1. //
  2. // Gr. B
  3. // Angleterre-Slovaquie

God Save Dany !

Décisif lors de son entrée en jeu face au pays de Galles, Daniel Sturridge est venu rappeler une évidence : il est le meilleur attaquant des Three Lions.

Modififié
415 9
Même dans la touffeur d’un stade Bollaert incandescent, même dans la foulée d’un coup de patte salvateur qui a fait exulter un peuple paré de blanc et rouge, sa chorégraphie a été respectée à la lettre. Les gestes de Daniel Sturridge sont ciselés, millimétrés, inlassablement répétés. Alors qu’il vient d’offrir sur le fil la première victoire de l’Angleterre à l’Euro 2016 face à une vaillante équipe du pays de Galles (2-1), l’attaquant esquisse les quelques pas de danse de « Wacky Dip » qui ont fait sa marque de fabrique. C’est le même rituel, la même célébration mécaniquement interprétée depuis toujours. Sauf que ce 16 juin 2016, elle prend une saveur particulière. Au-delà d’être entré en jeu et d’avoir fait la différence, le Red retrouve le chemin des filets après deux ans de disette et un dernier but inscrit au Mondial 2014. « C'est une sensation incroyable, s’est-il réjoui au sortir du succès arraché. Je suis reconnaissant à l'entraîneur de m'avoir donné ma chance et à Dieu de m'avoir permis de marquer. C'est un match de plus pour l'équipe, donc personne ne veut être trop excité, mais l'atmosphère est incroyable. C'est génial de pouvoir aider les gars à gagner. Mon frère, mon cousin ont voyagé jusqu'ici, je suis ravi qu'ils puissent profiter de cette expérience. » En espérant faire prolonger le plaisir jusqu’au dimanche 10 juillet.

Blessures et remises en question


Voir Daniel Sturridge marquer n’est pas encore devenu évident pour tous. Et cela n’a échappé à personne outre-Manche. Pourtant, les chiffres laissent entendre en premier lieu que l’enfant de Birmingham s’est imposé comme une référence à son poste depuis son arrivée à Liverpool en 2013. Les chaussettes constamment baissées et le pied gauche soyeux, il facture des statistiques à faire pâlir plus d’un attaquant en deux saisons et demie disputées sous la tunique des Reds (44 pions en 69 apparitions de Premier League, soit un ratio de 0,63 but par rencontre comme Fernando Torres lors de son passage au club liverpuldien). Alors, pourquoi, à vingt-six ans, Dany ne parvient-il toujours à faire l’unanimité sur son cas ? La réponse tient sans doute à un physique fragile et chancelant. Après un exercice 2014-2015 où son corps n’a eu de cesse de siffler (18 apparitions toutes compétitions confondues), sa dernière campagne a une nouvelle fois été grandement contrariée par les blessures. Quand ce n’était pas sa hanche, c’est son genou ou les ischio-jambiers qui l’ont contraint à rester sur le flanc. Le premier à en avoir directement pâti, c’est Jürgen Klopp. Par conséquent, le manager allemand s’est adonné à préserver du mieux qu’il pouvait le corps de l’attaquant britannique cette saison (14 apparitions).


« Si vous pensez que je peux le faire jouer de la première à la dernière minute, alors ok. Oui, il est dans une bonne forme, je le sais. Mais, la meilleure chose à faire pour lui, pour nous et aussi pour la sélection anglaise, c'est de faire en sorte qu'il le reste, expliquait l’ancien boss de Dortmund en avril dernier. Après une aussi longue absence, on ne peut le traiter comme une orange en pressant à fond dès le début pour qu'ensuite il n'ait plus du tout de jus. » Le joueur ayant passé plus de temps à l’infirmerie que sur les prés les deux dernières années, d’aucuns se sont élevés pour insinuer que son hygiène de vie serait peut-être en partie responsable de ces blessures à répétition. Des critiques auxquelles l’ex-Citizen et Blue a répondu sèchement dans les colonnes du Daily Mail il y a trois mois : « 95% des gens qui disent des choses sur moi ne me connaissent pas. Même des joueurs qui ont joué à mes côtés ne me connaissent pas, parce que coéquipier ne rime pas forcément avec ami. Ça ne veut pas dire qu’on se parle en dehors. Ceux qui me connaissent savent parfaitement que je suis actuellement l’un des joueurs les plus ambitieux. Vous pensez vraiment que je veux être là, à toucher mon salaire sans rien faire, me tourner les pouces alors que je veux être joueur professionnel depuis aussi longtemps que je me souvienne ? Je ne suis pas en vacances, je ne sors pas en boîte. Je vis seul, mes amis sont dans le Sud, je suis ici pour travailler. Je ne suis pas à Liverpool pour m’amuser. Ceux qui remettent ça en question sont irrespectueux. » Parce que si sa fragilité peut agacer, son efficacité, elle, ne souffre aucune contestation.

