1. //
  2. // 34e journée
  3. // Lyon/Saint-Étienne (1-1)

Gones et Verts dos à dos à Gerland

Une mi-temps partout, le bonheur nulle part. Auteurs d'un match plaisant, Lyonnais et Stéphanois se quittent dos à dos 1 à 1 sur la pelouse de Gerland, et concèdent un peu plus de terrain à l'Olympique de Marseille, vainqueur à Lorient hier (0-1). Malgré une belle deuxième mi-temps, les Rhodaniens peuvent remercier Pierre-Emerick Aubameyang, peu inspiré cet après-midi.

Modififié
0 35
N'en déplaise à Lunatic, on a toujours le temps pour les regrets. Lyonnais et Stéphanois n'y manqueront pas. Amorphes en première période et totalement mangés au milieu du terrain, les joueurs de l'Olympique lyonnais pourront regretter leur manque d'investissement et leurs difficultés à entrer dans la rencontre. Dominés lors du deuxième acte, les Verts, eux, pourront regretter le nombre d'occasions qu'ils ont vendangées, Pierre-Emerick Aubameyang en tête. Au final, en se quittant amis dos à dos (1-1), les pires ennemis se retrouvent dans une situation compliquée. Loin de Marseille et à la merci de Lille.

Guerre du milieu, Duhamel et fumigènes

Pour les Verts, ce sera un derby sans mascotte et sans taulier. Touché à la cuisse lors de l'échauffement, Loïc Perrin, capitaine indéboulonnable des Verts, doit céder sa place de titulaire à Bayal Sall et son brassard à Josuha Guilavogui. Un grain de sable dans la mécanique stéphanoise qui ne perturbe pas plus que ça les hommes de Galtier. Malgré une très belle première minute de conservation lyonnaise, les Stéphanois affirment d'entrée de jeu leur supériorité dans l'entrejeu. Sur une bonne récupération de Guilavogui, Ghoulam, du droit, sollicite Lemoine, qui trouve Brandão en profondeur. Le Brésilien lève la tête et trouve Aubameyang, dans l'axe. La déviation de l'extérieur du pied du Gabonais ne trompe pas Anthony Lopes, jeune remplaçant de Vercoutre, touché aux ligaments croisés. Plus saignants, les Verts récupèrent de nombreux ballons dans les pieds de Lyonnais tantôt trop maladroits, tantôt trop gentils. C'est sur une de ces pertes de balle de Briand que Ghoulam récupère le ballon et envoie une chiche du gauche, qui meurt près de la lucarne lyonnaise.

Enfin, tout ça, c'est quand le jeu n'est pas haché par les fautes et par les aboiements de M. Duhamel Bent, arbitre et diva de pacotille. On dit souvent que les profs qui se font le plus respecter sont ceux qui n'ont pas besoin d'élever la voix. Tant pis pour Josh Duhamel, l'acteur français. Acteur passif qui, de loin, voit Guilavogui gâcher un contre avant que Ruffier ne sauve les siens d'une parade magistrale sur un joli coup de boule de Lisandro López. Dominateurs lors du premier acte, les Verts voient leurs efforts payer. Sur son premier coup de pied arrêté bien botté, Mollo trouve Zouma au premier poteau. Le jeune Stéphanois se joue du marquage de Gonalons et envoie une tête plongeante dans le petit filet opposé. Les supporters stéphanois explosent, les Lyonnais implosent et, après quelques échanges de fumigènes et de mots doux, le match s'arrête pour trois minutes. Pourquoi ? On ne saura jamais. Dans la foulée, la partie s'arrête un quart d'heure, mais ça, on sait pourquoi. C'est la mi-temps.

Aubameyang qui rate, Gourcuff qui rit

Personne ne sait à quoi ressemble un cri de Rémi Garde, mais depuis qu'Hugo Lloris a poussé son coup de gueule dans les vestiaires, Gerland a peur des taiseux. Le fait est que le remontage de bretelle orchestré par l'entraîneur de l'OL à la pause a eu le mérite de remobiliser les siens. Plus combatifs, plus tranchants et mieux organisés, les Rhodaniens attaquent la deuxième période par le bon bout. Efficaces, les locaux sont vite récompensés. Lancé vers la surface, Gourcuff file le ballon à Grenier qui dégaine une drôle de talonnade. Le ballon transite par Lisandro et revient dans les pieds de Gourcuff qui se joue de Zouma et trompe Ruffier du pied gauche. 1-1, Gerland exulte, mais le résultat n'arrange personne. Alors ça commence à castagner et à ressembler à un vrai derby. Un match avec des fautes, des contacts rugueux, du rythme et des occasions. Des opportunités répétées que Pierre-Emerick Aubameyang ne semble pas disposé à mettre au fond. Par trois fois, le Gabonais est mis dans de bonnes dispositions par un Brandão auteur d'un travail défensif fou. Par trois fois, le deuxième meilleur buteur de Ligue 1 a loupé devant le but comme Jimmy Briand chez le coiffeur. Parfaitement lancé en profondeur par Fabien Lemoine, Pierre-Emerick Aubemeyang loupe une enième balle de match. Il est imité par Hamouma, dont la balle passe en dessous des jambes de Lopes, mais à côté du but et par Brandão, dont la belle tête piquée n'est pas cadrée. Au final, l'excellente deuxième période des Lyonnais n'y changera rien. La dernière occasion des Verts, une frappe de Bodmer, peut-être touchée par une main lyonnaise, non plus. Une mi-temps partout, un point partout, le sourire nulle part. À part à Lille et à Marseille.

