1. // Coupes d'Europe
  2. // 6e journée
  3. // Bilan des clubs français

Globalement positif…

C'est la qualif de Monaco en 8es de C1 qui a fait pencher la balance du bon côté. Et comme celle de Guingamp maintient un représentant français en C3, le bilan demeure malgré tout satisfaisant. Mais c'est plus dans le détail que le compte n'y est vraiment pas.

Modififié
0 49
L'essentiel, tout d'abord : deux clubs français en huitièmes de Ligue des champions. Un truc auquel on n'aurait pas cru au sortir du tirage. Si l'évidence de passer le premier tour accompagnait le PSG, dont le parcours le mènerait au pire à la seconde place (ce qui s'est produit), il en allait tout autrement pour Monaco. Issue du quatrième chapeau et chapeautée par un nouveau coach à la tête d'un effectif délesté de quelques cracks, on imaginait plus l'ASM reversée en Ligue Europa. Et en fait, pas du tout. Non seulement l'ASM a fini première, mais elle a contribué à maintenir un écart salutaire avec la Russie à l'indice UEFA (pour l'ASM, voir article Signé Jardim). Paris et Monaco en 8es, c'est le top et il faut s'en réjouir. Reste que…

Il faut déjà rappeler que Lille a été balayé en août par Porto en barrages (0-1 et 0-2) et que la tendance négative de ces dernières années semble n'assigner au foot français que deux clubs maximum en C1. Et comme l'été prochain notre futur troisième de L1 ne partira pas favori, voilà qui devrait nous calmer un petit peu. Faut-il rappeler aussi le fiasco lyonnais, sorti en barrages de C3 par l'Astra Giurgiu (1-2 et 1-0) ? C'est donc bien quatre clubs qui ont piteusement giclé au moment de faire le bilan européen du foot français à la mi-décembre. Pas extra, donc. Mais une fois de plus, comme l'ASM a très bien provisionné la colonne des « plus » , celle des « moins » apparaît plus acceptable… Et du coup, le questionnement très critique sur la compétitivité de notre Ligue 1 doit ainsi être plus nuancé. Car vu de l'étranger, le constat froid s'impose : la France a placé deux clubs en 8es, l'Italie un seul. Point barre.

Des coachs sur la sellette…


L'autre enseignement majeur de ce premier tour, c'est la crise globale du coaching qui a régné chez quatre de nos clubs européens. Avant d'entrer dans le détail, on peut constater la situation paradoxale des deux « héros » Jardim et Gourvennec, qui ont qualifié Monaco et Guingamp (2e derrière la Fiorentina). Le premier a été constamment dénigré, et le second, d'abord perçu comme incapable de qualifier l'AEG en 16es, a été jugé coupable de ne pas lui avoir permis de briller à la fois en C3 et en L1 (actuel 16e, Guingamp flirte encore avec la relégation)… Retour sur les « fautifs » : Hubert Fournier, René Girard (C1 et C3) et Christophe Galtier ont clairement échoué dans leur mission. L'OL ne pouvait pas se faire sortir comme ça par Astra Giurgiu. Sainté n'avait pas le droit de finir dernier dans une poule où seule l'Inter s'était réservée la première place. Dans une autre poule certes pas évidente (Wolfsburg, Everton), Lille n'a jamais déployé la combativité inouïe de Guingampais pourtant pas favoris non plus dans leur groupe. Reste le cas Laurent Blanc… En qualifiant très tôt le PSG pour les 8es, il avait accompli la première partie sa mission européenne. Et ne finir « que » deuxième derrière le Barça n'a rien d’infamant. Sauf que…

Même à fustiger les joueurs, pas innocents après le 1-3 au Nou Camp, on a bien senti que Lolo Blanc ne parvenait toujours pas à « dominer l'événement » dans les matchs décisifs. Que ce soit tactiquement (un 4-4-2 inopérant une fois que le Barça menait), dans l'approche psycho-tactique (confondant les Blaugrana actuels pas si grandioses avec ceux, plus terribles, de 2009-2011) ou dans le coaching (sortie de Verratti pour Pastore qui a coupé l'équipe en deux). La défaite de Paris fut d'abord celle de Blanc, battu, lui, par un Luis Enrique plus imaginatif (voir article Les leçons tactiques de Barcelone-PSG). Aujourd'hui, Lolo Blanc est fragilisé. Contesté par une partie de ses joueurs ( « Nous étions meilleurs l'année dernière » , signé Thiago Motta), brisé net par son collègue de rugby Bernard Laporte ( « Blanc est un super mec, mais il n'a pas l'étoffe pour être entraîneur du PSG » ), il a aussi été indirectement visé par son président Nasser Al-Khelaïfi, très pessimiste pour la victoire finale en C1 ( « Peut-être que ce ne sera pas pour cette année » ). Au-delà de l'infériorité quasi rédhibitoire du PSG en comparaison de Chelsea, Real Madrid et Bayern (pour ne citer qu'eux), c'est l'impuissance de Blanc à trouver les solutions pour faire mal à ce Barça pourtant prenable qui a sauté aux yeux. Depuis Chelsea, l'an passé, ce Paris de Lolo semble n'avoir pas progressé…

Travailler, c'est trop dur…


Réglons une bonne fois pour toutes l'excuse de la fatigue. Il n'y a qu'en France qu'on l'invoque. Les clubs anglais qui disputent la C1 peuvent à la limite s'en prévaloir du fait d'un championnat plus ramassé et plus compétitif, notamment quand il s'agit d'aller se colleter même les « petites équipes » . L'Italie n'avance pas l'excuse de la fatigue pour justifier la présence unique en 8es d'une Juve déjà pas souveraine. De l'autre côté des Alpes, on fait son mea culpa en se penchant plutôt sur le déclin général du niveau du jeu et de la perte de sa densité physique qui faisait aussi sa force autrefois. Les clubs italiens ont beaucoup perdu dans l'intensité et dans la combativité. Un déficit culturel nouveau, en somme. Mais qui n'est pas de la fatigue, qui serait due à une Serie A démentielle et épuisante…

En France, «  la fatigue » sert à masquer les lacunes dans le jeu, dans le mauvais recrutement et dans les mauvais choix tactiques. Physiquement dans le coup, Sainté était ces temps-ci dans une bonne dynamique depuis le derby contre Lyon. Mais Sainté s'est crashé jeudi au Dnipropetrovsk (0-1), faute d'avoir tout simplement jamais existé en Ligue Europa cette année ! Idem pour les Lillois, dont l'engagement a été total en première mi-temps contre Wolfsburg, mais qui, comme les Verts, auraient pu jouer des nuits entières sans jamais marquer (0-3 final mercredi à Pierre-Mauroy)… Jardim et Gourvennec ont su palier les insuffisances de leurs équipes en les faisant jouer avec le cœur et en leur permettant de marquer les buts vitaux. Jeudi soir, l'EAG est allé passer un 2-1 chez le leader du championnat grec, le PAOK Salonique, alors qu'un nul lui suffisait… Et pour la L1, dimanche : dans quel état seront les Bretons ? Mais ils s'en tapent ! Gourvennec l'a dit et répété : la C3 sert aussi à mieux jouer en L1, à pro-gres-ser ! Alors la fatigue, chère à Galtier et Girard...

