1. //
  2. // Cinéma

Greengrass : « Je me suis fait poser un lapin par José Mourinho »

Il a écrit la biographie d’un ancien espion britannique et versé dans le documentaire-spectacle dans les années 80, avant de mettre en fiction des histoires vraies ou presque, autour d’un héros trop souvent masculin, tel Jason Bourne et le dernier en date, Capitaine Phillips. Le réalisateur anglais Paul Greengrass, supporter de Crystal Palace, n’a aucun problème à embrasser les codes du grand spectacle populaire pour traiter de sujets géopolitiques. Bien au contraire…

Modififié
Où en êtes-vous de votre documentaire sur le Barça ?
En fait, un producteur est d’abord venu me voir en me disant : « Est-ce que ça te plairait de faire un film sur le Real Madrid ? » J’ai répondu que oui, peut-être. Et lui de me dire de prendre un vol pour Madrid pour rencontrer José Mourinho. Sauf que ce type ne s’est jamais pointé : je me suis fait poser un lapin par Mourinho.

Magnifique...
Ça m’a tellement énervé qu’en rentrant, j’ai dit au producteur : « Tu sais quoi ? Pourquoi ne ferait-on pas un film sur le Barça ? » Avant même que je ne réfléchisse au film, ce que j’avais dit était déjà en ligne. Mais ça ne va pas se faire au final, car je ne savais pas vraiment quoi faire de mieux que la mise en scène dans les conditions de direct. Moi, j’ai besoin de beaucoup travailler pour être prêt, je ne débarque jamais comme ça, en dilettante : le truc le plus dur à faire pour un père de famille, c’est bien d’aller sur la piste de danse parce qu’on peut être ridicule, non ? Là, c’est la première fois que je n’ai rien à faire. Je vais peut-être faire un film pour enfants…

Vous allez passer de films politiques à des films pour enfants ? Car quand même, Bloody Sunday, United 93, Green Zone, Jason Bourne, Capitaine Phillips, ce sont des films politiques , non ?
Disons juste que je ne fais pas de films sur les pommes, je fais des films pour le grand public. Les gens payent pour mes films. Certains réalisateurs sont plus éclectiques que d’autres, je ne suis pas l’un d’eux. La politique, c’est la politique, et les films, ce sont des films. Et puis, je ne peux pas dire que je fais des films politiques, parce que j’enverrais directement le message au public que je fais des films ennuyants (sic). Ce qui m’intéresse, c’est le monde de dehors, le vrai, d’où mon travail : préserver la dimension documentaire avec cette urgence du réel qui illumine le drame. Trouver des histoires à partir du monde tel qu’il est, prendre des personnages et savoir ce qu’ils veulent et ce qui va se passer, c’est cela qui m’intéresse. Mon imaginaire a toujours été plus cinématographique que documentaire, car ma première expérience au cinéma a été de cet ordre-là. Je me souviens parfaitement de ce jour où mon père nous a emmenés voir Docteur Jivago au Palace Theater, au cœur de Londres, nous qui habitions en banlieue sud. La charge des cosaques, cette avancée, avec Jivago qui regarde… pfff, ces émotions sont encore là : l’excitation, l’indignation partagée, les éclairs de la lumière sur les sabres, ces contrastes entre la neige lumineuse et l’obscurité, un monde entier se créait là, devant moi. Une révolution (silence). Et puis, il y a eu À bout de souffle, le film le plus sexy que j’ai vu de ma vie, à la fois érotique, glamour, poétique et cool…

Pourquoi donc avoir réalisé alors pendant plusieurs années les reportages documentaires spectacles de la chaîne ITV, World in action ?
C’était un programme hebdomadaire, entre 1962 et la fin des années 80, un mélange de film et de journalisme radical, qu’on peut considérer aujourd’hui comme une matière sociale plutôt intéressante. J’en ai fait beaucoup, de l’Irlande du Nord à l’apartheid en Afrique du Sud, en passant par Beyrouth, toujours en racontant une histoire, mais avec de vraies gens. C’était le début des années 80, les années Thatcher… La Grande-Bretagne portait les germes d’une révolution sociale, l’actualité était au coin de la rue, donc le reste du monde nous était complètement extérieur : les priorités, c’étaient les grèves et l’Irlande du Nord, pas nécessairement le Moyen-Orient. Mais si je devais regarder aujourd’hui mes documentaires de l’époque, je serais embarrassé (silence). Ils sont ce qu’ils sont et en même temps, ils m’ont permis, en tant que personne, de vivre des situations et de rencontrer des réalités qui sont toujours en moi.

Vous aimez dire que vous ne venez pas de la BBC
Oui, parce que ITV, c’était une télévision commerciale, c'est-à-dire qu’on ne prenait pas le public de haut, on savait très bien comment capter le téléspectateur de manière dramatique. Ça, ça n’a pas d’équivalent dans la télévision publique, qui préfère souvent créer des mythes autour de ses programmes, alors qu’il faut parler d’une manière à ce que tout le monde comprenne. Certains délivrent un message en se foutant de savoir si le message est adapté au public, or ce doit être une interaction entre égaux, entre humains, comme une vraie conversation dans la rue : il était de ma responsabilité de faire comprendre mon propos. Le crédo chez nous, c’était : « Dites-leur que vous allez leur dire, ensuite dites-leur et enfin, dites-leur que vous leur avez dit. » En faisant cela, on ne perdait personne.

