En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Décès de Guy Scherrer

Good bye good Guy

En mai dernier, Sofoot.com célébrait les 20 ans du titre mythique du FC Nantes en 1995. Derrière Coco Suaudeau, derrière Loko, Ouédec, Pedros, N'Doram ou Karembeu, l'ombre d'un homme planait. Celle de Guy Scherrer, patron qui n'aimait pas le foot, mais qui l'a respecté plus que tout, l'espace de quatre ans et demi, lorsqu'il était président du FCNA. Un homme qui faisait le tour des tribunes de La Beaujoire toutes les deux semaines, mais qui n'y a plus jamais mis les pieds. Le club des Canaris a annoncé ce mercredi le décès de celui qui a aussi inventé le sourire des Choco BN.

Modififié
Une fois, seulement, le football a fait pleurer Guy Scherrer. Nous sommes le 27 mai 1995 et le FC Nantes Atlantique termine son dernier match à domicile de la saison lorsque les 34 210 spectateurs quittent les tribunes de La Beaujoire pour en envahir la pelouse. Depuis une semaine, ils savent que leur club est champion de France et il est temps de fêter ça. « Vingt ans après, je serais bien incapable de vous donner le score ni même l'adversaire de ce match » , avoue celui qui, à l'époque, observait la scène les yeux rouges. Tout supporter nantais connaît pourtant la réponse : victoire 2-1, contre Cannes, buts de N'Doram et Karembeu. Mais Guy Scherrer n'est pas un supporter comme un autre. Les trophées, les lignes au palmarès, les victoires n'étaient pas son objectif. « Ce qui m'a fait pleurer, ce n'était pas d'avoir gagné le titre, c'était de voir la joie des supporters et des joueurs, explique-t-il. Savoir s'ils allaient être champions ne m'a jamais intéressé. Si les joueurs s'amusaient et que les spectateurs étaient contents, j'étais satisfait. J'ai une conviction, qui appartient probablement au passé : je pense que quand on prend du plaisir, les résultats finissent par venir. » Une façon de formaliser ce qui aura guidé toute sa carrière : la notion de plaisir.

Une vision d'autant plus atypique que le football n'est pas le sport préféré de Guy Scherrer. Né en 1943 à Strasbourg, bien loin du Sud-Ouest, le président du club le plus célébré de France par les puristes du ballon rond lui préfére son homologue ovale. « Encore maintenant, je préfère le rugby, assure-t-il. Comme beaucoup de Français, j'aime bien le Stade toulousain, et je jouais trois quarts aile en universitaire. » Dans ses belles années, le Strasbourgeois court le 100 mètres en 10"9 et saute 1,93 mètres à la hauteur, mais pas une trace de foot. « Vous auriez dû voir la tête des journalistes quand il leur disait qu'il préférait le rugby au foot, en rigole encore Jean-René Toumelin, président de l'association du FCNA à l'époque, qui a ensuite succédé à Scherrer. On essayait de lui faire comprendre qu'il ne fallait pas dire ça, mais il n'en faisait qu'à sa tête. » Guy Scherrer le dit lui-même, il a toujours été qualifié d'atypique. « Mais je n'ai jamais compris ce que ça voulait dire, précise-t-il aussitôt. Peut-être parce que je voyais dans le football un jeu. » Peut-être, aussi, parce que cette façon de faire s'est montrée d'une efficacité redoutable.

Une idée tordue


Trois ans avant le titre de 1995, le FC Nantes était tout sauf champion de France. Neuvième du championnat en 91-92, le club n'a pas passé la septième place depuis six ans. Surtout, le 9 juin 1992, il est rétrogradé administrativement en D2 par la DNCG en raison d'une dette de 60 millions de francs. Effrayés, la mairie, le conseil régional et la Chambre de commerce mettent en place une commission chargée de trouver une solution, et installent à sa tête le vice-président de la Chambre de commerce, également président de la Biscuiterie nantaise (mieux connue sous le nom de BN) : Guy Scherrer. « La solution de notre groupe de travail a consisté à créer une SAOS (société anonyme à objet sportif, ndlr) dont le capital serait constitué par l'apport du contrat des joueurs, ce qui permettait de mettre un actif important face à la dette. » Le 24 juin, Max Bouyer, président du club, présente sa démission ; le FCN devient le FCNA ; et la DNCG revient sur sa décision. Le club est sauvé sportivement, mais il a encore besoin d'un président capable de redresser la barre économiquement. « Mes petits camarades m'ont dit que comme le groupe que j'animais avait eu cette idée tordue, il fallait que je continue et que j'accepte la présidence, se souvient Guy Scherrer. Voilà comment je suis devenu président du FCNA. »


Loin d'être terminés, les ennuis ne font en fait que commencer pour le rugbyman. « Il a fallu serrer les boulons partout, confirme Scherrer. On a cédé des joueurs, comme Marcel Desailly, on a obtenu le gel des remboursements par les banques créancières du club. On a aussi eu des apports d'argent frais de gens qui voulaient aider le club. Ensuite, la dette restante, on l'a remboursée au fur et à mesure des rentrées financières grâce aux performances du club. » Au départ, pourtant, l'entraîneur Jean-Claude Suaudeau ne sait pas trop à qui il a affaire. « Il se demandait qui était ce zozo qu'il avait comme président, sourit Scherrer. Il était un peu morose parce qu'il pensait ne pas avoir un effectif à la hauteur de ses ambitions. Il estimait que son équipe était trop jeune pour être immédiatement performante. Je lui ai demandé quel était selon lui l'âge moyen d'une équipe mature et il m'a répondu que c'était 27. Alors je lui ai dit : "Eh bien Jean-Claude, vous avez quatre ans devant vous." » Non seulement Coco a du temps pour peindre son chef-d'œuvre, mais en plus, il peut le faire sans aucune intervention de son président, qui ne met jamais les mains dans le sportif. « Mon rôle était de défendre l'esprit du club, de tracer les grandes orientations en matière de valeurs, de comportement et veiller à ce que les uns et les autres s'y conforment » , résume Guy Scherrer.

