En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Lyon/Marseille (1-0)

Gourcuff stoppe la série marseillaise

Marseille arrêté en plein vol. Au terme d'un match plus tendu que spectaculaire, Lyon a (encore) privé les marseillais d'un record historique. Et c'est Gourcuff qui a donné le délicieux coup de grâce.

Modififié

Lyon - OM
(1-0)

Y. Gourcuff (65') pour Lyon


La série s'arrête à huit. Pas de neuvième symphonie pour l'OM, qui chute à Gerland sur un but de Yoann Gourcuff. Beaucoup de fautes et deux blocs équipes bien en place : cela donne un match intense, des occasions et, donc, un seul petit but. L'Olympico a bien tenu ses promesses, surtout au niveau du combat. Moins au niveau du tableau d'affichage. Ce score de 1-0 ne reflète pas vraiment le jeu et l'engagement produit sur le terrain. Les attaquants n'ont pas su tuer le match et les gardiens ont bien tenu leurs cages. Bref, on en attendait plus et ce que l'on retiendra, c'est que c'est encore Lyon, comme en 1998, qui met un terme à la série de victoires phocéennes. Vous ne pourrez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenus.

Le pressing lyonnais


« On ne change pas une équipe qui gagne. » Fournier et Bielsa prennent ce match par le même bout : en respectant cette devise. Ce soir, ils ont tous deux sorti leur plus belle équipe. Celle qui a renversé Montpellier pour Lyon et celle qui survole le début de championnat pour Marseille. Et c'est Lyon qui lance en premier les hostilités. Plus hauts sur le terrain, plus conquérants, ils se créent les premières occasions. Deux coups francs aux trente mètres pour Gourcuff qui choisit la solution perso. Osé, mais sans réussite. Il a surtout le mérite d'afficher haut et fort les intentions lyonnaises. Les Gones ne se laisseront pas bouffer par le pressing de Bielsa. Les Marseillais sont même inhabituellement mis sous pression. En première mi-temps, le nombre élevé de fautes qu'ils commettent en est le premier témoin.

Jallet aurait pu confirmer ce bon début de match, mais non. Lui aussi se la joue perso. Sur un centre de Lacazette, Mendy se troue et l'ancien Parisien ne trouve pas mieux à faire que de bourriner au-dessus sans angle. Un vrai geste de latéral sans lucidité. Lyon se montre dangereux, donc, mais ne trouve pas la faille. Erreur. Car au fil des minutes, les Marseillais reprennent confiance. Ils arrivent de plus en plus à sortir le ballon proprement de leur camp. Et jusqu'à la mi-temps, la menace olympienne se fait de plus en plus forte. Thauvin tout seul se faufile dans une défense qui recule. Mais frappe dans le sol. Ayew sollicite Lopes sur une frappe en force à l'entrée de la surface. Raté aussi. Thauvin, encore lui, peut par deux fois ouvrir le score au second poteau, mais il est bien gêné par le marquage de Bedimo. Les Marseillais sont plus avenants. Un peu trop même parfois. Dja Djédjé sort sur civière après un impressionnant choc aérien avec Tolisso. Bref, au moment de rentrer aux vestiaires, ça sent très fort la carotte marseillaise.

La menace marseillaise et le bijou de Gourcuff


Mais il n'en sera rien. Au contraire, même. La seconde mi-temps commence exactement comme la première. C'est Lyon qui se montre plus volontaire et dangereux sur coup franc de Gourcuff. Mais sans conclure, il s'expose à la menace marseillaise par l'intermédiaire de Gignac qui se montre enfin sur le terrain. Bien lancé, APG mine deux fois Lopes. Une fois en profondeur et une fois en retrait. Mais pour marquer, il ne suffit pas de tirer fort. Une leçon bien retenue par Mendy, mais sur une passe en retrait il trouve le poteau gauche de Lopes. Marseille a sa chance, mais ne la saisit pas. Et la roue tourne.

À la 66e minute, c'est Gourcuff qui montre aux attaquants marseillais la bonne façon de procéder. Lancé en profondeur, Yoann place une feinte de frappe assassine. Sur le coup, il casse un rein à Imbula, fait tomber Mandanda et frappe en force dans un but presque vide. C'est magnifique. Marseille rit jaune, Bielsa s'énerve. Cela faisait bien longtemps qu'on ne les avait pas vus autant inquiétés. Et ils auront beau réclamer (logiquement ?) un pénalty sur une incursion de Thauvin, les Phocéens ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Ils n'ont pas su ouvrir le score pendant leurs temps forts. La victoire lyonnaise est loin d'être imméritée. Les Gones sont les premiers à bien contrer le pressing marseillais. Lyon a même l'occasion de creuser l'écart dans le temps additionnel. Mais N'Jie tombe encore sur Mandanda. Lyon s'impose et fait la fête dans un Gerland des grands soirs. La série marseillaise s'arrête là.


Les notes du match
La prophétie de Gaspard Manet sur ce Lyon/Marseille
Revivez le live de Lyon/Marseille

⇒ Résultats et classement de L1

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 82
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40