1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 4e journée

Gomis recygne, Chelsea maudit par les P

Encore une journée surprises avec les faux pas de Chelsea, de Liverpool et de Man U - même si ça devient normal contre Swansea. Mais aussi une journée plaisir avec un retourné acrobatique, une perte de balle suicidaire et des coups...

Modififié
3 5

L'équipe de la journée

Comme les victoires de Swansea face à Man U relèvent désormais d'une simple habitude, c'est la prestation de Crystal Palace qui a retenu l'attention des suiveurs au pays d'Elisabeth II. Solides dès le début du match, les hommes d'Alan Pardew sont restés bien organisés pour limiter les Blues dans leurs mouvements. Une seule énorme occasion à mettre à l'actif de Chelsea, et boum, McCarthy est décisif. Mais finalement pas autant que Courtois qui doit bien récupérer les boulettes d'Ivanović, constamment dépassé par Sako ou Bolasie. Aux deux tiers de la rencontre, alors que les Blues semblent finalement prendre le dessus, la magie opère, et Crystal vient chiper la deuxième victoire de son histoire à Stamford Bridge. Le (joli) premier but de Falcao n'y changera rien, « nous sommes une bonne équipe » , estime Pardew.

Le joueur de la journée



Manuel Lanzini n'a que 22 ans, et pourtant il a déjà signé aux Émirats arabes unis. Pas si con que ça, il a quand même réussi à se faire prêter par Al-Jazira à West Ham pour une saison… qu'il a débutée en force. Premier match de Ligue Europa, premier but. Premier match en U21, premier but. Premier choc en Premier League, premier but… sur lequel personne n'a encore compris comment il avait placé son pied. Et quelle performance à côté de ça ! De la vitesse, de l'engagement, un abattage hors norme. Sur le deuxième but des Hammers, c'est lui qui va emmerder Lovren et dégager l'assistant pour (presque) offrir la réalisation à Noble. Le tout avec un ratio de 82% de réussite dans ses passes, soit un des meilleurs des Hammers. Au final, il permet à West Ham de glacer Anfield pour la première fois depuis 52 ans !

Auraient aussi mérité leur place ici : André Ayew, Fernandinho, Sadio Mané, Tim Howard

Le but de la journée



Vous ne connaissez pas beaucoup Callum Wilson – quoique déjà un peu plus depuis la semaine dernière – pourtant le coco a des stats intéressantes depuis qu'il a débuté sa carrière pro en 2009, à 17 ans. 23 buts en 55 matchs pour Coventry suivi de 27 autres avec Bournemouth un an et demi seulement après son arrivée au club. Déjà triple buteur contre West Ham la semaine dernière, l'attaquant a récidivé contre Leicester en ouvrant la marque. Mais pas n'importe comment : un tout beau retourné acrobatique – certes à 2 mètres du gardien – qui a laissé le fils Schmeichel pantois. On aurait aussi pu citer le terrible coup franc de M'Vila contre Villa, mais voilà…

La déclaration de la journée



« Ces dernières semaines, il y a eu beaucoup de pression, même en Allemagne. J'ai voulu me concentrer sur le jeu et les entraînements parce que j'estimais qu'il fallait rester professionnel à Wolfsburg. Nous avons juste attendu que toutes les choses se mettent en place. (…) Physiquement, je suis prêt et je vais pouvoir garder ce rythme grâce aux deux matchs internationaux. (…) Ma copine et ma famille sont venues hier dans le centre de la ville et elles m'ont dit que c'était une très belle ville. Elles avaient l'air excitées, donc je suis content comme ça ! » Des millions de mois plus tard, KDB est à Manchester City.

L'analyse définitive : Tottenham - Everton, même combat



D'un côté Kane, Chadli, Bentaleb ou même Lamela, de l'autre Lukaku, Barkley, Kone, Deulofeu… mais pas moyen de décoller. Beaucoup moins renforcé que les autres saisons, Tottenham compte sur la stabilité de son noyau – et sur sa forêt de Belges – pour accrocher au minimum sa cinquième place syndicale. Pour le moment, c'est bien mal parti : manque d'efficacité devant (Kane n'a pas encore marqué), défense assez prenable derrière malgré Lloris, les Spurs font partie des cinq équipes qui n'ont pas encore gagné en PL. Everton l'a déjà fait, mais n'est pas pour autant en meilleure posture. Sa puissance offensive est loin d'être au top (seuls trois joueurs différents ont marqué), et les hommes de Roberto Martínez semblent bien incapables de vaincre une équipe dite du top.

