En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Lyon/Marseille (1-0)
  4. // Les notes

Gourcuff remet son diadème

Face à Payet, le supposé meilleur joueur du championnat, Yoann Gourcuff a montré qu'il était toujours un numéro 10 d'exception.

Modififié

Olympique lyonnais


Lopes (8) : Trois ou quatre parades décisives. MAIS POURQUOI IL N'EST PAS EN ÉQUIPE DE FRANCE SI C'EST POUR APPELER COSTIL ?*

Bedimo (6) : Il aurait pu coûter un penalty à son équipe. Mais il a finement joué le coup et l'arbitre n'a rien vu. C'est aussi ça, défendre.

Umtiti (6) : Il aurait pu coûter un penalty à son équipe. Mais il a finement joué le coup et l'arbitre n'a rien vu. C'est aussi ça, défendre.

Biševac (5) : Comme d'hab, il s'est fait insulter tout le match par Gignac. Mais pour répliquer, il est allé mettre un chassé sur coup de pied arrêté à… Morel, son pote le plus vulnérable.

Jallet (5) : Pour inciter André Ayew à défendre, il a voulu prouver en début de match qu'il pouvait être dangereux offensivement. Vu ses frappes en tribunes, le Ghanéen l'a foutu dans son camp le reste de la partie.

Gonalons (6) : La première mi-temps totalement hachée ? Il a presque fait ça tout seul. Mais c'est aussi grâce à ça que son équipe prend trois points.

Tolisso (5) : C'est vrai, il n'a que 20 ans. Mais ça serait bien de ne pas attendre pour lui trouver un poste.

Ferri (6) : Il a su soulager Gourcuff dans le domaine de la passe sympa dans l'espace pour les attaquants lyonnais.

Gourcuff (8) : Un match tout en classe. Des crochets qui laissent au moins deux mecs sur le cul, sinon c'est pas drôle, des coups francs toujours dangereux, une gestuelle toujours aussi majestueuse, et un but inscrit avec la plus grande justesse, de la manière d'effacer Imbula à la puissance de la mine sous la barre.

Lacazette (7) : Une belle intelligence. Il a senti que la défense à 3 ferait tout pour ne pas le voir marquer, alors il a fait en sorte de se muer en passeur pour les joueurs en soutien. Bingo.

Fekir (4) : Coaché par Bielsa, il aurait pu rester plus longtemps sur la pelouse. Mais Fournier a moins de patience avec les jeunes qui croquent devant et qui lâchent dans les secondes qui suivent.

N'Jié (6) : Il a apporté le danger avec sa vitesse, mais cela va souvent de paire pour les attaquants formés en Ligue 1. Il faudra attendre pour la finition puisqu'il a loupé le 2-0 en bout de chaîne d'un contre dans le temps additionnel.

*du calme, on le sait qu'il est portugais...


Olympique de Marseille


Mandanda (6) : Un bon match, avec une vraie présence rassurante sur sa ligne. Il ne peut rien sur le but.

Morel (6) : Un carton d'entrée, mais un carton nécessaire pour éteindre une attaque lyonnaise. Et il a bien géré son match derrière.

Nkoulou (6) : Moins à l'aise que ces dernières semaines pour relancer, il a dû sortir sa carte simulation pour ne pas concéder des occasions sur ses pertes de balle. C'est passé, mais tout juste.

Romao (5) : Il n'y a plus de joueurs copains avec Ménès dans l'effectif de Lyon. Il était donc un peu à court de vannes dans les phases chaudes.

Mendy (5) : Un bel apport offensif dans le cœur du jeu, il trouve même le poteau sur une belle occase. En revanche, le centre qu'il faut réussir dans le temps additionnel, il le rate. Et défensivement, il y a une aile de pigeon manquée en guise d'interception qui fait tache, même si ça n'a pas fait but derrière.

Imbula (6) : Dans le temps additionnel de la finale de la Coupe du monde, il provoquera toujours son vis-à-vis avec autant de risques, juste pour le plaisir du dribble, du un-contre-un. Merci pour ces moments.

Dja Djédjé (6) : Au début de saison, c'était le maillon faible de l'équipe. Là, sa sortie a presque changé le visage de son équipe.

Ayew (6) : Comme à son habitude, il a brillé par son abattage, son engagement. Et il a pleuré comme s'il ratait une finale au moment où il prend un carton qui le prive de PSG-OM. Son Comment se faire aimer des supporters pour les Nuls sera best-seller.

Payet (4) : Il a relancé la fameuse théorie du « Payet envoie son frère jouer les grands matchs » . Peut-être que c'est juste pour mieux endormir son monde et surgir au Parc contre le PSG.

Thauvin (4) : Toujours énormément de mal dans le dernier geste. L'OM défait, son collier d'immunité risque fort de tomber dans la semaine. Passage chez le coiffeur donc ?

Gignac (5) : C'est sur une de ses frappes molles directement dans les gants de Lopes que Lyon a contre-attaqué et ouvert le score. Encore un match comme ça, et les supporters de l'OM vont tourner une énième fois leur veste en demandant son départ dès le mercato, pour au moins économiser son salaire sur six mois.

Lemina (5) : Il a fait le travail défensivement. Mais toujours aucun coup d'éclat à mettre à son actif sous le maillot de l'OM, si l'on excepte le coût de son transfert.

Alessandrini (5) : Moins mordant que lors de ses dernières entrées. La meilleure chance pour Thauvin de rester dans le onze finalement.


À lire : le compte-rendu du match Lyon/Marseille

⇒ Résultats et classement de L1

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs