En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 29e journée

Grand ménage en Bundesliga, le Bayern presque champion

À cinq journées du terme, la Bundesliga commence à faire son tri sélectif. Pour le titre, le Bayern a fait le pas (presque) décisif, grâce au faux pas de Dortmund ; Leverkusen a fait un petit pas de danse vers la C1 ; et Francfort et Brême ne sont pas loin d'être mis au compost. Le reste, ce sont des matchs fous, des stades pleins et de la bière, comme toujours.

Modififié

L'équipe du week-end : le Bayer Leverkusen


Dans son derby rhénan, Leverkusen n'a pas fait de cadeau, contrairement au match aller. Le message des 300 supporters venus à l'entraînement pour soutenir la firme pharmaceutique est bien passé. Même si le démarrage a été quelque peu poussif, le Bayer s'impose facilement 2-0 à Cologne. C'est Julian Brandt, en grande forme depuis que l'Euro n'est plus très loin, qui allume une première banderille. Chicharito achève le boulot avant la mi-temps. Même si la fin de match a été plus olé-olé avec de la tension digne d'un derby et un double rouge – contre Bittencourt et Wendell –, c'est avec sérénité que Werkself se replace en 4e position, avec trois points sur Schalke, Mayence et Mönchengladbach. Il n'y a plus qu'à finir tambour battant dans le sprint des cinq dernières journées, et Leverkusen pourrait bien revoir la Ligue des champions. Encore. Ce serait une quatrième fois consécutive.

Le joueur de la semaine : Bruno Henrique


Bruno Henrique a vécu sept jours comme jamais jusque-là dans sa carrière. Arrivé cet hiver du Brésil, le milieu offensif a tout d'abord mis la misère au Real et son compatriote Marcelo, pour son première match de Ligue des champions. Ce week-end, il a connu sa première titularisation en Bundesliga. Un cadeau de Dieter Hecking fêté avec un caviar offert à André Schürrle. Cela aurait pu être suffisant pour une deuxième victoire en quatre jours. C'était sans compter sur les ressources de Mayence, bien en place pour jouer l'Europe. Au final, cela donne un match nul 1-1 qui laisse Wolfsburg dans la mouise au classement. Heureusement, l'an prochain, les Loups pourront donc compter sur Bruno Henrique pour faire mieux en Bundesliga.

Vous avez manqué Berlin-Hanovre et vous n'auriez pas dû


C'était la première pour Stendel, ancien héros des Hannoveraner, depuis la montée en Bundesliga en 2002. Sur le banc, le défi est grand. Hanovre est à la rue, loin derrière tout le monde et tout proche de l'officialisation de sa relégation. En face, le Hertha de Pal Dardai est particulièrement solide à domicile et espère encore réussir son coup de force d'être parmi les représentants allemands en C1, après avoir passé une grosse partie de la saison sur le podium. La confirmation qu'il va être difficile pour Stendel de redresser la barre ne se fait pas attendre : Zieler n'anticipe pas très bien le centre de Plattenhardt en début de match. Ibišević ouvre le score. Cependant, Hanovre trouve cette fois-ci de la ressource pour réagir et... jouer au football, tout simplement. Avec talent et audace. Kiyotake sert Sobiech dans la profondeur et surprend tous ses adversaires. En deuxième période, Karaman, entré en jeu, donne le ballon de l'avantage à Schmiedebach. Seulement, les Berlinois reviennent grâce à leur meilleur buteur cette saison, Salomon Kalou. Pour le Hertha, il s'agit tout de même de deux points de perdus. Pour Hanovre, c'est un signe encourageant. En jouant de la sorte, les nordistes ne végéteront pas trop longtemps en 2. Bundesliga. Il fallait aussi voir le Revierderby ce week-end et sa jolie deuxième mi-temps terminée en dos à dos.

Les boulets du week-end


En cinq minutes, Arturo Vidal n'était pas loin de passer un samedi d'horreur. Au lieu de cela, il a vécu une journée frustrante. Buteur décisif mardi dernier, il est passé samedi à un souffle du carton rouge. Le Chilien a cumulé les tacles en retard en quelques minutes à peine et le carton jaune ne l'a pas refroidi. Sur une intervention encore très limite, l'arbitre commence à vouloir sortir le second jaune avant de se raviser. Xabi Alonso lui fait signe de réfléchir, mais c'est trop tard : Guardiola a pris sa décision et le sort dès la 25e minute, pour mettre Thomas Müller à la place. Vidal loco peut s'asseoir à côté du banc. Et dans le même état d'esprit, Xhaka a été aussi bon que rugueux en une mi-temps à Ingolstadt. André Schubert a donc fait le choix de le sortir à la pause... Et Gladbach a perdu sa main mise collective. Si Vidal n'a pas coûté de point au Bayern, le Suisse peut lui s'en vouloir un peu plus.

Le but du week-end


Shinji Kagawa, rayon du soleil levant au-dessus du Revierderby. Cela n'a pas suffi pour gagner, mais au moins pour lancer une jolie deuxième période. Schalke empêche finalement Dortmund de prendre les trois points et met pratiquement fin au restant de suspense pour le titre.

L'analyse définitive


Ingolstadt fêtera la saison prochaine sa deuxième saison de Bundesliga. L'équipe d'Audi découvrait l'élite cette année. Elle a fait du très bon boulot. Si les débuts à domicile ont été difficile, si le premier but dans l'Audi-Sportpark a mis du temps à venir, depuis quelques mois, le rythme est le bon. En 2016, Ingolstadt est invaincu à domicile. Contre Mönchengladbach, les Ingolstädter ont su tenir pendant 45 minutes pour ensuite mettre du carburant et renverser le Borussia, avec trois points obtenus dans les dernières minutes. Comme des grands. Comme des habitués, surtout. Ce qu'ils vont devenir si le bon boulot est maintenu, à l'image du grand frère bavarois Augsburg.

La stat utile


- 1. Comme le nombre de point pris par Gladbach à l'extérieur en 2016. C'est ainsi que l'équipe de Schubert joue au yo-yo avec la 4e place, en associant plein à domicile et vide ailleurs. Il faudrait pas que ça dure.

La stat inutile


- 3. Cela fait trois matchs consécutifs que Robert Lewandowski n'a plus marqué. L'éternité commence comme ça.

Mats Hummels a dit : « Je veux gagner la Ligue des champions, c'est un objectif. »


C'est bien joli, mais pour cette année ce sera la Ligue Europa au mieux. Avec éventuellement la Pokal puis l'Euro. Concentre-toi sur ta saison en cours, Mats.

Et sinon…


- Viktor Skripnik est tout proche de l'éjection après la défaite à domicile contre Augsburg. Pour le moment, il reste. Le Werder est 16e.
- Les supporters de Francfort ont discuté avec Hrádecký et Zambrano à la fin de la défaite contre Hoffenheim. L'Entente s'enfonce et doit réagir très vite pour ne pas descendre. Les Adler sont 17e.
- Dortmund a battu son record de points à ce stade de la saison. Pour autant, le titre, c'est pratiquement fini.
- Peter Stöger a dépassé les 1000 jours sur le banc de Cologne. Personne ne l'avait fait depuis Christoph Daum.
- Dresde n'a pas réussi à assurer sa montée en 2. Bundesliga, la faute à un ballon capricieux. Il reste cinq matchs pour marquer les derniers points nécessaires. Avec eux, il devrait y avoir Aue et Osnabrück. Ou Würzburg. Ou Großaspach.

  • Résultats et classement de la Bundesliga

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 5 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7