Âme et énergie


Et Paris ? Peut-il invoquer l'excuse de la fatigue ? Oui. Mais alors, c'est que le boulot foncier d'avant-saison n'a pas été bien fait. Car le contrecoup légitime de joueurs revenus éprouvés du Mondial et les nombreuses blessures ne pourront pas tout expliquer de l'apathie générale. Pourquoi ce Paris a plongé physiquement à quasiment tous ses matchs depuis le début de saison ? Ce PSG est incapable de changements de rythmes plus élevés et incapable d'imprimer ces temps forts démentiels qui faisaient sa force la saison passée. Le naufrage d'un Thiago Motta au Camp Nou relevait plus de la démotivation et du déclin physique dû à l'âge (32 ans) qu'à un quelconque surmenage… Plus collectivement, on peut accabler le PSG pour sa faute professionnelle passée inaperçue à Amsterdam. Le 1-1 pathétique et apathique face à l'Ajax a pas mal plombé Paris dans sa course à la première place. Car une victoire « à l'énergie  » aux Pays-Bas aurait permis d'aller à Barcelone avec trois points d'avance, et avec un 2-3 au lieu d'un 1-3 au Camp Nou, Paris aurait fini en tête. Tous les matchs comptent, tous les buts comptent en Ligue des champions. Ce PSG 2014-2015 semble l'avoir oublié… Attention ! N'enterrons pas Paris. Attendons le tirage et on verra bien. Et si c'est un gros qui sort ? Eh bien, Paris devra avancer aux 8es l'exploit qu'il s'était programmé de réaliser en quarts ! Et c'est possible ? Oui, si tout ce collectif parisien possède une âme, une vraie. Et c'est quoi « une âme » ? Voyez Guingamp et Monaco

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand même, une bonne fois pour toute, Paris tombe (en ayant eu pas mal d'occasions) contre un Barça en forme, à entendre les "commentateurs", c'est comme s'ils perdaient à la maison contre l'ETG, non mais on rêve quand même !
Vous vous relisez les mecs ?

Sinon, es ce qu'il serait possible d'avoir un article (ou un commentaire) complet, expliquant le fonctionnement de l'indice UEFA avec nombre de point gagné C1 C3, classement ect...?

Parce que, il y a effectivement 2 club Français qualifiés pour la C1 contre 1 club italien, mais il y a aussi 1 club français qualifié pour la C3 contre 4 Italien...
PhoenixLite Niveau : Loisir
D'accord avec globalement tout, sauf sur la comparaison entre l'apport de l'ASM et les ratés de Sainté et Lille. certes su run plan purement mathématique, "ca compense" mais le fait que l'ASM ait été au-dessus des attentes n'explique et n'excuse en rien la faiblesse abyssale des 2 clubs en EL.

Pour Paris, entièrement d'accord. On perd la première place face à l'Ajax, pas face au Barça. Victoire à domicile, défaite à l'extérieur contre eux, c'est globalement ce qui était prévu, ce à quoi on s'attendait.
Les points manquants, on les a oubliés à Amsterdam, pas à Barcelone.
Stefat Dalman Niveau : Loisir
Ouais ben je vous trouve quand même très conciliants avec les clubs français.

Au final, si le bilan en ligue des champions reste très satisfaisant, celui en Europa Ligue est catastrophique. Penchons nous sur le palmarès de la C3, comment se fait-il qu'AUCUN club français ne l'ait jamais gagnée ? JAMAIS !

L'Ukraine, la Belgique et la Turquie l'ont déjà remportée. La Suède 2 fois...

Et nous ben cette année on part avec Lyon, Saint-Etienne, Lille et Guingamp et seuls les Guingampais se qualifient. Tous les ans c'est pareil
DocteurHappy Niveau : CFA
L'excuse de la fatigue pour le PSG , je ne l'ai pas lu mais si Blanc s'en est plaint alors ce type me fait de plus en plus de peine :

Je m'explique :

1) Quand ton équipe B tape les 3/4 des équipes de L1

2) Quand t'es dans un championnat de niveau moyen

3) Quand t'as budget illimité pour les transferts

4) Quand tu tombes dans une poule de LDC a ta porté ( excepté Barça même s'ils n'ont pas été un grand Barça , loin de la )

5) Quand tu dis que ton équipe envisage d'être un top club européen et est la locomotive de la L1 selon moustache .

Jamais o grand jamais tu ne sors cette excuse de la fatigue si t'as un minimum d'amour propre , à moins que tu ne sois une victime ou tu te considère comme faible
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Je trouve le jugement sur les lyonnais un peu dur alors qu'il s'agissait d'une très jeune équipe qui a passé son début de saison à apprendre en compagnie d'un coach découvrant l'exigence européenne.
Début de saison que les lyonnais ont parcouru en perdant de mémoire contre Lens et contre Metz notamment.