« Peu d’attaquants peuvent faire ce qu’il sait faire »


Malgré peu d’apparitions tout au long de la saison, le bonhomme a tout de même pris le temps de claquer 13 buts toutes compétitions confondues. Dont un décisif en demi-finale retour de C3 face à Villarreal (3-0) et un autre – une merveille d’extérieur du pied gauche – lors la finale perdue contre Séville (1-3). Une fin d’exercice tonitruante qui a définitivement convaincu Roy Hodgson de l’emmener à l’Euro alors que certaines voix murmuraient que la promesse de Manchester United, Marcus Rashord, pouvait lui griller la politesse. Mais le sélectionneur des Three Lions lui a maintenu sa confiance. À raison a posteriori, puisque si Sturridge n’a pas été utilisé contre la Russie, son entrée en jeu à la mi-temps à Lens s’est avérée déterminante avec son implication sur l’égalisation de Vardy et son but salvateur en fin de rencontre. « J’ai vite envoyé Vardy et Sturridge s’échauffer pour qu’ils entrent dès la reprise, se justifiait après le match Hodgson, dont les choix suscitent de vives remontrances outre-Manche. On avait la possession du ballon et dans ce type de situation, il est important d’avoir sur le terrain des joueurs capables d’apporter de la variété dans leur jeu et aussi d’amener de la présence dans et aux abords des seize mètres. » En quarante-cinq minutes, l’international anglais (19 sélections, 6 buts) a fait étalage de toutes ses qualités. S’il a toujours cette propension à abuser de touches de balles, sa faculté à dribbler en un contre un, à percuter et à décrocher afin d’étirer le bloc adverse a apporté une réelle plus-value.


Un profil qui diffère profondément de ses principaux concurrents : Harry Kane et Jamie Vardy, auteurs respectivement d’une saison majuscule en championnat (25 et 24 buts). L’attaquant des Spurs brille avant tout par ses déplacements dans la surface, tandis que le récent champion d’Angleterre a besoin d’espaces et de profondeur. Par rapport à eux, Sturridge présente l’avantage de posséder une qualité technique bien au-dessus de la moyenne. «  C’est le meilleur attaquant anglais quand il est en forme, avançait ainsi l’ex-Red Devil Andy Cole à Omnisport avant l’Euro. Son but en finale de C3 était juste majestueux. Et ses buts inscrits cette saison avec Liverpool prouvent sa qualité. Il n’y a pas beaucoup d’attaquants qui peuvent faire ce qu’il sait faire. »

Modifier le 4-1-4-1 ?


Jusqu’ici titulaire, Kane semble avoir en partie entamé son crédit après deux prestations insipides et aucun tir cadré. L’heure pour Dany de briller ? Certaines figures, comme Alan Shearer sur la BBC, demandent publiquement à Roy Hodgson d’oublier son 4-1-4-1 pour passer à un système avec deux pointes (Sturridge et Vardy), comme ce fut parfois le cas lors des derniers matchs de préparation : « Roy devra trouver un système où se sentent à l’aise Vardy et Sturridge, sans que les deux jouent comme des attaquants purs. Sturridge nous a parfois donné de la largeur contre le pays de Galles, mais il a aussi pris la profondeur et montré son efficacité dans la surface en marquant. Il avait un rôle libre où il était chargé de soutenir Vardy. Il a cette capacité d’offrir de la magie. Son but vainqueur était brillant et je voudrais voir la même chose, si ce n’est plus de lui, contre la Slovaquie. » Reste désormais à savoir si Dany aura une nouvelle fois l’opportunité de revêtir le costume de héros. Le pays de Sa Majesté, lui, ne demande que ça.

Par Romain Duchâteau
Modifié

Dans cet article

Je trouve l'accroche de l'article assez gonflée "Sturridge indiscutablement le meilleur attaquant des 3 Lions".

