Gr. F : Slovaquie/Parguay : 0-2

Modififié
0 0
La Paraguay sans forcer

À égalité de points avant ce match, Paraguayens et Slovaques n'entamaient pas la rencontre sur la même dynamique. Les Guaranis voulaient valoriser le point obtenu contre l'Italie face à une équipe slovaque qui avait galéré contre la Nouvelle-Zélande. Une certaine idée du contraste. Le début de match était assez favorable aux coéquipiers de Santa Cruz et l'ouverture du score de Vera -sur un très beau mouvement à deux conclu par un extérieur du droit classieux- n'était donc que logique. Dans un stade à moitié plein, dans une ambiance désertée par les vuvuzelas, on s'ennuyait ferme pendant le reste de la première mi-temps, où aucune action franche n'était à noter ni d'un côté ni de l'autre.

C'était pire après la pause, les Sud-Américains géraient tant bien que mal leur avance alors que les Européens avaient un mal fou à être dangereux. Valdez, rare joueur à se faire remarquer, sortait à la 70e pour permettre à Gerardo Daniel Martino de renforcer son milieu de terrain avec l'apport de Torres.

Jamais capable d'accélérer le rythme et de créer du danger, la Slovaquie, au niveau de jeu proche du néant, permettait au Paraguay de laisser ronronner son football et se contentait de quelques actions dangereuses mais brouillonnes dans les 20 dernières minutes. Riveros doublait même le score à la 85e d'une belle frappe du gauche aux 16 mètres. M. Maillet, l'arbitre seychellois, mettait enfin un terme à nos souffrances suite à la seule frappe cadrée des Slovaques par Vittek, à la 92e minute...

A noter la performance particulièrement fantomatique de Marek Hamsik, qui n'aurait pas fait pire s'il avait été sur le banc. On n'imagine même pas la cote d'une éventuelle qualification slovaque pour les huitièmes de finale... De leur côté, les Paraguayens sont tranquilles en tongs/Tshirts avant leur dernier match contre la Nouvelle-Zélande.

GF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Baptista le marginal
0 0