En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Swansea/Manchester United (2-1)

Gomis et Ayew marchent sur Manchester United

Jusqu'ici invaincu en Premier League, un pâle et peu inspiré Manchester United a essuyé ce dimanche son premier revers de la saison à Swansea (2-1). Portés par les anciens pensionnaires de Ligue 1 Gomis et Ayew, les Swans ont signé un précieux succès et passent quatrièmes au classement, avec une longueur d'avance sur leurs adversaires du jour.

Modififié

Swansea 2-1 Manchester United

Buts : Ayew (61e), Gomis (66e) pour les Swans // Mata (48e) pour les Red Devils

Pour sa cinquantième sur le banc de Manchester United, Louis van Gaal rêvait sans doute d'un autre cadeau. Comme la saison dernière, le manager néerlandais et ses joueurs se sont inclinés face à Swansea (2-1), ce dimanche après-midi. La première défaite des Red Devils cette saison en Premier League et un succès plus que logique pour la formation, elle qui demeure toujours invaincue. Une victoire qui porte l'empreinte de deux anciens joueurs de Ligue 1 : Bafétimbi Gomis et André Ayew. Le premier a usé la défense de United, tandis que le second a encore fait preuve de sa hargne tant appréciée. Plus que jamais, après son nul obtenu à Chelsea (2-2) en ouverture du championnat, Swansea confirme qu'elle figure parmi les escouades les plus excitantes outre-Manche.

La panthère sort ses griffes


N'étant pas réputé pour être un homme patient et indulgent, Louis van Gaal choisit de se passer de Januzaj dans son onze de départ. Le Belge, peu fringant lors de ses dernières sorties, cède sa place en soutien de l'attaquant à Herrera, convaincant à ce poste lors de la seconde période face à Bruges en barrages retour de C1. De son côté, Gary Monk reconduit son 4-3-3 habituel, à l'exception de son feu follet Jefferson Montero, forfait de dernière minute et remplacé par Routledge. Et comme à son habitude, c'est Manchester United qui prend les choses en main. D'entrée, Depay fait chauffer les gants de Fabiański sur coup franc (2e). Les Red Devils posent leur étreinte progressivement avec une possession largement à leur avantage. Mais hormis une énorme occasion de Mata à la conclusion d'un joli mouvement amorcé par Depay et relayé par Herrera, l'attaque mancunienne manque de mouvements. À l'image d'un Rooney redevenu ordinaire et peu inspiré après son hat-trick contre Bruges.

Sans compter que Sergio Romero ne rassure pas derrière avec un jeu au pied pas loin d'être scandaleux. Les relances deviennent approximatives, et la panique vient pointer le bout de son nez en défense. L'occasion opportune pour Swansea de sortir de sa réserve. Emmenés par Ayew et Shelvey, les Swans sont tout près de faire vaciller leurs adversaires en à peine quatre minutes. Sur un coup franc rapidement joué, Sigurdsson croise légèrement trop sa frappe (25e). Mais le principal danger se nomme Gomis. Après une première possibilité (23e), l'ancien Lyonnais s'offre un numéro dans l'arrière-garde de United avant de caresser le ballon qui finit sur le poteau droit de Romero (27e). Les certitudes des hommes de Van Gaal sont bousculées, mises à mal. Et le coup de sifflet de l'arbitre pour la mi-temps, lui, arrive à propos.

Ayew et Gomis, so Ligue 1


Plongés dans une confondante torpeur en fin de première période, les Red Devils changent de ton au retour des vestiaires. Sans tarder. Sur un rush personnel dans le couloir gauche, Shaw centre en retrait et voit Mata jaillir au second poteau pour conclure (0-1, 49e). Le début de la promenade ? C'était sans compter sur l'enthousiasme débordant des pensionnaires du Liberty Stadium. À l'affût de la moindre erreur adverse, les Swans, revigorés par l'entrée du Sud-Coréen Ki, profitent d'une perte de balle anodine de Darmian pour filer en contre-attaque et égaliser d'un coup de casque d'Ayew sur un centre de Sigurdsson (1-1, 61e). Sonnés, abasourdis, les joueurs de United n'ont même pas le temps de reprendre leurs esprits que les Gallois leur assènent un second coup de poignard made in Ligue 1. Avec André Ayew passeur décisif sur une merveille d'extérieur du pied et Gomis en finisseur (66e), bien aidé par un Romero dont la main n'est définitivement pas aussi ferme que celle de David de Gea. Ki régule au milieu, tandis que Shelvey dirige et régale avec ses transversales. Swansea a le visage d'un futur vainqueur. United celui d'un vaincu et d'un vulgaire Stoke City d'antan adepte du kick and rush. Van Gaal envoie au charbon Young et Carrick, puis Fellaini en guise de dernier coup de poker. Insuffisant, toutefois. Tout comme cette dernière simulation de Rooney, qui réclame un penalty imaginaire. Manchester United vient de s'incliner. Pour la première fois de la saison.

Par Romain Duchateau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9