En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // FIFA
  2. // Euro 2012

Gonçalo Souza : « Le Portugal a de grandes chances d’aller au bout »

Lorsqu’il ne phosphore pas sur l’économie européenne, Gonçalo Souza s’intéresse au ballon. Universitaire, économiste et haut fonctionnaire portugais, il est l’auteur d’un pavé choc au titre racoleur : « Pourquoi il ne faut pas gagner l’Euro 2012 ? » (inédit en France) ou comment l’économie influe sur le football. Alors, illuminé ou visionnaire ? Eléments de réponse.

Modififié
L’idée centrale du livre est que l’Euro porte malheur aux pays qui l’emportent. N’est-ce pas un peu court ?
Vous voulez plutôt dire que le postulat de départ est simple ? La Grèce a remporté le tournoi en 2004 et l’Espagne en 2008. Lire un palmarès n’est pas bien compliqué. A la lumière des deux dernières éditions et des indicateurs économiques, j’ai tenté de créer un algorithme. A partir de là, je suis presque certain de pouvoir dresser un portrait robot du prochain vainqueur.

Qu’avez-vous à répondre aux critiques concernant la fiabilité de vos thèses. Notamment ceux qui vous reprochent de ne pas prendre en compte l’ensemble du palmarès.
Je leur dirais simplement qu’il y a eu plusieurs soubresauts économiques. Le monde n’est plus celui du temps de Michel Platini.

Selon vous, la situation économique est donc plus importante que les forces en présence sur le terrain ?
Ecoutez, en 2004 personne ne misait sur la Grèce et pourtant… En 2008, les choses étaient différentes me diriez vous. Je persiste pourtant à croire qu’il y a d’autres facteurs que le terrain à prendre en compte. Par exemple, les liens avec la croissance, le taux d’endettement, le PIB ou le déficit des balances commerciales sont évidents. Mes recherches le prouvent.

A ce petit jeu là, l’Allemagne n’a aucune chance…
Effectivement. Je sais qu’en écrivant cela je vais à contre-courant des amoureux du football et que je risque de me fâcher avec mes amis allemands. D’après mes conclusions, la situation allemande est trop favorable pour que la Mannschaft l’emporte tandis que – toujours selon moi – la France, le Portugal, l’Italie et l’Irlande sont les plus sérieux candidats au titre.


C’est presque une malédiction cet Euro. C’est malheur au vainqueur en quelque sorte ?
Je l'envisage sous cet angle. D’ailleurs j’espérais au plus profond de moi-même que le Portugal ne se qualifie pas en barrages. Que voulez-vous… Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sort de la Grèce et de l’Espagne sont peu enviables bien que les germes étaient déjà là. A mes yeux, l’Euro n’est qu’un révélateur des difficultés et des secousses économiques à venir.

Pour finir, un pronostic ?
Bon, disons que l’Irlande ferait un parfait vainqueur : un pays en sursis avec à sa tête un italien [Trapattoni]… Plus sérieusement, le Portugal a de grandes chances d’aller au bout. Pourquoi pas contre l’Allemagne en finale ? Cela serait une nouvelle revanche symbolique des PIGS [acronyme désignant Portugal, Italie, Grèce et Espagne] sur l’Europe du nord. Mais au prix d’une nouvelle cure d’austérité et d’un contrecoup économique, cela en vaut-il la peine ?

Propos recueillis par Adrien Ares
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 56 minutes L2 : Les résultats de la 22e journée
il y a 6 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17