La pépite du week-end - Allemagne - VfL Bochum

Eric Maggiori, avec Ali Farhat

Goretzka, la nouvelle pépite de Bochum

Il a 17 ans, il joue en deuxième division allemande, au Vfl Bochum, mais Leon Goretzka est déjà dans le viseur de certains grands clubs européens, à commencer par le Real Madrid et le Bayern Munich. Excusez du peu.

Note
9 votes
9 votes pour une note moyenne de 4.78/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Goretzka avec le maillot de la sélection allemande U17
Goretzka avec le maillot de la sélection allemande U17
Oui, il y a certains joueurs de football qui sont nés en 1995, après la Coupe du monde aux États-Unis. Cela paraît fou, mais c’est pourtant le cas. Et Leon Goretzka fait partie de ceux-là. Le jeune garçon est né le 6 février 1995, à Bochum. Une époque où le club local, le Vfl Bochum, faisait le yo-yo entre la première et la deuxième division, et où le Borussia Dortmund était sacré champion d’Allemagne. Bref, les choses n’ont pas vraiment changé depuis. Bochum a été relégué en 2010, tente de remonter depuis, mais galère. Troisième en 2011, puis battu lors du barrage pour la montée par le Borussia Mönchengladbach, onzième en 2012, le club bleu et blanc est cette saison au bord de la zone de relégation. Une descente aux enfers qui ne laisse pas vraiment de place à l’enthousiasme. Enfin, presque. Le seul rayon de soleil, c’est lui. Leon Goretzka. Du haut de ses 17 ans, le joueur essaie tant bien que mal de transcender son équipe. Ce week-end, il a été le meilleur sur la pelouse, lors d’une éclatante victoire 3-0 sur la pelouse du Dynamo Dresde, avec, entre autres, une passe décisive. De quoi faire revenir l'espoir dans les rangs de l'équipe.

Le Real, la Juve et le Bayern sur les rangs

Le Dynamo Dresde, c’est justement une histoire particulière pour Goretzka. Le 4 août dernier, il dispute son premier match parmi les pros, face à... Dresde. Le fol exploit est là : à la 52e minute, il inscrit le premier but de sa carrière, qui permet à son club d’égaliser. Bochum s’imposera finalement 2-1. Des débuts de rêve pour celui qui est arrivé chez les jeunes de Bochum en 2001, alors qu’il n’est âgé que de 6 ans. On l’aura compris : Goretzka, né à Bochum, formé au club, réalise actuellement un rêve en jouant avec le maillot du club dont il est supporter. Mais son parcours ne s’arrête pas à la belle histoire de l’enfant du quartier qui réussit avec son équipe de cœur. Goretzka a un véritable talent, et ça, tout le monde s’en est déjà rendu compte, du côté du Vfl. « C'est un joueur exceptionnel, comme je n'en ai jamais eu chez les jeunes, explique Dariusz Wosz, ancien international allemand et figure emblématique du Bochum des années 1990-2000. En plus d’être très talentueux, il a les idées claires et ne se laisse pas influencer si facilement. »

En effet, son ascension ne lui monte pas à la tête. Le joueur est déjà dans le viseur du Real Madrid, de la Juventus, de Schalke 04 et du Bayern Munich (rien que ça !) et n’a pour le moment aucune intention d’aller voir ailleurs. D’autant qu’une échéance importante l’attend en fin d'année prochaine. « Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles je veux rester au VfL. Ici, je peux jouer, ici, c'est chez moi et ici, je vais devoir passer mon bac en 2014 », assure-t-il, sûr de lui. Un dialogue qui n’est pas sans rappeler ceux de Varane juste avant de signer au Real Madrid, et d’El Shaarawy au moment de s’engager au Milan AC. De bons exemples à suivre, a priori.

Après Kroos et Götze

Leon Goretzka ne s’est pas uniquement fait remarquer en club. Il est actuellement le capitaine de la sélection nationale des U17 allemands, qui s’est hissée jusqu’à la finale de l’Euro 2012 en Slovénie. La mini-Mannschaft s’est inclinée aux tirs au but face aux Pays-Bas. Goretzka aurait pu être le héros, puisqu’il avait ouvert le score lors de cette finale face aux Néerlandais. Mais les Bataves ont égalisé à dix minutes du terme. Le milieu de terrain de Bochum se contente donc de la médaille d’argent, d’une place de deuxième meilleur buteur de la compétition, derrière son coéquipier Max Meyer et, surtout, du titre de meilleur joueur de la compétition. Un titre honorifique auquel va faire écho une seconde récompense.

Le 30 juillet 2012, quelques jours avant sa toute première apparition avec les pros du VfL, Goretzka remporte la Fritz-Walter Medaille, qui récompense chaque année les meilleurs jeunes en Allemagne. Or, si l’on regarde le palmarès de ce trophée honorifique, il y a de quoi être confiant pour la suite de sa carrière. On y trouve, entre autres, des Lars Bender (2006), Marko Marin (2007), Toni Kroos (2008), Mario Götze (2009) ou encore Julian Draxler (2011). En février prochain, le petit Leon fêtera ses 18 ans. Il se battra pour sauver Bochum, puis aura tout le temps de penser à son avenir. D’ici là, sa cote aura encore augmenté de quelques millions d'euros. Ce qui ne gênera certainement pas les cadors qui comptent lancer les enchères.

Suivre Ali Farhat sur Twitter Eric Maggiori, avec Ali Farhat

Parier sur les matchs de Borussia Dortmund

 





Votre compte sur SOFOOT.com

9 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par lebreton le 10/12/2012 à 18:04
      Note : - 1 

    Merci fifa 13 ...

  • Message posté par schuey le 10/12/2012 à 18:40
      

    un article de qualité et interessant... merci !

  • Message posté par Nicogema le 10/12/2012 à 19:42
      

    Faites gaffe avec les noms des vainqueurs de la Fritz Walter Medaille que vous citez. Vous listez des mecs qui ont eu la médaille chez les U17, d'autres en U18, d'autres en U19...

  • Message posté par AriGold le 10/12/2012 à 19:43
      

    Super article, merci

  • Message posté par Bazibouzouk le 10/12/2012 à 19:53
      Note : 4  /

    Je ne suis pas spécialement patronymiste mais il a plus un blaze de jeune recrue d'ETA que de capitaine de la mini-Mannschaft...

  • Message posté par saviola07 le 10/12/2012 à 21:22
      

    Clair que c'est pas au Vlf Bochum où l'on s'attend à le voir évoluer...

  • Message posté par FlyingDutch le 11/12/2012 à 01:22
      

    @lebreton
    Je me suis dit pareil en lisant le titre de l'article.
    L'ayant dans mon equipe je suis surppris de ses stats, il me semblait qu'il est plus milleux relayeur ( voir defensif ) qu'offensif, à moins qu'il soit tellement doué qu'il peut jouer partout au millieu...

  • Message posté par FooTurk le 11/12/2012 à 03:21
      

    Un petit article sur Hakan Çalhanoğlu né en 1994 qui joue en "3 Bundesliga" à Karlsruher SC 20 matchs 7 buts et une dizaine de passe décisive, bon techniquement, bon tireur de coup franc il a signer à Hamburger SV pour la saison prochaine.

  • Message posté par damase le 11/12/2012 à 12:33
      

    @ lebreton
    Moi, j'aurais dit plutot vive FM12.


9 réactions :
Poster un commentaire