Vous avez raté Stoke City – West Brom et vous n'auriez pas dû



Un vrai match « à l'anglaise » avec deux équipes qui n'avaient pas encore gagné avant la rencontre et pour lesquelles tâter du tibia n'était pas proscrit pour remporter ce duel. Ce sont les Baggies qui lancent les hostilités avec un tirage de maillot bien culotté de Craig Gardner sur Afellay. Le Néerlandais n'apprécie pas la petite tape provocante du milieu de terrain, il lui rend donc la monnaie avec une jolie baffe qui l'envoie direct au vestiaire, alors que Gardner s'en sort avec un petit jaune. L'intensité ne retombe pas – loin de là –, et l'affreux Charlie Adam écrase la cuisse de Dawson cinq minutes plus tard. L'ancien Red a beau feindre l'innocence, l'assistant a repéré son manège : vestiaire. Que de la boucherie, allez-vous penser ? Ben non : en fin de mi-temps, WBA ouvre le score grâce à une tête splendide de Rondón en extension et à contre-pied. Bon, y aura quand même encore quatre bristols en deuxième, pas d'inquiétude avec l'engagement donc.

La polémique autour de la théière : Jonjo Shelvey peut-il apporter quelque chose à l'équipe nationale ?



C'est la surprise de cette liste : l'ancien Red Jonjo Shelvey, qui n'a – quoi qu'on en pense – que 22 ans, fait son retour en équipe nationale pour les matchs de qualification pour l'Euro à Saint-Marin, puis contre la Suisse. Étonnant ? Pas tant que ça. Depuis son arrivée au pays de Galles en 2013, Shelvey s'est progressivement installé au milieu du terrain de Swansea, et en est désormais un pion indispensable. Dimanche contre Man U, il était à la baguette lors de toutes les actions dangereuses de son équipe : passes tranchantes (bien que risquées), placement irréprochable, apport offensif non négligeable, le Jonjo est dans une bonne passe et cela pourrait profiter à Roy Hodgson. Au milieu des vieillissants Carrick et Milner et du très attendu Ross Barkley, le chauve a certainement une place à prendre.

La stat inutile : 83,333



Comme le pourcentage de victoires d'Alan Pardew à l'extérieur avec Crystal Palace depuis son arrivée en janvier dernier. Deux petites défaites pour dix succès.

What else ?



Gomis a planté neuf roses sur ses 10 derniers matchs de PL. Il devient également le premier gaillard de Swansea à marquer lors des quatre premiers matchs de PL. Merci Bony.
En Belgique, Aleksandar Mitrović s'est fait remarquer pour ses buts, ses célébrations en cunni et sa demande d'échange de maillots avec Ibra à la mi-temps d'un match de C1. À Newcastle, il s'est fait remarquer en se faisant exclure après 16 minutes pour sa deuxième titularisation.
Le 50e match de Louis van Gaal avec Man U lui aura permis d'apprendre une chose : il ne peut pas battre Swansea.
- Southampton se rebiffe, Leicester poursuit son invincibilité et Aston Villa a marqué plus de buts en quatre matchs que sur les 10 premiers de la saison passée.
- Arsenal s'est créé quelques très jolies opportunités face à Newcastle, mais c'est grâce à un vieux but contre son camp de Coloccini que les Gunners se sont imposés.
- David Silva a eu un pied dans toutes les occasions de City face à Watford. Les Citizens affichent 12/12, pour la première fois depuis quatre ans.


Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

josephantoine_lebeau Niveau : Loisir
Je commence à croire que la BPL est le meilleur championnat du monde...
josephantoine_lebeau Niveau : Loisir
Mais au delà de ça pourrait on parler des matchs horriblement ennuyants de Ars-Newcastle, Tot-Everton, Chelsea-CP et autres...
pierrot92 Niveau : CFA2
Et si Pardew n'était pas la buse que tout le monde descendait à Newcastle? Il a l'air de réussir quelque chose de bien à Crystal Palace depuis janvier.
J'espère que Kevin va désormais arrêter de nous casser les Bruyne
C'est Deschacht qui avait demandé le maillot de Zlatan à la mi-temps d'Anderlecht-PSG il y a deux ans, pas Mitro.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 5