Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10 journée
  3. // OM/Lyon (1-4)

Gomis dresse le Vélodrome

Mis sur les bons rails grâce à un pénalty précoce obtenu et transformé par Bafé Gomis, les joueurs de l’Olympique lyonnais n’ont pas fait de cadeaux à de mauvais Marseillais. Vainqueurs 4 à 1 sur la pelouse du Vélodrome, les hommes de Rémi Garde prennent la tête de la Ligue 1.

Modififié
Marseille - Lyon : 1-4
Buts : Rémy pour l'OM. Gomis (x3) et Malbranque pour Lyon.


«  Il y a des matchs comme ça… » Du banc de touche qu’il vient de rejoindre, Charles Kaboré ne sait pas trop quoi dire. Et on le comprend. Ce soir, l’Olympique de Marseille qui, quelques jours après sa victoire face à Lille, avait l’occasion de prendre la tête de la Ligue 1, est tout simplement tombé sur un os. Sur des os, même. Troisième minute d’un match disputé sur une pelouse qui semble avoir accueilli un match de rugby, Joey Barton envoie une passe dégueulasse dans l’axe du terrain, Alexandre Lacazette récupère et profite d’une couverture toute naze de Souleymane Diawara – un personnage récurrent de la tragédie phocéenne du soir – pour lancer Bafé Gomis dans la profondeur. Plus prompt qu’un Mandanda lancé dans une sortie éléphantesque, le sosie de Princess’ Erika devance le portier marseillais, pousse la balle jusqu’à la plage et s’écroule : pénalty. Bafé transforme. C’est parti, mon kiki.

La guerre du milieu

L’histoire de ce match, c’est avant tout celle de cette fameuse « bataille du milieu » . Bousculés par des Marseillais bien décidés à revenir vite dans le match, les Lyonnais, sans jamais paniquer, cadenassent ce secteur du jeu. En net déficit de qualité, Barton, Kaboré et Cheyrou subissent la loi de Gonalons, Malbranque et Grenier, et laissent Valbuena et les frangins Ayew se débrouiler. Seul Marseillais à être réellement à son avantage ce soir, Rod Fanni déborde et offre un centre magnifique pour Jordan Ayew, dont la tête est magnifiquement sauvée par Vercoutre. À son avantage sur cette action, le portier lyonnais fait n’importe quoi quelques minutes plus tard quand, servi en retrait par Révéillère, il offre une balle de but à Jordan, qui se fait rattraper par Biševac et Umtiti devant les cages vides. Dominés mais sereins, les Lyonnais relèvent la tête petit à petit. 33e minute, Souley Diawara se chie sur un centre rhodanien, Gomis contrôle parfaitement, efface Mandanda et envoie une fusée du gauche, dans la lucarne, histoire d’éviter le retour de Morel. Les Marseillais sont KO.

Triplé pour Bafé

Rémy prend la place de Barton à la pause, mais personne n’a pris la place de Souleymane Diawara. À peine rentré des vestiaires, Cheyrou, l’autre maillon faible du moment au sein de l’effectif marseillais, envoie une passe du même genre que celle de Barton en première mi-temps. Fainéant, le milieu de terrain phocéen ne revient pas. Lacazette hérite du ballon à droite, envoie un centre parfait pour Malbranque qui, seul devant un Diawara aux fraises, envoie une belle volée qui laisse Mandanda sans réaction. Musclé en première période, le match perd un peu en intensité, au fur et à mesure que les Phocéens, fatigués, laissent filer le match. La domination lyonnaise est l’occasion pour Gomis, bien servi par Malbranque, de soigner ses stats d’un superbe pointu. 0-4. La note est salée, un peu trop même, au regard de la prestation marseillaise, médiocre, mais pas honteuse. Fair-play, Vercoutre renvoie mal un centre de Jordan Ayew. À l’affut, Rémy ne se pose pas de question et envoie une minasse dans les buts lyonnais. 4-1, fin du spectacle, il n’y a plus rien à voir. Ah, si, un rouge pour Fanni, pour un tacle trop musclé sur Dabo. Lyon prend la tête de la Ligue 1, et Bafé Gomis, une belle revanche après son zéro pointé au Questions pour un Champion de l’équipe de France.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 85
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom