1. //
  2. // Cadix

González toujours aussi magique à cinquante-huit ans

Modififié
0 14
El Mágico donne raison à son surnom.

Jorge Alberto González Barillas, plus communément appelé Mágico González, fait partie de ces joueurs aux pieds de velours qui n'ont pas forcément eu la carrière qu'ils méritaient. Admiré par Diego Maradona en personne, le Salvadorien a fait quasiment toutes ses armes en Espagne et plus précisément à Cadix, où il a disputé pas loin de 200 matchs. C'est d'ailleurs lors d'un match amical disputé avec le club andalou que González a donné raison à son surnom en inscrivant, à cinquante-huit ans, un coup franc pleine lucarne.



Visiblement, El Mágico a gardé une meilleure forme que son admirateur argentin. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Andy Millman Niveau : DHR
Il aurait pu enlever l'étiquette de son maillot.
Cafu cremes Niveau : CFA2
L'un des joueurs les plus impressionnants que So foot m'ait fait découvrir et une histoire de branleur surdoué assez folle.

Si vous ne le connaissez pas, allez sur youtube et régalez vous devant ce dribbleur génial.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
C'est clair, un joueur d'instinct, à l'hygiène de vie disons "particulière" pour un footballeur de haut niveau... mais souvent génial, notamment lorsqu'il affrontait le Barça ou le Real !
Et moi aussi, je l'ai découvert en grande partie grâce à So Foot (je ne le connaissais que de nom avant).
Sans doute l'un des plus grands dribbleurs de l'histoire du foot, dans la lignée des Garrincha, Puskas, Best, Rivera, Jairzinho, Rivelino, Magnusson, Houseman, Maradona, Assad, Paulo Futre, Savicevic, Ronaldo, Ronaldinho...
Purée j'ai pas la fibre Lusitanienne mais alors Futre...Pouah pouah la conduite de balle et rapidité, inimaginable.

Magico sur les vidéos c'était assez surréaliste le temps de réaction ultra rapide entre sa prise d'information et le mouvement de cheville pour enclencher le dribble.

Beaucoup de dribbleurs aujourd'hui le font très bien mais avec le jeu ouvert devant eux. Magico il se lance, attend le dernier moment et c'est le geste qui efface totalement l'adversaire, pas le geste+ la vitesse de course.

Il doit faire mal au five même à 60 balais.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Je plussoie totalement (pour Magico) !
Quant à Futre, je me suis rematé y a pas longtemps un résumé de la finale de C1 87 Porto-Bayern : y a une action en 1ère MT où il passe en revue toute la défense du Bayern à base de feintes et crochets courts, avant malheureusement d'ouvrir un peu trop son pied face au but... Impressionnant !
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Cette action là est mythique! Tout le monde parle de la Madjer mais dans la lignée des très jolis presque buts, c'est une légende!
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Ouais Futre à Porto et à l'Atletico, c'était vraiment un putain de joueur (d'ailleurs il aurait bien mérité le Ballon d'Or en 87, plus que Gullit d'après moi) !
Mon seul regret, c'est son passage manqué à l'OM alors qu'il était déjà sur la pente descendante. Dommage qu'il soit pas venu un peu plus tôt, par exemple pour la saison 90-91 : un quatuor offensif Futre-Pelé-Waddle-Papin, j'imagine pas le carnage !
5 réponses à ce commentaire.
Ravi d'avoir des nouvelles de Bruno Loché, merci Sofoot.
Un Recoba avant l'heure, chapeau l'artiste, un très très grand joueur! Il fait partie des très rares joueurs idolés par la Diègue.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Oui d'ailleurs Diego n'a eu que deux "vraies" idoles : Ricardo Bochini et Magico Gonzalez (même s'il a admiré d'autres joueurs comme Best ou Belloumi). Deux créateurs géniaux mais qui n'ont pas forcément eu une carrière à la mesure de leur immense talent (enfin surtout pour le Salvadorien, Bochini est passé à côté en sélection mais a tout gagné en club avec Independiente)...
1 réponse à ce commentaire.
David Louise Niveau : DHR
Le football romantique qu'on aime
meuhlavachesportive Niveau : Loisir
Mouais m'enfin l'attaque gratuite sur le tour de poitrine de dios.... dieu que c'est minable!
Dire que ce mec à cramer une carrière au Barça, pour former le duo de milieu offensif le plus ouf de l'histoire avec Maradona, tout ça pour une nuit alcoolisé avec des putes, lors d'une tournée américaine qui lui servait de période d'essai ...
Le mec des dire de ses coéquipiers et coach, jouait mieux quand il revenait d'une nuit endiablée ... quel cinglé !

Et c'est clair que ce qu'il faisait à Cadix était monstrueux. Notamment un elastico en l'air, le défenseur tombe carrément sur le cul au sens propre du terme ... vraiment hard ...

C'est aussi grâce à lui qu'un petit pays comme le Salvador a eu son unique participation au mondial (82 il me semble).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 14