En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 15e journée
  3. // Lyon/Montpellier (1-0)

Gomis et Lyon mettent la pression sur le PSG

Au terme d’un match haché, Lyon récolte le succès qu’il attendait face à Montpellier, pour confirmer et sa prestation au Vélodrome, et sa place de leader (1-0). De quoi voir venir.

Modififié
Lyon-Montpellier : 1-0
Buteur : Gomis (26e) pour Lyon.

« Marquer les esprits et puis derrière se gameller, ça ne sert pas à grand-chose. Donc il faudra confirmer, c’est l’histoire du foot. Pour que la victoire au Vélodrome ne soit pas un épiphénomène.  » Après la sublime victoire face à Marseille (1-4) et une place de leader subtilisée au PSG, Rémi Garde demandait confirmation face à Montpellier, équipe en net regain de forme. Globalement, le technicien lyonnais pourra se montrer satisfait. Son OL, généralement intraitable à domicile, a fait le taf sans fioritures pour s’imposer face à une équipe montpelliéraine incapable d’emballer le match dans ses temps forts. Il s’agit donc de la fin d’une invincibilité de cinq matchs en L1 pour les Pailladins, tandis que Lyon prend provisoirement cinq longueurs d’avance en tête du championnat. Les Gones pourront mater tranquillement un Nice-PSG, ce soir.

Première occasion, premier but

Dans un Gerland chaud bouillant, les Lyonnais paraissent d’entrée plus en jambes. Mais ce que l’on retient surtout du début de rencontre, ce sont deux blocs défensifs qui commettent énormément de fautes grossières pour stopper les offensives adverses. Hormis des coups francs mal tirés, aucune frappe n’est tentée dans le jeu. Il faut attendre, longtemps, pour entrevoir une occasion. Mais la première est la bonne : lancé dans la profondeur par Grenier après une perte de balle montpelliéraine, Bafé Gomis contrôle et frappe directement à l’entrée de la surface, pour tromper Ligali (1-0, 26e). Première occasion, premier but, mais un score pas démérité pour des Lyonnais techniquement supérieurs, qui tiennent bien mieux le ballon. Libérés après l’ouverture du score, les Gones développeront d’ailleurs plus facilement et se procureront de nouvelles occasions avant de regagner les vestiaires, avec notamment une frappe croisée de Malbranque qui flirte avec le montant (37e). Dans tout ça, un Montpellier déjà pas très en verve s’est carrément éteint sur le dernier quart d’heure. Et n’a pas cadré la moindre frappe.

Réveil trop tardif des Pailladins

À la reprise, le match reprend malheureusement sur les bases du début de rencontre, avec beaucoup de contact et de petites fautes. Du moins, les Pailladins touchent davantage de ballons, Belhanda allant même tester les gants de Vercoutre pour la première fois (54e). Ce qui ne veut pour autant pas dire que Montpellier domine outrageusement. La faute à un surplus d’erreurs techniques, à un manque d’inspiration et, aussi, à une bonne gestion lyonnaise. Par deux fois seulement, l’arrière-garde rhodanienne commettra des erreurs. Mais sur ces deux opportunités, assurément les meilleures pour Montpellier, Camara croise trop ses frappes (63e, 69e). L’entrée de l’homme en forme Cabella ne changera rien, et malgré le pressing adverse et des coups francs (assez bêtement) concédés en fin de match, Lyon valide son succès. En leader, l’OL a bien maîtrisé son sujet.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Schalke 04 n'avance plus