Plus globalement, Lille est un club en déclin depuis son titre et Girard semble être aujourd'hui dans une impasse. Collectivement, cette équipe ne crée rien. Idem pour St Etienne, mais l'équipe n'a pas su se sublimer. Hormi le derby contre Lyon, St Etienne s'est foiré contre Paris et dans cette compétition.


Enfin, plus q'un bilan d'équipes, c'est un bilan des entraîneurs qu'il faudrait faire : coachings souvent absents, incapacités de sublimer ses troupes lors des grands rendez-vous.

Bref, on s'en tire pas trop mal quand on voit structurellement le niveau de notre ligue 1.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Pas mal l'article sur le bilan du foot français qui se transforme en critique du foot italien... Et hop un petit tacle sur les italiens, ça fait toujours plaisir...

Bon je veux bien que vue de France le bilan français paraisse meilleur que celui des italiens, mais dans la réalité, les 6 clubs italiens seront encore là en février et les favoris de l'Europa League ne sont certainement pas français...(Guinguamp va gicler dès le prochain tour).

Si Monaco est encore en C1 c'est uniquement dû à un coup de pouce au tirage, parce qu'à la place de la Roma, Monaco serait aujourd'hui éliminée des compétitions européennes... Monaco va gicler également dès le prochain tour (il faut en être conscient). C'est le rêve des tous les seconds de groupe...

Reste le PSG, qui a certes plus de chances de passer le prochain tour, mais qui en réalité ne passera pas, à part un miracle au tirage (Porto ou Dortmund sont les seules à sa portée)...

En début de saison, j'ai lu sur ce même site plusieurs commentaires disant que le niveau de la Serie A était désormais inférieur à celui de la Ligue 1... On a bien vu lors des phases de poule que ce n'était absolument pas le cas. Même le Torino s'est qualifiée aisément, alors qu'ils ont perdu leurs meilleurs joueurs à l'intersaison et qu'ils sont de loin la pire équipe italienne engagée en Europe cette année. l'Inter et la Fio se sont baladées dans leurs groupes(groupes qui comptaient des équipes françaises). Naples également.

Bref les bilans se tirent en fin de saison, mais à mi-saison, c'est tout à fait ridicule d'affirmer que la Serie A est en moins bonne posture que la Ligue 1...
"« Nous étions meilleurs l'année dernière », signé Thiago Motta" C'est quoi la version Italienne de l'hôpital qui se fout de la charité?
Si on compare la poule de l'ASM et celle de la Roma on relativise un peu le rapport positif en faveur de la France dans cette C1.

On en fait un peu trop avec cette défaite de Paris, ce ne sont que des matchs de poules et il va bien falloir tomber sur un gros morceau un moment où un autre dans la compétition. Arriver en 1/4 en ayant éliminer un concurrent sérieux peut être un moyen d'amorcer ne belle campagne européenne. Il n'y a que l'OL pour croire qu'on remporte la C1 en décembre.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par udinese03
Vous vous relisez les mecs ?

Sinon, es ce qu'il serait possible d'avoir un article (ou un commentaire) complet, expliquant le fonctionnement de l'indice UEFA avec nombre de point gagné C1 C3, classement ect...?

Parce que, il y a effectivement 2 club Français qualifiés pour la C1 contre 1 club italien, mais il y a aussi 1 club français qualifié pour la C3 contre 4 Italien...



5 italiens en C3... ;)
CarlosMoncerf Niveau : CFA2
Message posté par udinese03
Vous vous relisez les mecs ?

Sinon, es ce qu'il serait possible d'avoir un article (ou un commentaire) complet, expliquant le fonctionnement de l'indice UEFA avec nombre de point gagné C1 C3, classement ect...?

Parce que, il y a effectivement 2 club Français qualifiés pour la C1 contre 1 club italien, mais il y a aussi 1 club français qualifié pour la C3 contre 4 Italien...



voici la réponse à ta question à propos du calcul de l'indice UEFA pour la C1 et la C3

http://www.eurotopfoot.com/coef/coefficientuefa.php3
DocteurHappy Niveau : CFA
Bon les ritals vous permettez , on fait un bilan entre francofrançais , c'est une soirée privée ici .

