Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Equipe d'Angleterre

Good morning England

On a longtemps cherché une relève à la génération des Lampard, Gerrard et Ferdinand. Comme par miracle, une larvée de gamins talentueux arrive le couteau entre les dents...

Modififié
« Quand tu vois des gars comme Smalling et Jones, tu t'aperçois qu'ils sont vraiment très talentueux. Moi et d'autres joueurs sommes sous pression c'est certain, les jeunes poussent et se battent à l'entrainement pour acquérir leur place » . La confession est signée John Terry, 30 piges au compteur et quelques titres sur le CV. Pendant longtemps, la génération dorée des Gerrard, Lampard, Ferdinand, Beckham and co a fait la pluie et le beau temps au sein de la sélection aux Trois Llions. Souvent prometteurs, les lascars sont systématiquement, ou presque, sortis par la petite porte. Aucun titre et des couacs à la pelle. Pis, on se disait que la relève se faisait attendre. Wayne Rooney se sentait bien seul et attendait la suite. Marre de faire équipe avec Heskey et Crouch.

Et là, sans crier gar(d)e, Fabio Capello se voit offrir une relève aussi brillante qu'inattendue. Surtout que les Anglais n'ont jamais vraiment brillé en jeunes (un titre chez les U17, deux chez les U21). Comme un don du ciel. Certes, il reste à peaufiner les bébés. A modeler l'ensemble, mais l'émergence de jeunes Anglais titulaires en club est de plus en plus fréquente. L'Italien peut même se vanter d'avoir de la matière première disponible à tous les postes. Sans exception. Certains sont d'ailleurs installés en équipe d'Angleterre depuis un moment : Rooney, Young, Milner, Hart, Walcott ou Richards. Le plus vieux de la bande, Ashley Young, n'a que 26 ans. Mais la nouvelle génération semble encore plus prometteuse. C'est dire...

Mutation avancée

A l'aube de l'Euro 2012, les dirigeants de la FA ont eu la bonne idée de s'inspirer de leur homologue allemand. Des jeunes, insouciants, fous et talentueux. Rien de mieux pour relancer une machine qui commençait sérieusement à tousser. Les Rosbeefs en ont d'ailleurs fait la cruelle constatation lors du dernier Mondial quand les Teutons boutonneux n'ont eu aucune pitié pour leurs potes anglais (4-1). Alors, depuis quelques semaines, Capello a rajeuni ses troupes. Wilshere, le petit génie d'Arsenal, est arrivé l'an dernier en sélection. Dans ses pas, Andy Carroll et Jordan Henderson ont embrayé.

La seconde phase a eu lieu cet été et porte le sceau de Manchester United. Ils sont quatre minots issus de MU a avoir été appelés par Don Fabio durant l'été : Welbeck, Cleverley, Smalling et Jones. Des renforts qui ont fait parler. Captain Terry a d'ailleurs adoubé son monde en déclarant que « sur le long terme, ce sera bénéfique pour l'équipe. Je suis vraiment impressionné par Jones. Pour moi, il est un des seuls qui vraiment qui te collent tout au long d'un match. Je pense que c'est mon successeur, balançait le trentenaire en conférence de presse. Il se positionne clairement pour une place de titulaire en équipe d'Angleterre, il n'a pas peur de la concurrence » . Une manière de passer le témoin.


Le laboratoire brésilien

Pour continuer leur apprentissage, certains rookies seront surement du voyage ukraino-polonais de l'été prochain. Un laboratoire à ciel ouvert en vue du Mondial 2014. Car au Brésil, le onze anglais pourrait avoir de la gueule. Hart dans les bois, un back four Richards-Smalling-Jones-Gibbs. Un milieu Wilshere-Rodwell-Youg-Walcott et une attaque Rooney-Carroll. Le banc pourrait alors accueillir les Cleverley, Johnson, Henderson, Welbeck et Sturridge. Et encore, on ne parle même pas des autres puceaux qui cognent - déjà - à la porte. A ce jeu-là, Henri Landsbury, Nathan Delfouneso, Josh McEarchran, Dan Gosling, Alex Axlade-Chamberlain et Jonjo Shelvey semblent déjà avoir de l'avance. Et si les Anglais avaient - enfin - réussi leur passage à l'Euro ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure La drôle de liste d'invités de la finale 6
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 51 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique
À lire ensuite
Milan, démarrage en côte