Gómez ne craignait pas la concurrence

Modififié
0 22
Qu'on se le dise, si Mario Gómez a quitté le Bayern Munich pour la Fiorentina, ce n'est pas à cause de la concurrence. Interrogé à ce sujet par le magazine Kicker, l'international allemand est apparu très sûr de lui-même, même s'il a souffert l'an dernier de la comparaison avec Mario Mandžukić.

« Il y a trois ans, j'étais le quatrième choix de Louis van Gaal et j'ai fini meilleur buteur. Cette saison, j'aurais probablement été le second choix, mais je suis convaincu que j'aurais regagné ma place » , a confié le buteur allemand de 28 ans.

« Le club a une philosophie différente maintenant, un nouvel entraîneur qui est très attaché aux joueurs petits et agiles. Bien sûr, ce n'est pas facile de quitter la meilleure équipe du monde. Mais j'ai été extrêmement touché de l'accueil que j'ai reçu ici. J'ai monté les escaliers pour entrer sur le terrain et j'ai alors vu ce mur violet. C'était génial, c'est ce que tous les joueurs veulent » , a ajouté la nouvelle coqueluche d'Artemio-Franchi.

Les supporters de la Fio, eux, ne peuvent que s'en réjouir. BJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le grand attaquant que désire tant Marseille, ou Arsenal c'était lui (au sens propre comme au figuré).
Ce mec, pour moi, c'est Ibrahimovitch, le Tae Kwon Do en moins.
"ne craiganait pas la concurrence" .. Même pas un petit peu ??
Note : 1
Message posté par sospanic
Le grand attaquant que désire tant Marseille, ou Arsenal c'était lui (au sens propre comme au figuré).
Ce mec, pour moi, c'est Ibrahimovitch, le Tae Kwon Do en moins.


C'est clair que je n'en aurai pas dormi s'il était venu à l'OM. Je pense en revanche que la prise en charge de son salaire n'aurait pas été en adéquation totale avec la politique économique et salariale du club.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 22