PS : Prenez les niçois avec vous

Cordialement .
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Message posté par Stefat Dalman
Ouais ben je vous trouve quand même très conciliants avec les clubs français.

Au final, si le bilan en ligue des champions reste très satisfaisant, celui en Europa Ligue est catastrophique. Penchons nous sur le palmarès de la C3, comment se fait-il qu'AUCUN club français ne l'ait jamais gagnée ? JAMAIS !

L'Ukraine, la Belgique et la Turquie l'ont déjà remportée. La Suède 2 fois...

Et nous ben cette année on part avec Lyon, Saint-Etienne, Lille et Guingamp et seuls les Guingampais se qualifient. Tous les ans c'est pareil


Oui et non ; si l'on considère que la C3 actuelle est née de la fusion entre les vieilles C3 "coupe de l'UEFA" et C2 "coupe des coupes", les clubs français ont donc gagné une C3. Les clubs français n'ont pas gagné beaucoup de coupes certes, mais autant ne pas en oublier la moitié quand on les compte !

A moins que ton commentaires soit en fait un bon vieux troll marseillais, dans ce cas c'est moche ;)
Le pire c'est que Saint-Etienne et Lille l'ont joué cette coupe d'Europe! Ils l'ont joué à fond, ils sont juste incapable de battre ces équipes qu'ils ont affronté. Ne pas réussir à se qualifier c'est une chose, mais ne pas gagner 1 fois en 12 matchs, avec en + 5 buts en 12 matchs (!!) c'est vraiment honteux!
A défaut de gagner, faut au moins donner du frisson.
Cher Sofoot,

J'attendais la publication d'un article potentiellement lu pour un maximum de personne pour exprimer mon mal-etre. Virez moi cette grosse merde de Rudolf HÖSS du forum et fissa. Raciste, extremiste, completement abruti, ce gars n'a rien a faire ici. Il est temps d'epurer un peu le forum. Depuis quelques semaines on a le droit a un ramassi de vieilles putes (oui oui et j'assume) qui ne font qu'attiser la haine et l'incomprehension. Rudolf n'est qu'un exemple parmis tant d'autres. Si tu me lis vieux Nazi, je souhaite que la plus grande misere de monde s'abatte sur toi. Vieux merdeux. Je te baise toi et toute ta famille.

Cordialement. Oli.

(desole pour la violence mais je ne fais que jouer au meme jeu. Un vrai scandale)
Rahletace Niveau : DHR
le second, d'abord perçu comme incapable de qualifier l'AEG en 16e, a été jugé coupable de ne pas lui avoir permis de briller à la fois en C3 et en L1 (actuel 16e, Guingamp flirte encore avec la relégation)…


Bon, c'est un point mineur du papier de ton papier Chérif, mais je suis en désaccord total avec cette phrase.

Personne ne reproche à Gourvennec d'être 16ème de L1. On est un ptit club qui doit se battre contre la rélégation chaque année. On pourrait être plus haut, mais 16ème ça reste notre place.

Ensuite, je trouve que Guingamp "brille" en L1. On s'est certes pris un taule contre Nice, mais les joueurs montrent un belle envie sur le terrain, ya de très bonnes phases de jeu. On a pas à rougir de nos défaites.

J'ai l'impression qu'il y a une sorte de "deal" entre les supporters, l'entraineur, les joueurs et la direction. On accepte totalement de galérer en L1 pour pouvoir jouer la C3 fond parce qu'on regarde le foot et on suit Guingamp pour vivre des émotions. Si a la fin de la saison, on descend, c'est pas grave parce qu'on a vécut des belles émotions comme hier soir ou en mai dernier.

Personnellement, si je doit choisir entre 1 année de plus en L1 et un beau parcours en Europe, je choisis la seconde option parce que je sais que je vais vivre un truc énorme à regarder mon équipe. C'est ça qui va rester dans ma mémoire footballistique. La descente en L2, c'est chiant, mais c'est pas si grave. C'est déjà arrivé, on est même allé en national, mais on est finalement remonté.