Pourquoi ne pas rester fidèle au documentaire ?
Le documentaire conduit à la vérité, mais la dimension dramatique permet d’en faire quelque chose d’autre : être dans un avion le 11 septembre, seule la fiction peut le faire. De plus, un réalisateur doit avoir une voix, et la fiction est beaucoup plus simple pour les génies que pour nous autres qui avons besoin de travail, de temps, de maturité et d’apprentissage pour faire se rencontrer un enthousiasme des jeunes années et une expérience, qui ensemble donnent un cadre de décision. Que ce soit vrai ou pas, ce qui reste dans le cas d’une fiction, c’est le film. Avant mon film sur le meurtre de Stephen Lawrence, j’étais frustré, je ne trouvais pas ma voie : j’avais peur de regarder ce que j’avais fait, j’avais la rage, beaucoup de frustration, je n’étais même pas authentique, et le pire, c’est que je le savais. Je me décevais à l’époque, le film précédent étant vraiment mauvais, pas bon du tout. J’ai fait trop d’erreurs et je me suis promis de ne plus jamais refaire cela. Ma frustration s’est alors transformée en détermination implacable. Je n’ai pas voulu gagner le respect des gens en faisant ce que je ne voulais pas faire. Mon producteur, celui de Bloody Sunday, m’a poussé à le faire à ma sauce et ne m’a jamais lâché.

Sérieusement, pourquoi n’arrêtez-vous pas de faire bouger la caméra et de faire des plans jaunes, trops chauds, ou bleus, trop froids ?
Je procède plus par contrastes que par couleur, donc le bleu n’est pas si important pour moi. Dans Captain Phillips, je voulais juste accentuer la dichotomie entre le monde de l’affluence et celui de la pauvreté. Idem pour le personnage face à Tom Hanks qui ressemble à Omar dans la série The Wire. Pour ce qui est du rythme, je ne suis pas le premier, personne ne trouve à redire à Marathon Man. Sur le fond comme sur la forme, je n’utilise que des éléments classiques que je renouvelle, rien de plus.

Selon vous, que pourront bien raconter les jeunes réalisateurs qui n’auront pas formé leur œil par Docteur Jivago mais par You Tube ?
Plein d’autres choses. Le processus de production d’objets cinématiques s’est démocratisé grâce aux téléphones portables. Je suis tombé amoureux de la caméra de mon école à seize ans et j’ai eu de la chance qu’ils l’oublient. Aujourd’hui, tout le monde peut faire des films et les mettre sur les réseaux sociaux. Ce don d’ubiquité leur est permis grâce aux technologies, sans la moindre référence sociale. Où cela va-t-il nous mener ? C’est cela qui est intéressant. Moins de montage et des plans séquences bruts, ça rapproche de l’authenticité. Le jour où la bombe a explosé sur le marathon de Boston, plein d’images sont arrivées, qui ensuite ont été montées sur You Tube : la télévision ne le fait pas, mais sur Internet, ça se fait tout le temps. Je me souviens avoir tourné une course de voiture dans les rues de New York pour Bourne ultimatum, et bien la scène était montée en vidéos amateurs avant même que j’ai fini de tourner. Ce que je veux dire, c’est que le paysage cinématographique change radicalement : on passe d’une seule dimension, linéaire, à une approche à 360 degrés, la révolution est de cet ordre-là. Le problème sont les questions de distribution, réussir à trouver à la fois son budget et son public, qui sont désormais liés sur Internet, même si les gens, comme moi, ne vont que sur la même dizaine de sites tout le temps alors qu’il en existe des milliards. Les gens veulent encore des stars, mais veulent aussi créer les histoires eux-mêmes. C’est évident que cela va affecter le cinéma, et mon cinéma, de devoir répondre à une attente tout en répondant à des enjeux de mondialisation. Le temps de distribution est très court, aujourd’hui, même le DVD s’est écroulé.

Propos recueillis par Brieux Férot

Youtube

Capitaine Phillips, en DVD le 24 mars 2014.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'ai pas envie qu'il fasse un docu sur le Barça, je préfère encore Paul Thomas Anderson en fasse un si jamais un jour il doit s'y mettre. Le meilleur réalisateur pour le meilleur club.
J'ai beaucoup d'affection pour ce réalisateur (quelle baffe, Bloody Sunday !) malgré son improbable dégaine, fruit des unions contre-nature entre Cohn-Bendit et Jean Jacques Annaud. Petite apparthé ou je cause de moi, tiens. J'ai suivi plus ou moins le meme parcours professionnellement, écrit et filmé sur les memes lieux, dans le meme contexte, bossé pour une chaine commerciale (a foutre toute forme d'egocentrisme et de prétention artistique a la poubelle). Du coup, je ne pige pas : pourquoi le Barca ? Greengrass a assez de couilles pour nous faire un grand docu sur n'importe quel autre club plus ancré historiquement et socialement. L'ethétique lisse du Barca ne s'y prete pas. Après, il peut chier dans un tupperware, je hurlerai au génie.
caviardefootball Niveau : CFA2
La dimension politique du barça est nettement plus "à la mode" que celle des autres clubs, je pense que c'est ce que greengrass recherche^^
'' Et lui de me dire de prendre un vol pour Madrid pour rencontrer José Mourinho’’…C’est plutôt la parole du producteur que celle de Mourinho qu’il faut questionner,non?
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2
Article suivant
La Coupe du Roi Iker