais hors-jeu, confiait Griezmann à la sortie des vestiaires, j'ai eu un doute, j'ai regardé l'arbitre et les juges de touche » , qui validèrent le but. Sans briller, les Bleuets ont affiché une volonté de fer dans le 4-2-3-1 mis en place par Smerecki, alors qu'ils avaient jusque là évolué en 4-3-3, avec Grenier, remplaçant Kakuta au milieu de terrain. En souffrance face à des Equatoriens mordants, les Français ont commis quelques erreurs techniques qu'il faudra gommer pour leur prochain match, dimanche à Cali face au Nigeria, vainqueur de l'Angleterre (1-0).

"Avec la rage"

Parfois submergés par leur rival, qui s'offrit quelques occasions chaudes, comme sur ce poteau de De la Torre dès la dixième minute, ils ont affiché un moral à toute épreuve. En défense centrale, Faure, s'est montré omniprésent, tandis que dans les cages, Ligali effectua quelques arrêts sur des sorties aventureuses mais efficaces, comme cette sortie dans les pieds de De Jesus (45e). L'équipe pouvait aussi compter sur un Coquelin combatif. « Cette victoire, on est allé la chercher avec la rage » , ne manquait pas de souligner le portier tricolore, Jonathan Ligali. Comme l'a rappelé Francis Smerecki, satisfait de « la solidité mentale » affichée par ses joueurs, c'est « le troisième succès consécutif » des Bleuets dans ce tournoi, après « une entrée en matière compliquée » (défaite 4-1 face à la Colombie). Pour le coach français, « l'objectif est désormais de faire mieux que toutes les équipes françaises qui ont disputé ce Mondial » , stoppées une à une en quart de finale.

Par Florent Torchut

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0