1. //
  2. // 10 journée
  3. // OM/Lyon (1-4)

Gomis dresse le Vélodrome

Mis sur les bons rails grâce à un pénalty précoce obtenu et transformé par Bafé Gomis, les joueurs de l’Olympique lyonnais n’ont pas fait de cadeaux à de mauvais Marseillais. Vainqueurs 4 à 1 sur la pelouse du Vélodrome, les hommes de Rémi Garde prennent la tête de la Ligue 1.

Modififié
2 59
Marseille - Lyon : 1-4
Buts : Rémy pour l'OM. Gomis (x3) et Malbranque pour Lyon.


«  Il y a des matchs comme ça… » Du banc de touche qu’il vient de rejoindre, Charles Kaboré ne sait pas trop quoi dire. Et on le comprend. Ce soir, l’Olympique de Marseille qui, quelques jours après sa victoire face à Lille, avait l’occasion de prendre la tête de la Ligue 1, est tout simplement tombé sur un os. Sur des os, même. Troisième minute d’un match disputé sur une pelouse qui semble avoir accueilli un match de rugby, Joey Barton envoie une passe dégueulasse dans l’axe du terrain, Alexandre Lacazette récupère et profite d’une couverture toute naze de Souleymane Diawara – un personnage récurrent de la tragédie phocéenne du soir – pour lancer Bafé Gomis dans la profondeur. Plus prompt qu’un Mandanda lancé dans une sortie éléphantesque, le sosie de Princess’ Erika devance le portier marseillais, pousse la balle jusqu’à la plage et s’écroule : pénalty. Bafé transforme. C’est parti, mon kiki.

La guerre du milieu

L’histoire de ce match, c’est avant tout celle de cette fameuse « bataille du milieu » . Bousculés par des Marseillais bien décidés à revenir vite dans le match, les Lyonnais, sans jamais paniquer, cadenassent ce secteur du jeu. En net déficit de qualité, Barton, Kaboré et Cheyrou subissent la loi de Gonalons, Malbranque et Grenier, et laissent Valbuena et les frangins Ayew se débrouiler. Seul Marseillais à être réellement à son avantage ce soir, Rod Fanni déborde et offre un centre magnifique pour Jordan Ayew, dont la tête est magnifiquement sauvée par Vercoutre. À son avantage sur cette action, le portier lyonnais fait n’importe quoi quelques minutes plus tard quand, servi en retrait par Révéillère, il offre une balle de but à Jordan, qui se fait rattraper par Biševac et Umtiti devant les cages vides. Dominés mais sereins, les Lyonnais relèvent la tête petit à petit. 33e minute, Souley Diawara se chie sur un centre rhodanien, Gomis contrôle parfaitement, efface Mandanda et envoie une fusée du gauche, dans la lucarne, histoire d’éviter le retour de Morel. Les Marseillais sont KO.

Triplé pour Bafé

Rémy prend la place de Barton à la pause, mais personne n’a pris la place de Souleymane Diawara. À peine rentré des vestiaires, Cheyrou, l’autre maillon faible du moment au sein de l’effectif marseillais, envoie une passe du même genre que celle de Barton en première mi-temps. Fainéant, le milieu de terrain phocéen ne revient pas. Lacazette hérite du ballon à droite, envoie un centre parfait pour Malbranque qui, seul devant un Diawara aux fraises, envoie une belle volée qui laisse Mandanda sans réaction. Musclé en première période, le match perd un peu en intensité, au fur et à mesure que les Phocéens, fatigués, laissent filer le match. La domination lyonnaise est l’occasion pour Gomis, bien servi par Malbranque, de soigner ses stats d’un superbe pointu. 0-4. La note est salée, un peu trop même, au regard de la prestation marseillaise, médiocre, mais pas honteuse. Fair-play, Vercoutre renvoie mal un centre de Jordan Ayew. À l’affut, Rémy ne se pose pas de question et envoie une minasse dans les buts lyonnais. 4-1, fin du spectacle, il n’y a plus rien à voir. Ah, si, un rouge pour Fanni, pour un tacle trop musclé sur Dabo. Lyon prend la tête de la Ligue 1, et Bafé Gomis, une belle revanche après son zéro pointé au Questions pour un Champion de l’équipe de France.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

NikkoFromLyon Niveau : CFA
Si on n'a pas trop de blessés et qu'on y croit plus surtout a l'extérieur on on oublie trop souvent de jouer, on sera second ou premier pourquoi pas.