« Il fallait qu'on me foute la paix »


Le duo de choc réussit des miracles sur le terrain, mais ce n'est pas de cela dont parle Guy Scherrer lorsqu'on l'interroge aujourd'hui. « Quand je suis arrivé, l'assistance moyenne au stade était de 8 000 personnes, et en l'espace de trois ou quatre mois, c'est monté à 20 000 » , s'enorgueillit-il. Le président ne se déplace jamais avec son équipe, mais s'offre un bain de foule au milieu des supporters à chaque rencontre à domicile. « Je voulais qu'ils comprennent que je tenais à eux » , explique-t-il. Écharpe autour du cou et chapeau sur la tête, Guy Scherrer est apprécié par tous. Parfois, même, il impressionne. « J'ai 73 ans, et je crois n'avoir jamais vu quelqu'un d'aussi intelligent que lui » , salue par exemple Jean-René Toumelin. Pas suffisant pour tenir à la tête d'un club de foot. En décembre 1996, un peu plus d'un an après le titre, Guy Scherrer met les voiles. Sa raison ? « J'avais annoncé la couleur dès que j'avais accepté la présidence : un, je ne resterais pas longtemps, et deux, il fallait qu'on me foute la paix. Qu'on me laisse faire, pose-t-il. Il se trouve qu'après le titre, un certain nombre de gens ont trouvé qu'ils auraient bien aimé partager. Je leur ai dit : "Si vous voulez partager, partagez entre vous, moi je m'en vais." » Jean-René Toumelin se souvient précisément du jour où Guy Scherrer l'a laissé prendre sa suite. « Un jour, nous sommes reçus par le comité directeur, composé d'Alain Garnier, Maurice Hamon et Claude Boumard, les trois hommes mis là par Jean-Marc Ayrault pour nous surveiller. Une question banale est posée et Hamon demande : "Président Scherrer, que répondez-vous ?" Magistralement, comme il savait le faire, Guy se lève et dit : "Il n'y a plus de président Scherrer." Puis il se barre dans son bureau. Il m'a dit qu'il en avait ras le bol. Il a juste sauté sur l'occasion de faire un bon mot et il est parti comme ça. »

Guy Scherrer est ainsi. Insaisissable. Vingt ans plus tard, celui qui n'est plus jamais retourné à La Beaujoire s'étonne qu'on lui demande si ce départ a été douloureux : « Pas le moins du monde ! C'était juste une page qui se tournait. » Un an plus tôt, Scherrer avait déjà quitté son poste à la Biscuiterie nantaise. « J'ai tout arrêté en même temps, dit-il. Je commençais à m'ennuyer. » Ce qu'il a fait plus tard ? « Des caprices » , élude-t-il. Jean-René Toumelin croit savoir que son compère a travaillé un peu avec Jean-Claude Darmon, mais impossible d'en savoir plus. « Vous me permettrez de garder ça pour moi » , coupe Scherrer. Récemment, il a ouvert un blog confidentiel et, l'an dernier, il a soutenu le candidat divers droite aux municipales de sa commune, La Chapelle-sur-Erdre. Il se fait glaçant dès qu'il entend que son FCNA portait plutôt des valeurs de gauche : « Il y a des valeurs à gauche ? » Il est finalement un peu plus simple de savoir ce que Guy Scherrer a fait avant son arrivée au FCNA. Diplômé de HEC, passé par Harvard pour une formation professionnelle, il est entré à la Biscuiterie nantaise en 1969 avant de franchir les échelons : « Chef de produit, chef de groupe, directeur marketing, directeur marketing vente, directeur général et enfin président, égrène-t-il. Un parcours lambda. » Avant de prendre les rênes du FC Nantes, Guy Scherrer avait pourtant déjà révolutionné son premier secteur. « Vous avez déjà dû croiser un Choco BN avec un sourire ? Voilà. C'est moi qui ai mis le sourire sur le Choco BN. Toujours cette idée de plaisir. »



Par Thomas Pitrel, propos de Jean-René Toumelin recueillis par Victor Le Grand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 2
il y a 4 heures L’actionnaire majoritaire de Lens était avec les ultras 5 il y a 4 heures Record de points pour le Toronto FC en MLS 9 il y a 6 heures Un jeune stadier trolle les téléspectateurs d’Everton-Arsenal 18 il y a 7 heures Un joueur du Fenerbahçe protège l’arbitre de touche 2
Partenaires
Olive & Tom
Hier à 17:26 David Neres claque un geste « à la Berbatov » 5 Hier à 13:07 Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 69 Hier à 08:44 Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 52 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4