1. //
  2. // Quarts
  3. // Allemagne-Italie

Gómez et Khedira, les infiltrés allemands

Titulaires contre la Nazionale, Gómez et Khedira vont pouvoir se servir de leur passage respectif en Serie A pour faire mal à leur adversaire. Chacun dans leur style et avec force mentale.

Modififié
752 12
Été 2013. Mario Gómez vient de remporter un triplé championnat-coupe-C1 avec Munich lorsque l’attaquant signe pour la Fiorentina. C’est là que la mission planifiée par les dirigeants de la Nationalmannschaftdémarre. Terriblement frustrée de ne pas parvenir à gagner contre les Azzurri dans un tournoi majeur – ces derniers les ayant toujours éliminés, la dernière fois en demi-finale de l’Euro 2012 –, la sélection allemande réfléchit à un plan diabolique destiné à briser la malédiction. C’est donc Gómez qui est envoyé en Serie A pour récolter les informations essentielles au jeu italien.

Pas retenu pour le Mondial 2014 puisque sa tâche n’était pas terminée, Mario voit les siens jouir d’une chance inouïe pendant la compétition en évitant leur bête noire, ce qui leur permet d'aller au bout. Un peu plus tard, Sami Khedira prend le relais pour la deuxième partie de la mission en ralliant Turin. Une mission dont on va enfin observer les résultats lors de ce quart de finale d’Euro 2016, opposant la sélection des deux infiltrés à leur éphémère pays d’adoption. On en rit, mais les passages des deux joueurs en Italie pourraient bien faire du mal à la Nazionale. Car s’ils n’ont pas totalement cassé la baraque là-bas, ils y ont en revanche appris pas mal de choses, aussi bien sur le plan tactique que mental.

Rizzitelli : « Je me demandais si j'étais vraiment à Munich »

Mario a trouvé le champignon magique


Mario Gómez, d’abord. Sa pige à la Fiorentina fut un intense mélange de contradictions, combinant à la fois rares moment de bonheur et longues périodes de tristesse. Tout débute avec un doublé dès septembre 2013. Malheureusement, le grand bonhomme se blesse gravement quelques jours plus tard. Une longue traversée du désert, qui le verra revenir le temps d’un caramel en Ligue Europa avant de se faire les croisés. Fin de saison. Qu’a-t-il fait durant tout ce temps ? Bah il a appris la langue locale. « Tout le monde me félicite pour mon italien, dévoile-t-il dès novembre. Je voudrais que tôt ou tard, on me complimente pour ce que je fais sur le terrain... » Toujours est-il que cela pourrait servir à Bordeaux quand il faudra décrypter la communication de la redoutable défense Barzagli-Bonucci-Chiellini dans laquelle il va être coincé, ou sur les corners défensifs.


Bref, après une année noire, Gómez reprend la saison 2014-2015 en tant… que capitaine. Preuve que le buteur s’est quand même bien acclimaté à la Botte. «   Les tifosi florentins sont incroyables. Florence me plaît également pour cela, s’emballe-t-il. Je n'ose même pas imaginer l'ambiance si on gagnait quelque chose. J'aimerais vraiment voir ça.  » Mais malgré quelques buts, Gómez n’en aura jamais la chance. Ses prestations comme celles de l’équipe sont en demi-teinte et l’avant-centre décide de prendre un nouveau départ en Turquie. Un échec ? Peut-être. Mais cette tranche de vie italienne, dans laquelle il a dû apprendre la patience et subir une certaine souffrance l’a sans aucun doute rendu meilleur dans la tête. Au vrai, si Gómez a serré les dents pour revenir si fort en sélection, c’est en partie grâce à son vécu florentin qui l’a forgé psychologiquement. Aujourd’hui, Gómez est incassable. Il peut bien foirer deux occasions contre l’Italie, il concrétisera la troisième. Il ne faudrait pas non plus oublier que Super Mario a travaillé sous les ordres d’un certain Vincenzo Montella, qui lui a certainement filé quelques bons filons pour surprendre une défense italienne.

L'Oncle Sam, un traître ?


Sami Khedira, maintenant. Lui aussi a sérieusement galéré avec les pépins physiques. Au bout du rouleau au Real (24 rencontres de championnat seulement durant les deux dernières années), le milieu de terrain n’a jamais semblé retrouver sa condition à la Juve, qu’il a rejoint en juillet 2015. Vingt matchs disputés et cinq blessures plus tard, le voilà titulaire dans l’entrejeu allemand. Alors, que peut-il apporter de spécial à sa team contre l’Italie ? Tout simplement sa connaissance de l’équipe adverse, et plus précisément de sa base défensive. Car s’il y a bien une personne capable de délivrer les défauts de la muraille bleue, c’est bien lui.


En effet, la Nazionale se repose essentiellement sur son quator turinois Buffon-Barzagli-Bonucci-Chiellini, que Sami a vu chaque jour à l’entraînement depuis près d’un an. Le principal intéressé le sait parfaitement, comme en témoignent ses propos récents en conférence de presse – « un quator de classe mondiale mais qui a des faiblesses » . Joachim Löw ne s’y est pas trompé non plus : «  Sami peut me transmettre des informations importantes. Il a fréquenté les joueurs au quotidien et sait comment ils se comportent sous la pression. » Deux espions aux deux coins du terrain, voilà donc la principale arme allemande. Mise au point depuis plus longtemps qu’on ne le croit ?




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Mais c'est Belgique-Wales aujourd'hui ?
La deuxième partie de saison de Khedira a été très bonne paraît-il, non ? Parce qu'à vous lire on le croirait presque terminé pour le très haut niveau, alors que depuis le début de l'Euro il est impeccable.
Ça n'a rien à voir mais c'est quoi le délire avec les -1 sur des posts tout à fait normaux (genre lindo) en ce moment ? C'est en mode l'équipe avec un -1 si on est pas d'accord, à défaut d'arguments ?
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Message posté par Pobieda
La deuxième partie de saison de Khedira a été très bonne paraît-il, non ? Parce qu'à vous lire on le croirait presque terminé pour le très haut niveau, alors que depuis le début de l'Euro il est impeccable.


Le passage sur khedira est en effet assez hallucinant. On dirait qu'on parle d'un pre retraite alors que sa saison a été plutôt bonne malgré les quelques pepins physique.
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par lindo
Arrêtez svp avec cette histoire de "l'Allemagne qui n'a jamais battu l'Italie en compétition officielle" :

JO Séoul football 30 septembre 1988 match pour la médaille de bronze :

Allemagne 3 Italie 0 (buts Klinsmann, Kleppinger et Schreier).

(l'Italie comptait comme attaquants Virdis et Carnevale et une très bonne équipe avec Ferrara, Rizzitelli, Mauro, Crippa, Desideri, Evani, etc.)

À l'époque, l'épreuve est limitée aux joueurs professionnels n'ayant jamais participé à une Coupe du monde pour l'Europe et l'Amérique du Sud. Ce n'est qu'à partir des Jeux olympiques de 1992, que la sélection sera réservée aux moins de 23 ans.

Romario avait fini meilleur buteur avec 7 buts (la Russie ayant battu le Brésil pour la médaille d'or).


1. T'es toujours endolori du cactus de Lundi.
2. Non c'était pas les mêmes équipes. C'est incroyable que des fiantes comme toi puissent tenter le passe-passe Wikipedia en 2016.
L'Italie A a joué l'Allemagne A en 1988 dans le groupe de l'Euro 88, et ça s'est terminé 1-1, bien que ça aurait pu terminer 3-1 pour nous (Italie) mais de nouveau l'Allemagne a des cadeaux quand elle joue chez elle. Ca nous aurait évité de nous taper le gorille Soviétique (La Russie n'existe pas en tant que sélection, il faudra attendre 1994 après le Passage CIS/CEI lors de l'Euro 1992).
3. C'est incroyable aussi qu'à l'ère internet t'es pas cap de faire une comparaison facile des équipes qui se sont affrontées en Teutonie pour l'Euro et au Pays du Matin Calme pour le J.O. (seul point commun entre les deux équipes pour l'Italie, un Cirunzu Ferrara de 21 ans). L'équipe type chez nous, juste pour comparer en defense: Bergomi, Baresi, Ferri, Maldini. Tu veux la liste de la defense pour le J.O.)?

C'est simple en compet normale, au choix pour choix les Allemands ont toujours "magné la pasta". Ceci ne signifie pas que cette fois aussi ils passeront à coté de leur match, mais ils n'ont jamais gagné contre l'Italie en tu per tu.

Tu peux aller pleurer maintenat.
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Message posté par julboz
Ça n'a rien à voir mais c'est quoi le délire avec les -1 sur des posts tout à fait normaux (genre lindo) en ce moment ? C'est en mode l'équipe avec un -1 si on est pas d'accord, à défaut d'arguments ?


Les arguments on peut en passer des disaines, c'est juste que lindo est une crotte anti-ritale. Il nous a régalé avec sa gnôle et ses fromages qu'il se taperait a chaque but de la séléction Espagnole contre mes zingari. Depuis il a une crise d'hémorroïdes qui lui monte à la glotte.

Des gars comme lindo j'en vois à chaque grand tournoi. Plastic Elastics.
PagePute à Berlu Niveau : Loisir
Et pour que les gars se fassent une idée de la mafia Schleu quand ca joue en Teutonie, le but que marquent les Krauts est du à une règle que l'arbitre invente sur le pouce. Walter Zenga est puni d'un coup franc indirect dans la surface. Son crime? Il fait un arrêt correct, mais garde la balle 5 secondes...pour ceux qui ont vu le match, c'était...spécial.

Mafia Teutone ruine le foot depuis 1954. En on parle?
Message posté par Blatter m'a tuer
Le passage sur khedira est en effet assez hallucinant. On dirait qu'on parle d'un pre retraite alors que sa saison a été plutôt bonne malgré les quelques pepins physique.


Mouais, quand on connait les qualités de Sami, on peut pas se réjouir de ce qu'il a montré jusqu'ici à la Juve même si sa deuxième partie de saison est nettement mieux.

C'est un peu le syndrome de Toni Kroos également qui, sans être mauvais avec le Real, est nettement mieux avec le maillot de la mannschaft. Une chose que j'arrive toujours pas à m'expliquer..
Message posté par lindo
Tu l'as toujours pas digéré cette sodomie profonde 3-0 !
Et je n'évoque même pas les tricheries et faveurs arbitrales depuis 1970.

Avec des petites fiottes gominées comme toi, il n'est pas question de discuter : on ne parle pas avec une charrette, on la pousse !

Dis à ta maman de préparer la Calzone, j'arrive @ 13h15, je lui ramène la petite culotte qu'elle a oubliée chez moi, face de rat !


C'est une blague j’espère. Tu vas jusqu’à insulter sa mère?
Tu ne dois plus avoir beaucoup d'arguments..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
752 12