1. //
  2. // 16ème journée

Gladbach tombe, Schalke à l’affût

En s’inclinant sur la pelouse du promu Augsbourg (0-1), Gladbach rate l’occasion de s’emparer de la première place, ne serait-ce que pour une nuit. Résultat, c’est Schalke qui en profite, suite à sa victoire la veille à Berlin (2-1). Le Werder, fort de sa victoire 4-1 sur le VfL, revient à toute vitesse. Autre gros score de la journée, Cologne a étrillé Fribourg grâce encore une fois à un super Podolski. Et à un corner direct. (4-0)

Modififié
0 0
FC Augsbourg / Borussia Mönchengladbach : 1-0
But: Callsen-Bracker (51è) pour le FCA
Quand on s’appelle Jean-Gingembre, on devrait pas trop se la ramener. Sauf du côté d’Augsburg, où là, on est carrément l’homme providentiel. Jan-Ingwer Callsen-Bracker gagne des matchs à lui tout seul. C’est lui (sur pénalty) qui permet au FCA de remporter sa première victoire de son histoire dans l’élite à Mayence. C’est encore lui (sur coup franc, cette fois-ci) qui permet aux Souabes de Bavière de s’imposer face à l’une des équipes les plus chaudes du moment. Privés de leur meilleur joueur, Marco Reus, les Fohlen sont apparus assez timorés. Jos Luhukay peut être content, il a tapé son ancienne équipe. Quant à Jean-Gingembre, encore deux-trois matchs comme ça et il aura sa statue devant la SGL-Arena. Ou un aphrodisiaque à son nom.

Werder Brême / VfL Wolsfburg: 4-1
Buts: Papastathopoulos (18è), Pizarro (45è), Rosenberg (55è) et Arnautovic (71è) pour le Werder. Schäfer (85è) pour les Loups
Thomas Schaaf est vert. Oui, son équipe s’est largement imposée face à Wolfsburg, mais ses joueurs auraient peut-être pu éviter de prendre cette frappe de loin de Marcel Schäfer. Parce que oui, ça, à Brême, il y en a du monde, pour mettre des buts. Les trois attaquants du jour ont planté (le Péruvien, le Suédois et l’Autrichien) et même la défense s’y est mise. Cependant, défendre, c’est pas trop leur délire. En même temps, quand Schaaf fait rentrer Arnautovic pour Sokratis alors que le score est de 3-0, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Et si Schaaf est vénère, on ne veut même pas imaginer ce que pense Magath, lui dont l’équipe est à trois points du premier relégable Augsbourg. On parle déjà de vacances écourtées pour les employés de Volkswagen…

1.FC Nuremberg / TSG Hoffenheim : 0-2
But: Ibisevic (40è, 56è) pour Hoffe
Holger Stanislawski peut sourire: premier match gagné en championnat depuis le 22 octobre dernier (face à Gladbach, 1-0) et première victoire à l’extérieur depuis le 10 septembre. Le tout grâce à Vedad Ibisevic, auteur d’un doublé. Le tout grâce à l’arbitre du jour, Jochen Drees. Le premier but du Bosnien n’aurait pas dû être validé, lui qui a attrapé son garde du corps Wollscheid à la gorge pour se défaire de son marquage. Malgré les protestations, rien. Drees, grand amateur de cartons, ira même en coller un rouge direct à Chandler pour une faute qui n’aurait méritée qu’un jaune. En quatre minutes, Nuremberg s’effondre. Hecking est fou de rage, le public aussi. Mais ça n’y changera rien. Nuremberg est 15ème, avec autant de points. Quant au TSG, il remonte à la 8ème place.

FSV Mayence 05 / Hambourg SV : 0-0
Festival de croquage : Caliguri, Choupo-Moting, Ilicevic (les deux derniers en 60 secondes). Un match d’équipes menées par des entraîneurs talentueux, ça donne… un match nul. Car il s’agit d’équipes qui sont au final à la peine. Amateurs d’occasions ratées, régalez-vous. Caliguri a l’occasion d’ouvrir la marque, mais le milieu de Mayence décide de faire une reprise esthétiquement douteuse (32è). En seconde période, Choupo-Moting, ancien du HSV, accorde du sursis à ses ex-camarades en la mettant au-dessus alors que le gardien Drobny est aux fraises (75è). Soixante secondes plus tard, Ilicevic fait un remake de Caliguri, et sa reprise suspecte passe à côté des buts de Wetklo. Un match nul bien dégueulasse, et vierge, en plus. La Bundesliga prend de mauvaises habitudes.

1.FC Cologne / SC Fribourg : 4-0
Buts: Clemens (20è, 66è) et Podolski (60è, 74è) pour les Colonais
Volker Finke, le boss du FC, doit se poser pas mal de questions en ce moment. Comment faire pour conserver Lukas Podolski ? Surtout que l’international est actuellement injouable. Fribourg a fait office de souffre-douleur, et le Prince de Cologne y est allé de son doublé. Tout pareil que son pote né dans la ville, Christian Clemens. Sauf que lui n’a aucun respect pour la lanterne rouge, puisqu’il lui a calé un corner direct. « Quand Podolski va, tout va, quand Podolski va, tout va… »

Hertha Berlin / Schalke 04 : 1-2
Buts: Ramos (25è) pour les Berlinois. Huntelaar (19è) et Pukki (44è) pour les Königsblauen.
Ça fait un bail que le Hertha n’a plus gagné à la maison. Depuis le 1er octobre contre Cologne, plus exactement. Et ça n'allait certainement pas arranger avec la réception de Schalke, qui ne dit plus rien depuis la défaite dans le derby, mais qui n’en pense pas moins. L’an dernier, dans une interview accordée à 11Freunde, Klaas-Jan Huntelaar avait déclaré qu’il choisissait toujours la meilleure solution quand il tirait. On veut bien le croire, quand on voit le premier but du match. Un contrôle à l’arrache, une frappe pas jolie, mais efficace. En dépit de ses difficultés internes (Babbel devrait partir on ne sait trop pourquoi, on ne sait trop quand…), le promu ne se la joue pas victime: Raffael trouve Ramos sur corner qui égalise. Seulement, en cette période de fêtes, les Königsblauen ont cru bon sortir un petit touffu de sa boîte: Teemu Pukki profite du cadeau de Raul et place la praline de la victoire. Trois points qui permettent à Schalke de revenir deuxième, avec le même nombre de points que le leader bavarois, en attendant les matchs de dimanche, Dortmund-Lautern et Stuttgart-Munich. Quant à la « Vieille Dame » , elle va devoir très vite se trouver un petit jeune pas farouche à se taper à domicile…



Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L’anomalie Cuenca
0 0