Govou baisse son salaire

Modififié
3 1
En Grèce, victimisée par la crise économique, les salaires du foot font jaser.


Plus médiatisé pour ses écarts de conduite que pour ses débordements sur le flanc droit, Sidney Govou n'est plus la recrue providentielle du Panathinaïkos.



L'ancien Lyonnais l'assure, il va changer, son salaire aussi.

« J'ai pris une amende une fois, parce que je suis sorti après un match. Après le reste, que j'ai raté des entraînements, que j'étais ivre à l'entraînement, ce sont des conneries ! J'ai dit à mes dirigeants que j'étais capable de prendre le salaire minimum d'un footballeur en Grèce, plus les éventuelles primes. 1050 euros par mois. Sur les trois ans de contrat qu'il me reste. Je voulais montrer que je n'étais pas venu ici pour faire un braquage » , s'est défendu Govou dans l'Equipe.

Belle initiative, à surveiller !



ViR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Roumanie, terre d'amour
3 1