Bon après c'est un match ou tout nous a réussi des les premières secondes avec ce penalty indiscutable mais que Mandanda aurait du éviter de par sa sortie, cela dit on a tellement dominé au milieu de terrain que la victoire ne souffre aucune contestation.

Encore un mot pour Garde, merci pour sa volonté de jeu, son état d'esprit, a confirmer encore une fois a l'extérieur.

Attention récupère désormais samedi face a une équipe Montpellier qui nous a posé bcp de soucis a Gerland ces 2 dernières années.
petites équipes, petit championnat, petite coupe, petit niveau
detestable !
Dayplisy est actuellement au bord d'une falaise de cassis... il hésite...
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Très bonne remarque Nerazzuri, n'hésite pas a revenir avec une pensée aussi profonde et de tels arguments.
A quelle date OM-OL a t'il ete a nouveau reporte?
1ère fois que je vois Gomis autant cadré! C'est dingue, non?
l'Om montre ses limites depuis 10 matchs... .résultat presque logique j'ai envie de dire...
Barton physiquement hors du coup; je ne comprends pas trop la gestion d'effectif de Baup qui l'aligne 3 fois en une semaine alors qu'il n'avait joué qu'une fois toute les 3 semaines depuis septembre.
Sinon j'aimerai bien voir plus souvent Mendes et Abdullah, qui étaient frais eux. Et quand on voit la performance de Diawara... Il a fait passer Gomis pour Drogba (sans rien enlever à la belle prestation de Gomis).
Pour finir je suis triste pour Fanni qui sortait un gros match et qui a amené le but marseillais, il paye la nullité de certains de ses partenaires par un geste de frustré.
Bref sinon score logique, un Lyon beaucoup plus technique et organisé qui a en plus bénéficié d'un scénario favorable à leur plan de jeu. Un patron comme Malbranque au milieu fait rayonner tous les joueurs autour, il rassure et simplifie le jeu des autres. Des bases beaucoup plus solides que celles de l'OM pour mériter leur place de leader. Il ne leur manque qu'un peu de personnalité et de stabilité tactique pour pouvoir faire encore mieux.
En fait les gens de So Foot se contentent de retranscrire les propos de Dugarry qui en passant je trouve très bon consultant mais vous autres faites un effort supplémentaire
J'ai hate de voir Marseille au moment de la can moi...
La ligue italienne est un modèle de beau jeu et
De fabuleux matchs a suspens...
Mais malheureusement trop souvent truqués et
vérolés par des dirigeants tous mafieux.
Je me souviens du commentaire de Swan sur Cheyrou dans les notes de joueurs : " Il y a 2 ans tous les supporters Marseillais auraient vendu leur mère pour voir Cheyrou en Edf, maintenant ils veulent la récupérer", ou quelque chose comme ca.

En effet je veux vraiment la récupérer.
Quant à Cheyrou je ne veux plus le voir nul part!

Je sais je parle à chaud mais j'ai en mémoire ses deux tetes ratées vs Nice, sa perte de balle face à Gladbach, celle de ce soir sans oublier ses nombreuses (très nombreuses) frappes manquées. cf article sur Kaboré. J'en peux plus....

Benoit je te voulais effectivement en Edf.
La fin d'une histoire...

Dsl pour la longueur, il fallait que ça sorte.
Cet OL peut faire quelque chose cette saison. Hâte de voir le match de nos Gones contre Paris.
Desole, mais mais notre ami @nerrazurri n'a pas tort. Malbranque n'etait pas grand chose en premier league(quoi qu'en dise certain, c'est un peu comme Distin a Everton, tout le monde s'en fout) et la, hein, tout d'un coup, en ligue 1, on dirait xavi ou pirlo en train de jouer contre des minimes de ligue de quartier.
Voir Vincent Lap*** rire en loge avec Basile Boli je crois, alors que Marseille est mené 1-4 me dégoute tellement...
Mais bon ça ne fait que rajouter du crédit au mépris que je porte envers lui. Sans parler de José Anigo...
tiaogaucho_1 Niveau : Loisir
Allez fais pas la tête Swann !
Rastashaman Niveau : CFA2
J'ai beau être matinal, j'ai mal...
sinon, je me pose une question d'une importance énorme....

Ils ont combien de maillots l'OM ?
Ed Deline Niveau : CFA2
En même temps, Fulham c'était pas la culture de la passe...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 59