Gonalons va rester à Lyon

Modififié
7 8
Chaque année, on se demande si Maxime Gonalons va quitter le navire lyonnais.

Proche de Naples l'année dernière, le milieu de terrain s'éclate plus que jamais dans l'équipe entraînée par Hubert Fournier. Deuxième au classement derrière le PSG, Lyon est assuré de disputer la Ligue des champions l'année prochaine. Une compétition qui se déroulera dans sa nouvelle enceinte, le stade des Lumières.

Dans une interview accordée à L'Équipe, l'international français se livre sur son avenir : « Si je suis sûr de rester ? Oui. C'est une équipe qui mérite de grandir ensemble » , a-t-il déclaré, heureux des « ambitions  » et du « projet  » de la direction du club rhodanien.

Lacazette et Fekir aussi sont satisfaits ? GF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jacquietmichelderzakarian Niveau : CFA2
La carrière de ce gars me fait penser à Landreau, un super joueur de Ligue 1 auquel il manque un petit truc pour aller plus haut. Et dessiner des souvenirs...
On a adore tous Gonalons, mais qu'est-ce qu'il a été frustrant toute cette deuxième moitié de saison où il a été plus souvent moyen, voire mauvais que bon et après une phase aller où il avait été énorme.
Il faut qu'il franchisse ce putain de palier parce que là, pour moi, il n'a pas le niveau pour prétendre à autre chose qu'un rôle de doublure en EDF.
En même temps quand tu vois que pendant longtemps Cabaye a été titulaire en sentinelle dans l'esprit de Deschamps.
Deux runnings gags liés à ce joueur: les pertes de balle stupide qui offrent une occasion de but à l'adversaire, qui ont lieu une fois par match et qui généralement ne sont que l'occasion d'une belle frayeur et ses frappes de loin systématiquement inoffensives quand l'équipe est inefficace.
Je lui vois deux axes d'amélioration: le jeu aérien, il ne saute pas assez, marque trop rarement sur corner ou perd trop facilement ses duels sur corners offensifs. Une participation accrue au jeu offensif, quand bien même c'est un 6 pur, par des passes perforantes en profondeur ou des centres au cordeau comme il avait pu en faire pour Tolisso face à Bordeaux.
C'est dans ses cordes!
D'ailleurs, il bénéficie à raison d'un statut particulier au sein du club, mais j'ai peur qu'il n'ait tendance à se reposer sur les lauriers, c'est pourquoi la possibilité d'une concurrence, ou d'une solution en son absence en la personne de Tolisso qui remplit très bien ce rôle, est une très bonne nouvelle.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 8