Donc, je suis désolé, mais je ne crois pas que quiconque accuse Gourvennec de ne pas faire briller l'AEG en L1 et en C3.
Message posté par DocteurHappy
L'excuse de la fatigue pour le PSG , je ne l'ai pas lu mais si Blanc s'en est plaint alors ce type me fait de plus en plus de peine :

Je m'explique :

1) Quand ton équipe B tape les 3/4 des équipes de L1

2) Quand t'es dans un championnat de niveau moyen

3) Quand t'as budget illimité pour les transferts

4) Quand tu tombes dans une poule de LDC a ta porté ( excepté Barça même s'ils n'ont pas été un grand Barça , loin de la )

5) Quand tu dis que ton équipe envisage d'être un top club européen et est la locomotive de la L1 selon moustache .

Jamais o grand jamais tu ne sors cette excuse de la fatigue si t'as un minimum d'amour propre , à moins que tu ne sois une victime ou tu te considère comme faible


Justement, Blanc ne s'est plaint nul part de " la fatigue " après la défaite face au Barça. Il a juste regretté les occasions manqués (1 balle pour mener 2-1 , 1 balle pour revenir à 2-2).
"La fatigue", c'est juste une des nombreuses inepties de Ghemmour ( qui devient de plus en plus pitoyable, je trouve, est ce que c'est le fait de travailler aussi sur RMC et de côtoyer les abrutis Riolo and co ?)
Stefat Dalman Niveau : Loisir
Message posté par Thouvenel Ballon d'Or


Oui et non ; si l'on considère que la C3 actuelle est née de la fusion entre les vieilles C3 "coupe de l'UEFA" et C2 "coupe des coupes", les clubs français ont donc gagné une C3. Les clubs français n'ont pas gagné beaucoup de coupes certes, mais autant ne pas en oublier la moitié quand on les compte !

A moins que ton commentaires soit en fait un bon vieux troll marseillais, dans ce cas c'est moche ;)


Ben disons que le palmarès de la ligue Europa quand tu vas sur le site de l'UEFA, mixe l'ancienne coupe de l'UEFA et l'actuelle ligue Europa. La coupe des vainqueurs de coupe est bien morte...La théorie de la fusion est très contestable.

Par ailleurs et dans tous les cas, y a aucun autre pays qui a un ratio aussi dégueulasse que le notre au niveau du nombre de finales disputées et du nombre de victoires. Même en incluant la C2 a fait quand même 12 finales disputées pour 2 victoires (dont une truquée). Y aurait pas un problème ?
Message posté par lélé66
Quand même, une bonne fois pour toute, Paris tombe (en ayant eu pas mal d'occasions) contre un Barça en forme, à entendre les "commentateurs", c'est comme s'ils perdaient à la maison contre l'ETG, non mais on rêve quand même !


Ca faisait 7 mois qu'ils attendaient une défaite du PSG en rongeant leur frein, les pauvres.
La frustration et l'aigreur accumulée depuis tout ce temps par ce ramassis de lèche-bidets ressort d'un coup.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Petit copier-coller du bilan chiffré posté sur un autre article, qui résume assez bien la situation !
C'est d'ailleurs en faisant le total des clubs encore engagés en LDC et Ligue Europa qu'on voit la vraie différence entre les différents championnats européens (la Ligue Europa étant aussi un bon indicateur du niveau moyen des championnats puisqu'elle ne concerne pas que les top 3 ou top 4).
Si on fait un bilan par pays, on a :

Espagne : 3 clubs en C1 + 3 clubs en C3 = 6 clubs
Angleterre : 3 + 3 = 6
Allemagne : 4 + 2 = 6
Italie : 1 + 5 = 6
France : 2 + 1 = 3
Portugal : 1 + 1 = 2
Russie : 0 + 2 = 2
Ukraine : 1 + 2 = 3
Pays-Bas : 0 + 3 = 3
Belgique : 0 + 2 = 2

Conclusion : la Ligue 1 est à son niveau, loin derrière les quatre grands mais à peu près au niveau du Portugal, de l'Ukraine, de la Russie ou des Pays-Bas (avec un léger avantage tout de même, dû à la présence de deux clubs en 8e de LDC)...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 49