Même s'il a complètement raté son début d'Euro, Kane est, et ce n'est que personnel, à mon sens bien un attaquant bien plus complet. Un vrai "all-round striker" comme disent les anglais avec un jeu dos au but de grande qualité, un petit jeu propre et sans fioriture et un sens du but inné comme en témoigne ses nombreux buts plein de spontanéité marqué "à l'aveugle" (le but contre Arsenal à WHL est un exemple édifiant du sens du but de ce joueur).

J'adore Sturridge mais je trouve sa contribution au collectif trop limitée (défaut d'ailleurs pointé du doigt par Klopp qui a préféré le sens collectif de Firmino à quelques reprises) pour justifier l'affirmation initiale.

Les 3 Lions ont la chance d'avoir 4 profils différents en attaque ce qui leur permet des ajustements tactiques intéressants dans un grand tournoi.
crabunjourcrabtoujours Niveau : DHR
Message posté par AriGold
Je trouve l'accroche de l'article assez gonflée "Sturridge indiscutablement le meilleur attaquant des 3 Lions".

Même s'il a complètement raté son début d'Euro, Kane est, et ce n'est que personnel, à mon sens bien un attaquant bien plus complet. Un vrai "all-round striker" comme disent les anglais avec un jeu dos au but de grande qualité, un petit jeu propre et sans fioriture et un sens du but inné comme en témoigne ses nombreux buts plein de spontanéité marqué "à l'aveugle" (le but contre Arsenal à WHL est un exemple édifiant du sens du but de ce joueur).

J'adore Sturridge mais je trouve sa contribution au collectif trop limitée (défaut d'ailleurs pointé du doigt par Klopp qui a préféré le sens collectif de Firmino à quelques reprises) pour justifier l'affirmation initiale.

Les 3 Lions ont la chance d'avoir 4 profils différents en attaque ce qui leur permet des ajustements tactiques intéressants dans un grand tournoi.


Je t’arrête tout de suite (ah merde trop tard t'as fini ton commentaire)
Sturridge, est, l'attaquant Anglais le plus talentueux. quand il le veut, il peut aussi très bien jouer collectif (sa saison avec Suarez et Coutinho en atteste)
Et techniquement, deux crans au dessus de Kane. à une meilleur frappe de balle, et une meilleur qualité de passe. Et surtout, peut faire un exploit, seul. Chose que ne peut faire Kane
Message posté par crabunjourcrabtoujours
Je t’arrête tout de suite (ah merde trop tard t'as fini ton commentaire)
Sturridge, est, l'attaquant Anglais le plus talentueux. quand il le veut, il peut aussi très bien jouer collectif (sa saison avec Suarez et Coutinho en atteste)
Et techniquement, deux crans au dessus de Kane. à une meilleur frappe de balle, et une meilleur qualité de passe. Et surtout, peut faire un exploit, seul. Chose que ne peut faire Kane


Tu as tout dit "quand il veut, il peut" seulement on ne demande pas à un attaquant de vouloir, ni de pouvoir mais de faire. Kane l'avoue lui-même, c'est un besogneux, mais c'est un mec qui a su, à force de travail, développer un jeu extrêmement complet autour d'un sens du but inné.

Je te glisse un article résumant le personnage.

http://www.bbc.co.uk/sport/football/36321045

En ce qui concerne son incapacité à débloquer un match, je te mets également quelques liens qui témoignent qu'il est bien un buteur exceptionnel.

https://www.youtube.com/watch?v=0gyfef0HYY4

https://www.youtube.com/watch?v=gJPmhq5WGUQ

https://www.youtube.com/watch?v=ejSmqdXjpgo
Saint Jacky Niveau : DHR
Message posté par crabunjourcrabtoujours
Je t’arrête tout de suite (ah merde trop tard t'as fini ton commentaire)
Sturridge, est, l'attaquant Anglais le plus talentueux. quand il le veut, il peut aussi très bien jouer collectif (sa saison avec Suarez et Coutinho en atteste)
Et techniquement, deux crans au dessus de Kane. à une meilleur frappe de balle, et une meilleur qualité de passe. Et surtout, peut faire un exploit, seul. Chose que ne peut faire Kane


Il est techniquement meilleur que Kane mais Kane a un bien meilleur sens du jeu qui lui permet d'être plus efficace !
Top-player Niveau : CFA
Perso je préfère Kane a Sturridge.