Swann Borsellino
Modifié

Marek Hamsik Niveau : CFA
 //  Passionné de Marseille
Note : 1
Putain* mais qu'est qu'il a croqué Aubameyang quand même !
volontaire82 Niveau : Loisir
Note : -2
la tête qu'avait Briand cette aprem, franchement je crois que même le Djib' n'a jamais fait pire.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
 //  Aberdeen
Note : 4
Non la dernière occasion du match, c'est le corner de l'OL au bout du temps additionnel que Ruffier sort.

C'est ça de sortir les articles avant que les matchs soient terminé.
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Aubame la classique: Craquage complet dans les derby !
Note : 1
Non content d'être une énorme quiche (cf sa splendide reprise de volée), Jimmy Briand nous gratifie d'une coupe de cheveux totalement Ridicule.
Mou-rinho Niveau : CFA
Note : -2
Bordel* la 2e mi-temps était jouissive franchement même si je suis Lyonnais je veux voir cette équipe de Sainté en Europe (Europa League hein ^^).
fernandollorientais Niveau : CFA
Note : 3
Quand tu penses que que lyon possède deux des joueurs les plus techniques de L1... Mais dabo, koné, briand... vraiment techniquement et collectivement c'est d'une pauvreté... ça me fait mal au coeur de voir un attaquant aussi doué que Licha passer ses matchs à courir dans le vide... Ca me rappelle l'ITW de Menotti dans j sais plus quel SF :

"Le football est le seul endroit où j'aime être trompé. Le football, ce sont trois choses : le temps, l'espace et la tromperie. Mais on ne sait plus jouer avec le temps, on ne recherche plus les espaces, et jamais on ne me mystifie. Je m'ennuie tellement que j'ai l'impression que ce qu'ils appellent football est autre chose."
Note : 1
Je continue le Gomis bashing, sa nullité me plonge dans un désarroi tel- sans doute le pire joueur de cette deuxième moitié de saison.
Ils devraient davantage s'appliquer, les lyonnais, ils construisent, mais la dernière passe est assez systématiquement ratée. D'ailleurs Gonalons me déçoit beaucoup dans son jeu vers l'avant, on dirait qu'il ne fait pas de progrès, et son influence dans la partie de terrain adverse n'est pas aussi importante qu'elle pourrait l'être. Grenier est un joueur indéniablement brillant qui donne l'impression qu'il devrait joueur avec des joueurs plus au niveau techniquement; ça ne l'empêche pas de faire des erreurs déplorables, de perdre des ballons qui auraient pu coûter très cher.
Bon Malbranque, je me suis enflammé au début de saison, mais joueur trop brouillon.
J'ai bien aimé Koné aujourd'hui même si c'est évidemment pas l'assurance tout risques.
Duhamel, en dépit de l'écart d'âge, c'est un peu le sosie de Balmont, non? Arbitre insupportable.
Note : 5
Duhamel aura : interrompu un match 2min sans raison, coupé les 3mins d'arrêt de jeu de la 1e MT, bien coupé les trajectoires des passes, et tout le temps ouvert sa gueule. Ce qu'on attend d'un arbitre.
 //  Amoureux de Montpellier
Gomis a failli marquer le but du hold up (enfin d'une victoire sévère face aux Stéphanois) comme à Montpellier.

Sur la tête de Lisandro en début de match : la différence entre Ruffier et Jourdren ^^

Sinon Lopes a vraiment été pas mal sur ce match là.. au moins, il capte le ballon, lui !

Beau match ds l'ensemble, pas trop de "violence" finalement, c'est qd mm mieux, mm si Gonalons il me sort par les yeux.. et que j'aurais bien aimé avoir Hamouma au MHSC que Mounier^^
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
 //  Aberdeen
Ha et un petit mot sur Lopes. S'il se muscle le bout des doigts, on retrouvera Vercoutre là où il est le meilleur : sur le banc.
Nan je suis méchant ! Mais il s'y retrouvera quand même, sur le banc.
Mou-rinho Niveau : CFA
Tu fais erreur A-Pitchou, il me semble que c'est Koné qui fait la tête à la toute dernière minute.
@ d'accord avec toi, n'empêche que c'est parfois un peu de la faute de Licha s'il est à l'ouest, comme à un moment sur une talonnade de Grenier. Mais bon, ça arrive à tout le monde de ne pas voir venir une talonnade, j'imagine.
Message posté par TsouinTsouin
Non la dernière occasion du match, c'est le corner de l'OL au bout du temps additionnel que Ruffier sort.

C'est ça de sortir les articles avant que les matchs soient terminé.


Ouais... Et puis galtier qui balance le ballon que reclamait gourcuff et qui serre pas la main tendue apres... galtier y a pas a dire faut se le farcir avec sa degaine de racaille du quartier.
@ fernandolorientais,

bon promis, c'est la dernière fois que je ne relis pas un message que je poste.

Le Kiosque SO PRESS

0 35