Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // AZ-Lyon

Gones vs Bataves, épisode VI

Pour la sixième fois de son histoire, l’Olympique lyonnais affrontera une équipe néerlandaise en Coupe d’Europe. Retour sur les cinq premiers affrontements face aux Bataves, entre penalty non sifflé et doublé de Zlatan Ibrahimović.

Modififié

  • C1 2000-2001 - Phase de poules : SC Heerenveen (3-1, 2-0)

  • Après avoir échoué la saison d’avant en tour préliminaire, l’OL intègre pour la première fois de son histoire la phase de poules de la Ligue des champions. Pour son depucelage, les protégés de Jean-Michel Aulas reçoivent les Néerlandais du SC Heerenveen. Un baptême réussi pour les Lyonnais qui font lever Gerland dès la deuxième minute de jeu : lancé en profondeur par Marc-Vivien Foé, Sonny Anderson termine en plat du pied sécurité. Un CSC et un but de Steve Marlet plus tard, l’OL lance parfaitement sa compétition avec sa victoire 3-1. Au retour, les Lyonnais ont absolument besoin d’une victoire pour rester dans la course à la qualification. Incapables de mettre en danger la formation batave, ils doivent attendre qu'un petit jeune qui répond au nom de Steed Malbranque ne débloque la situation sur un centre parfait de la nuque longue de Tony Vairelles. Libérés, les Gones vont doubler la marque par l’intermédiaire de Steve Marlet. L'OL est qualifié pour la seconde phase de groupes, mais ne passera pas le cap, échouant à la troisième place derrière le Bayern et Arsenal à cause d’une différence de buts particulière négative face aux Gunners.

    Vidéo


  • C1 2002-2003 - Phase de poules : Ajax Amsterdam (0-2, 1-2)

  • Tout frais vainqueur du championnat de France pour la première fois de son histoire, l’OL débarque en Ligue des champions avec un tout nouveau statut. C’est donc confiants que les Lyonnais se rendent à Amsterdam pour y affronter l’Ajax lors de la première journée. Malheureusement pour eux, ils vont être cueillis à froid par un certain Zlatan Ibrahimović. Auteur d’un doublé en première période, l’attaquant suédois, alors âgé de vingt ans, martyrise la défense lyonnaise – sans se douter qu’il recommencerait à nouveau une dizaine d’années plus tard. La jolie réduction du score de Sonny Anderson ne changera rien, Lyon s’incline 2-1. Leader de la poule avant le match retour, l’OL peut assurer sa qualification en cas de victoire face aux Néerlandais. Après avoir ouvert le score très vite par Steven Pienaar, l’Ajax recule, voit son capitaine Chivu se faire exclure, mais ne plie pas. Mieux, les coéquipiers de Maxwell doublent la marque en fin de rencontre grâce à un Rafael van der Vaart encore pote avec le Z. Un coup de massue pour l'OL qui terminera finalement troisième de la poule.

    Vidéo


  • C1 2004-2005 - Quarts de finale : PSV (1-1, 1-1)

  • Un an après avoir perdu en quarts de finale de Ligue des champions face au futur vainqueur du FC Porto, l’OL atteint de nouveau ce stade de la compétition lors de la saison 2004-2005. En face, le PSV Eindhoven de Mark van Bommel, Jan Vennegoor of Hesselink ou encore Wilfred Bouma. Un adversaire a priori à la portée des Lyonnais et leur défense de fer Cris-Caçapa. Et tout commence bien pour l’OL lors du match aller au stade Gerland avec l’ouverture du score précoce de Florent Malouda qui prouve que son pied droit ne lui sert pas seulement à danser le raggamuffin. Dominateurs, les Lyonnais ne concrétisent pas leurs occasions et voient Phillip Cocu égaliser après une action de possession de plus de deux minutes. Lors du match retour une semaine plus tard, l’OL sait ce qu’il doit faire : marquer au moins un but. Mission accomplie dès la dixième minute de jeu par Sylvain Wiltord, mais le futur Parisien Alex égalise dès le retour des vestiaires. 1-1, prolongation. Paul Le Guen lance alors Nilmar. Sur un de ses premiers ballons, l’attaquant brésilien se fait faucher dans la surface de réparation par le portier adverse, Heurelho Gomes. L’arbitre de la rencontre, Monsieur Nielsen, ne dit rien. L’OL se fait éliminer lors de la séance de tirs au but après les échecs d’Abidal et d’Essien. Reste un refrain : « Il y avait penalty sur Nilmar. »



  • C1 2005-2006 - Huitièmes de finale : PSV (1-0, 4-0)

  • Moins d’un an après l’élimination rageante aux tirs au but, Lyonnais et Néerlandais se retrouvent en huitièmes de finale de Ligue des champions. C’est donc dans un esprit de revanche – et en confiance après avoir tapé 3-0 le Real Madrid en poule – que l’OL débarque à Eindhoven le 21 février 2006. Et comme souvent, c’est Juninho et ses coups francs magiques, bien aidés par les gants savonneux de Gomes, qui permettent à Lyon de concrétiser une domination stérile. Au retour, les Lyonnais prennent totalement leur revanche en écrasant leurs adversaires néerlandais quatre à zéro, grâce à un doublé du Portugais Tiago et des réalisations de Wiltord et Fred. Un score fleuve qui permet aux supporters de chanter et d’oublier, le temps d’un instant, ce putain de penalty sur Nilmar... Nilmar qui est d'ailleurs retourné au Brésil et qui n’a peut-être pas pu regarder la performance de ses anciens coéquipiers, mais passons. L’OL enchaînera donc un troisième quart de finale de suite, et une troisième élimination d’affilée après la défaite face à l'AC Milan. Cela fait toujours un de moins que le Paris Saint-Germain qui va tenter la passe de cinq cette saison.



  • C1 2011-2012 - Phase de poules : Ajax (0-0, 0-0)

  • Dans une poule largement dominée par le Real Madrid et ses six victoires en autant de rencontres, l’OL ne peut viser que la seconde place. Pour cela, Lisandro, Gomis, Lloris et Bakary Koné doivent s’imposer face à l’Ajax. Même son de cloche du côté des Bataves et de leurs futurs Spurs : Alderweireld, Vertonghen et Eriksen. Une double confrontation qui donnera du crédit à l’expression bien connue « quand l’enjeu dépasse le jeu » : un double 0-0 qui fait les affaires d'une Ajax croyant s’en sortir avec sa meilleure différence de buts. C’était compter sans Bafé Gomis, auteur d’un quintuplé, qui permet à l’OL d’étriller le Dinamo Zagreb 7-1 et de lui ravir la seconde place. Une joie de courte durée, Lyon s’inclinant dès les huitièmes de finale aux tirs au but face à l’APOEL Nicosie. Aïe.

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
    samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48
    À lire ensuite
    Sur un crochet de Zlatan