Le Spur même s'il court moins vite et dribble moins bien a un meilleur sens du jeu et est aussi beaucoup plus régulier. Sturridge a souvent tendance a vouloir jouer perso et oublier ses partenaires (d'ailleurs le match contre le Pays de Galles en est la parfaite illustration mais son but a fait oublier cet aspect).

Kane est lui aussi capable de marquer des jolis buts (contre Arsenal ou l'Allemagne cette saison ). Dans la surface c'est un tueur. Alors même s'il est en difficulté cet euro, je pense toujours que Kane (en meme temps beaucoup d'attaquants le seraient dans cette configuaration) est meilleur.

Après ils ont deux profils différents et pourraient même être complémentaire
Saint Jacky Niveau : DHR
Cette équipe d'Angleterre est intéressante en défense et au milieu; c'est solide et ça joue pas trop mal par moments.

Mais devant c'est vraiment le bazar, ça attaque n'importe comment et on voit très peu de jolis mouvements offensifs. Le problème c'est que Sterling est une quiche, Ronney est rincé, Sturridge est perso', Kane n'a rien fait depuis le début de la compétition et Vardy est trop petit pour se taper les défenses resserrées des petites équipes. Je n'arrive pas à dégager une formation idéale.
pinpin666 Niveau : DHR
Message posté par Saint Jacky
Cette équipe d'Angleterre est intéressante en défense et au milieu; c'est solide et ça joue pas trop mal par moments.

Mais devant c'est vraiment le bazar, ça attaque n'importe comment et on voit très peu de jolis mouvements offensifs. Le problème c'est que Sterling est une quiche, Ronney est rincé, Sturridge est perso', Kane n'a rien fait depuis le début de la compétition et Vardy est trop petit pour se taper les défenses resserrées des petites équipes. Je n'arrive pas à dégager une formation idéale.


Tu as raison et tort à la fois. C'est évident que l'Angleterre a des difficultés à la finition, mais ce que dit très justement et implicitement l'article c'est qu'à partir du moment où Rooney joue plus bas, il n'y avait plus de joueur capable de créer le déséquilibre balle au pied. simplement parce que Kane et Vardy sont des finisseurs classiques.
D'ailleurs le débat Sturridge ou Kane me fait penser à l'élection du joueur de l'année en Angleterre: Vardy le finisseur ou Mahrez le soliste?
JestroGoal008 Niveau : District
Si Sturridge est perso, Kane (avec les Three Lions en tout cas) l'est tout autant...
Le gars veut juste tout tirer, passe encore les corners, car mal les donner avec son talent serait une injure, mais ses coups-franc sont juste à vomir!
Puis je me rappelerai encore de cette action en fin de match contre la Russie où en contre attaque, il a 3 possibilités mais préfère chercher le contact pour pouvoir tirer son précieux coup-franc qu'il attendait tant. Juste exaspérant.
Message posté par AriGold
Je trouve l'accroche de l'article assez gonflée "Sturridge indiscutablement le meilleur attaquant des 3 Lions".

Même s'il a complètement raté son début d'Euro, Kane est, et ce n'est que personnel, à mon sens bien un attaquant bien plus complet. Un vrai "all-round striker" comme disent les anglais avec un jeu dos au but de grande qualité, un petit jeu propre et sans fioriture et un sens du but inné comme en témoigne ses nombreux buts plein de spontanéité marqué "à l'aveugle" (le but contre Arsenal à WHL est un exemple édifiant du sens du but de ce joueur).

J'adore Sturridge mais je trouve sa contribution au collectif trop limitée (défaut d'ailleurs pointé du doigt par Klopp qui a préféré le sens collectif de Firmino à quelques reprises) pour justifier l'affirmation initiale.

Les 3 Lions ont la chance d'avoir 4 profils différents en attaque ce qui leur permet des ajustements tactiques intéressants dans un grand tournoi.


Si je peux me permettre, je te suis totalement sur tes dires, et j'ajouterai que Kane est très mal utilisé par Hodgson. Il bénéficie de bien plus de liberté à Tottenham, il décroche souvent, participe au jeu, ce qu'il ne peut pas faire avec l'Angleterre.

Sinon, un plaisir de te revoir commenter

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Vladimir l'edelweiss
415 9