Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Roma-Fiorentina

Grenier, son chemin mène à Rome

Mis à l’écart par Bruno Génésio, Clément Grenier a été prêté avec option d’achat (3,5 millions d’euros) à l’AS Roma jusqu’à la fin de la saison. L’international français compte relancer une carrière au point mort de l’autre côté des Alpes et faire mentir ceux qui ne croyaient plus en lui à l’OL.

Modififié
Il a plié bagages et s’est envolé vers l’Italie dans l’indifférence générale ou presque. Pendant que les dirigeants et supporters de l’OL avaient les yeux rivés sur la venue du Néerlandais Memphis Depay, Clément Grenier a décidé de mettre les voiles et de traverser les Alpes direction Rome. Arrivé sur les terrains de la Plaine des jeux de Gerland en 2002, à l’âge de onze ans, le natif d’Annonay, prêté avec option d’achat à l’AS Roma jusqu’à la fin de la saison, quitte l’OL par la petite porte. Annoncé comme un grand espoir lors de ses débuts chez les professionnels, le milieu de terrain de vingt-six ans, qui n’entrait plus dans les plans de Bruno Génésio, s’est enfin résolu à changer d’air lors de ce mercato hivernal.

Suivi depuis longtemps par la Serie A


Pisté notamment par l’OGC Nice, qui le convoitait déjà à l’été 2011, Las Palmas ou Watford, Clément Grenier (troisième plus gros salaire de l’effectif lyonnais à 320 000 euros par mois) a finalement opté pour la Serie A, un championnat dans lequel il a toujours eu la cote. Suivi de près par l'AC Milan qui cherchait le remplaçant d’Andrea Pirlo, parti à la Juventus en 2011, le milieu international (5 sélections) était aussi proche de s’engager avec le Torino lors du dernier mercato estival. C’est finalement dans la capitale italienne, sous les ordres de Luciano Spalletti, que « CG7 » découvrira l'Italie du football. Et l’entraîneur de la Louve semble déjà ravi d’accueillir l’ancien Gone dans ses rangs : « C’est un très bon joueur balle au pied, il apporte de la qualité dans le jeu. Il peut jouer à plusieurs postes au milieu de terrain, il a une très bonne frappe de balle et peut marquer sur coup franc ou depuis l’extérieur de la surface. Maintenant, il faut voir sur le terrain ce que cela va donner, avec ses nouveaux coéquipiers. C’est à lui, bien sûr, de nous montrer qu’il peut jouer » a-t-il lancé en conférence de presse.


En décidant de rejoindre l’effectif de l’AS Roma, Grenier n’a pas fait le choix de la facilité. L’ancien Lyonnais, qui n’a disputé que 77 petites minutes de jeu depuis le début de saison, devra faire face à une forte concurrence à son poste chez les Giallorossi (Nainggolan, Strootman, Florenzi, De Rossi, Perotti, Gerson). Mais l’international français compte bien gagner sa place et relancer sa carrière de l’autre côté des Alpes : « Je suis polyvalent, je peux jouer partout au milieu. Je veux mettre mes qualités au service de l'équipe, que ce soit devant la défense, au milieu ou derrière l’avant-centre. La Roma est un très grand club, qui va me permettre de continuer à progresser. Je veux rester ici le plus longtemps possible et j'ai aussi comme objectif de retrouver l'équipe de France » , a-t-il annoncé lors de sa présentation à la presse, début février.

Le successeur de Pjanić ?


Joueur clé de l’Olympique lyonnais entre 2012 et 2014, Clément Grenier peut-il retrouver le niveau qui lui avait valu une convocation pour le Mondial 2014 au Brésil avec les Bleus ? Oui, selon son nouvel entraîneur Luciano Spalletti : « Nous avons une grande confiance en lui. Il a connu un moment difficile dans sa carrière, qu’on peut corriger à la Roma, avec un environnement de confiance et un nouveau départ. Je suis convaincu qu’après quelques entraînements, il retrouvera déjà de l’enthousiasme, de la confiance et les qualités qui peuvent lui permettre de nous donner un coup de main. » L’arrivée de Clément Grenier, enfin libéré des pépins physiques qui lui minent la vie depuis deux saisons, pourrait en effet apporter un vrai plus dans le jeu romain. Orphelins depuis le départ de Miralem Pjanić pour la Juventus l’été dernier, les Giallorossi ne comptent plus véritablement de meneur de jeu « pur et dur » dans leur effectif. Un rôle qui pourrait parfaitement correspondre au profil de l’Ardéchois.


Le nouveau numéro 7 de la Roma a d’ailleurs confié, en conférence de presse, avoir échangé avec l’international bosnien, son ancien coéquipier à Lyon, avant de prendre sa décision : « Mapou Yanga-Mbiwa et Pjanić m'ont beaucoup parlé de la Roma, en bien. J'ai eu la chance de recevoir un accueil merveilleux des joueurs et du club. Je regrette que mon passage à l'OL se soit terminé comme cela, en jouant peu, mais ça restera une page importante de ma carrière. Je veux montrer que Lyon a eu tort de se séparer de moi et que la Roma a fait le bon choix. » Ironie du sort puisqu'en 2011, l’OL s’était séparé de Miralem Pjanić pour faciliter l’éclosion du jeune Clément Grenier.

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 77 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125