En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 33e journée
  3. // Lyon/AS Saint-Étienne

Grenier sort enfin de la cave

Absent depuis le début de saison pour cause de blessures à répétition, Clément Grenier a enfin fait son grand retour mercredi dernier face à Bastia. Après presque un an d'attente, le chouchou des supporters lyonnais revient pile à temps, à l'heure du sprint final. Comme un signe du destin.

Modififié
Cette saison, il n'a joué qu'un quart d'heure. C'était en août dernier, lors du match de barrage aller de Ligue Europa face à l'Astra Giurgiu. Entré à la place de Steed Malbranque, Clément Grenier faisait déjà son grand retour après avoir manqué la Coupe du monde sur blessure. Depuis, plus rien. Le garçon ronge son frein, loin de sa bande de potes qu'il voit s'éclater sur le terrain. Huit mois, exactement, que le milieu de terrain lyonnais attendait de refouler les pelouses de Ligue 1. Depuis mercredi dernier et son entrée face à Bastia, c'est chose faite. Et sans rechute, s'il vous plaît. Ce dimanche, il est encore dans le groupe qui se prépare à affronter l'ASSE. C'est désormais une certitude, Clément Grenier est bien de retour.

Des mois de souffrance


Huit mois d'absence. Soit une éternité pour Clément Grenier. Car si l'OL réussit une saison incroyable, lui n'a pas eu la chance d'en être. Éloigné des terrains pour des problèmes aux adducteurs, le milieu de terrain n'a presque pas joué depuis un an. Quelques matchs en fin de saison dernière et un quart d'heure en barrage de Ligue Europa en août dernier, voilà tout. Depuis, rien, mise à part des galères et de la souffrance, comme il l'expliquait dans les colonnes de L'Équipe, en mars dernier : « C'est horrible ! Six mois que je ne vois pas le bout du tunnel ! Un an et demi que j'ai des douleurs ! Ça ronge... » Car s'il fait de son mieux pour revenir au plus vite filer un coup de main à son équipe, Grenier n'y arrive pas, gêné continuellement par des douleurs récurrentes aux adducteurs. Une souffrance qui n'est pas loin de le pousser à bout, comme il le confiait, au cours du même entretien : « Oui, ça m'est arrivé de craquer, de vouloir tout foutre en l'air. Il y a un mois, j'étais perdu, je restais cloîtré chez moi » . Pourtant, malgré tout ça, Clément s'accroche. Le milieu de terrain persiste, s'entraîne sans relâche dans le but de revenir au plus vite. Et à force de travail, le ciel finit par s'éclaircir au-dessus de sa tête. Le bout du tunnel, Grenier l'a enfin aperçu le 4 avril dernier. Ce samedi-là, le Lyonnais fait enfin son grand retour sur un terrain de football, avec la CFA de l'OL. Et face à la réserve de Monaco, le garçon montre qu'il n'a pas perdu la main avec un penalty transformé et un coup franc envoyé sur la barre. Grenier peut enfin sourire, le calvaire est derrière lui.

Le retour du héros


Après cette première étape, déjà importante, le natif d'Annonay a encore gravi une marche supplémentaire, mercredi dernier. Présent dans le groupe lyonnais pour la réception de Bastia, Grenier a eu l'occasion de participer à la fête. Et pas qu'un peu. Entré en jeu à la 62e, sous l'ovation d'un public de Gerland acquis à sa cause, le n°7 a eu le temps de prouver que ses ennuis de santé étaient bien derrière lui. Car, après huit mois d'absence, c'est bien lui qui a délivré les siens en offrant la passe décisive à Yattara pour l'ouverture du score. Un moment fort pour celui qui a tant lutté pour revenir. Une délivrance, vraiment. Mais si ce but a fait plaisir à tout le monde, des supporters au staff en passant par ses coéquipiers, il a surtout prouvé une chose : oui, Grenier peut réellement apporter quelque chose dans cette fin de saison. Et c'est bien là la vraie satisfaction, d'ailleurs. Au moment où l'OL doit faire sans un Gourcuff blessé, le retour d'un meneur de jeu aussi talentueux peut clairement être un atout de poids pour l'OL, au moment de jeter les dernières forces dans la bataille pour la course au titre. Bien entendu, il va encore falloir du temps pour que Grenier retrouve son meilleur niveau, après une telle absence. Mais comme il l'a prouvé face à Bastia, il peut faire la différence à tout moment lorsqu'il est sur la pelouse. Pour cela, il suffit d'un geste, d'une fulgurance. S'il devrait débuter sur le banc ce dimanche, face à l'ASSE, nul doute que Grenier aura l'occasion de jouer quelques minutes pour montrer qu'il a encore de la ressource dans les pompes. Le tout sous l'œil amoureux d'un public de Gerland soulagé de retrouver enfin son enfant chéri.



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 3 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 4 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12