Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Gravelaine : « Je ne savais pas qui était Monchi »

On ne maîtrise pas trop l'art de l'ironie du côté Xavier Gravelaine.

Le dirigeant caennais est revenu dans les colonnes du Phocéen sur le différend qui l'a opposé tous l'été avec Vincent Labrune à propos de l'éventuel transfert de N'Golo Kanté. Via Twitter, le président de l'OM avait lancé une pique somptueuse à Gravelaine : « Je suis heureux d'apprendre de la bouche du Monchi du Calvados que l'OM et Kanté, c'est fini » .

« Au départ, je ne savais même pas qui était Monchi. Mais je ne l'ai pas pris comme un petit tacle, plutôt comme un compliment. Ça prouve que j'ai bien fait mon travail et que l'OM m'apprécie s'il me compare à lui. Au final, j'ai réussi mes objectifs et j'ai appris qui était Monchi (rire) Quand vous avez un très bon joueur, il faut défendre les intérêts de votre club. Le dossier devenait embêtant car on annonçait des choses fausses. Or, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent (…) Ce qui me chagrine le plus dans cette histoire, c'est que ça souligne l'incapacité des clubs français à garder les joueurs. J'avais deux offres anglaises sur la table et il y avait trop d'écart avec celle de l'OM. Si Vincent Labrune était mon patron, il m'aurait dit la même chose » , a expliqué Xavier Gravelaine, avant d'affronter l'OM lors de la première journée de Ligue 1 ce samedi soir.


C'était bel et bien un petit tacle, Xavier. KC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur