1. // Médias
  2. //

Golden Goal, l’émission folle

Ils ont inventé des disciplines aussi absurdes que le bubble football, l’electroshock football ou le football à flanc de colline. De 2006 à 2015, une émission norvégienne, Golden Goal, a joué avec les codes du football pour inventer de nouvelles règles. Avec la participation d’anciennes gloires. Retour sur cette épopée télévisuelle.

Modififié
138 9
Un bâtiment en briques dans le Nord d’Oslo, c’est dans ce décor post-industriel que, pendant 15 ans, quelques cerveaux particulièrement créatifs ont imaginé le programme télévisé le plus barré de l’histoire du football : Golden Goal. Une émission qui inventa de 2006 à 2015 des disciplines aussi loufoques que le bubble football, l’electroshock football, le virtual reality football ou encore le football à flanc de colline, parmi d’autres.

Imaginer d'autres manières de jouer


C’est donc ici, dans les locaux de Rubicon TV, une boîte de production, que débarquent, en 2006, Henrik Elvestad et Johan Golden, deux comiques déjà populaires à l’époque en Norvège. Les deux hommes ont deux passions en commun, l’humour et le sport, ils proposent un concept simple, une émission qui imagine d’autres manières de jouer au football, mais aussi de pratiquer d’autres sports. Il faut que cela soit original et drôle. Golden, qui a déjà bossé pour Rubicon sur d’autres projets d’émission, pose les bases : « Je suis arrivé avec un pitch sous le bras, une émission qui mixait le sport, et en particulier le football, et l’humour qui sont mes deux grandes passions. Et je voulais aussi faire un projet qui me permettait de voyager gratos un peu partout dans le monde. La production m’a dit "c’est une super idée" et Henrik Elvestad est venu nous voir avec un projet similaire, on a fusionné nos idées et on a commencé à bosser ensemble. »


Chez Rubicon TV, Elvestad et Golden affinent les rubriques de ce qui sera leur demi-heure d’antenne quotidienne. À chaque émission ils recevront un sportif célèbre, le show comportera ensuite plusieurs segments courts. Au programme, la découverte d’un sport rare : la fameuse rubrique qui leur permettra de faire le tour du globe pour parler de disciplines telles que le football à dos d’éléphant, la course de rennes ou l’australian football. Il y aura aussi la reconstitution de scènes mythiques du sport, telles que la main de Dieu ou le combat du siècle entre Joe Frasier et Mohammed Ali. Mais, surtout, la partie de l’émission qui fera le plus le buzz est l’invention de sports en mixant plusieurs disciplines ou en apportant un élément incongru à une discipline déjà existante.

Des comiques et des bulles


L’aventure prend dès le début des allures de success story, une réussite jamais démentie au cours des 17 saisons, à raison de deux par an : « Le succès du show a au départ réposé sur les deux comédiens, qui sont deux mecs très marrants et respectés en Norvège. Les deux sont des vrais passionnés de sport, qui peuvent en parler très sérieusement. Ce sont deux types capables d’interviewer sérieusement leur invité, mais aussi capables d’en parler avec dérision. La clé est aussi l’adhésion des sportifs qui immédiatement aiment le show et ne se font pas prier pour y participer » , opine Henrik Harboe, le producteur, look branché de jeune cadre dynamique. Au cours de réunions plutôt détendues, les équipes de Rubicon et les deux présentateurs inventent les prochaines disciplines qu’ils vont créer. Lors d’une réunion en 2010, c’est l’un des auteurs de Rubicon, Espen Bjerke Larsen qui a une idée de génie, celle du bubble football. Lors de l’émission, les équipes de Fredrikstad et Sarpsborg se prêtent au jeu et disputent le premier match de la discipline pour l’émission.

Youtube

La vidéo devient virale et cumule des millions de vues sur youtube : « J’ai inventé le bubble football, c’est fou, et maintenant il y a des championnats partout dans le monde, c’est devenu une vraie discipline. On n’a jamais reçu aucune royalties des championnats américains qui se sont organisés. J’aurais dû déposer un brevet pour toucher de l’argent » , se marre Larsen, casquette vissée sur le crâne avant d’ajouter : « Le mec qui a inventé l’electroshock football, c’est la seule bonne idée qu’il ait eu pendant toutes ces années, mais ça a été un autre vrai hit. »

Électrochocs et stars


De fait, après les bulles, l’équipe de Golden Goal récidive. Elle organise un match avec des vieilles gloires du football norvégien ; Golden et Elvestad, sur le banc, peuvent envoyer des décharges électriques quand ils le souhaitent au joueur de leur choix. Une franche partie de rigolade pour Johan : « Il y avait Jan Fjortoft, un joueur vraiment pourri, qui m’avait frustré énormément avec la sélection. Le fait de pouvoir le taser dès qu’il allait frapper, c’était jouissif, c’est le rêve de chaque supporter de faire ça à un joueur qui l’énerve. J’imagine qu’en France, pas mal de gens aimeraient faire ça à Benzema » , ajoute-t-il. Fjortoft, l’ancien buteur de Middlesbrough, lui, rigole moins : « Il avait très peur des électrochocs, mais tous les autres ont trouvé ça très drôle. D’ailleurs, ça n’était pas difficile de faire venir des grands sportifs scandinaves, puis britanniques, quand le programme a commencé à faire le buzz. Il suffisait de décrocher son téléphone, et les joueurs venaient. »

Youtube

Au cours des 17 saisons, Golden et Elvestad ont donc accueilli pêle-mêle John Barnes, Henrik Larsson, Peter Shilton, Andie Cole, Robbie Fowler, John Carew et bien d’autres. L’ancien sélectionneur norvégien Drillo Olsen est, lui, venu trois fois : « C’est un type très sympa, mais bizarre, il déteste la musique, n’importe quel type de musique » , de l’aveu d’Henrik Harboe, qui confesse un regret. Celui de ne pas avoir pu compter sur Ole Gunnar Solskjær, un type qui n’aime pas trop les médias. Johan Golden, lui, se souvient avec émotion de deux invités, Ruud Gullit, qui avait fait tomber toutes les femmes de la production, mais aussi de sa reconstitution du combat du siècle avec le boxeur Joe Frasier : « Frasier est une de mes idoles, mais il avait beaucoup de mal à parler et je ne comprenais pas tout ce qu’il disait. C’est, à la fois, un des moments les plus émouvants et les plus embarrassants de l’émission. »

17 saisons au top


Une émission où tout était possible ou presque pour inventer de nouveaux concepts : « On a fait des réunions folles dans cette salle en se demandant, par exemple, que se passe-t-il si on fusionne le football avec la danse ? Qu’est-ce qu’on peut en tirer de nouveau et de fun ? On a utilisé toutes nos idées les plus bizarres. Parfois, certaines idées étaient refusées, et on a dû les réutiliser, car après 17 saisons, on était presque à court d’idées. On se disait : "Ah en fait, on avait eu cette idée en réunion en 2008, ouais ça peut le faire ! » Voilà comment sont nés le football à flanc de colline, le football à 22 contre 11 ou encore le football à 3 équipes.

Youtube

Pourtant, l’été dernier, après 9 ans de bons et loyaux services, l’émission s’arrête. Johan Golden, qui se déplace désormais aux quatre coins de la Norvège pour son one-man show, explique : « Après 17 saisons, où on était toujours au top, il ne fallait pas faire la saison de trop. Et puis j’ai eu une proposition que je ne pouvais pas refuser pour animer l’émission la plus populaire de Norvège. » Une fin logique en somme, même si une question trotte dans la tête de Henrik Harboe : « Ce qui est le plus étrange, c’est que personne n’ait jamais cherché à acheter le format. Nos voisins suédois ont formulé leur intérêt plusieurs fois. Mais ça n’a jamais été vendu, et je trouve cela vraiment surprenant, car il y avait plein d’idées dans lesquelles piocher. »

Par Arthur Jeanne à Oslo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sympa! Je connaissais pas du tout. Merci SF pour ces articles qui nous ouvrent un peu plus l'esprit que les potins habituels.
ToxikCheese Niveau : Loisir
j'ai cru que c'était Moscato au début, je me suis dit "Sofoot ça craint !" et en fait, non ....
cedoukeita Niveau : DHR
Message posté par ToxikCheese
j'ai cru que c'était Moscato au début, je me suis dit "Sofoot ça craint !" et en fait, non ....


j'ai egalement penser à Moscato
Ah cette émission, ça devait être bien drôle à faire ! En tous cas, belle rigolade, le foot électrochoc, surtout ! Merci pour la découverte !
C'est une émission géniale, ça doit être des barres à regarder. C'est pour ce genre d'articles qu'on aime So Foot.
15 ans de 2006 à 2015? Prenez du repos les gars
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par jeremad
15 ans de 2006 à 2015? Prenez du repos les gars


"à raison de 2 saisons par an", c'est plutôt à toi d'apprendre à lire pour le coup....
Ils ont des tas de vidéos hilarantes.

Notamment
https://www.youtube.com/watch?v=LBQt3-ezBQs

https://www.youtube.com/watch?v=rk9evgiqnKg

Juste une tuerie cette émission.
Message posté par ToxikCheese
j'ai cru que c'était Moscato au début, je me suis dit "Sofoot ça craint !" et en fait, non ....


Outre que le Moscato show me fait marrer à titre personnel, je trouve cette réaction inutilement méprisante et un peu cuistre. Car ce sont les Moscato norvégiens, ni plus ni moins. D'ailleurs je suis étonné que RMC découverte n'ait pas racheté les droits: L'équivalent de top gear appliqué au foot, cette émission est faite pour eux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
138 9