1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 15e journée

Gladbach relance (un peu) la Bundesliga

Cinq points séparent un Bayern défait à Gladbach d'un Dortmund victorieux à Wolfsburg. Autrement dit, pas grand-chose. De son côté, le Hertha continue son petit bonhomme de chemin, tandis que Schalke a vécu une soirée très riche en émotions.

Modififié
1k 11

L'équipe du week-end : Borussia Mönchengladbach

Pep Guardiola et son équipe n'avaient pas encore connu la défaite cette saison en championnat. Mieux encore, le Catalan n'avait encore jamais perdu un match lors de la Hinrunde. Mais décidément, le Borussia Mönchengladbach aime lui jouer des tours. La saison dernière déjà, avec Lucien Favre, les Poulains avaient pris quatre points sur six face aux Bavarois. Favre parti, un autre magicien a pris la relève : André Schubert. Et quelle relève : invaincu depuis qu'il est en charge du BMG (7 victoires, 2 nuls), André le chauve a fait manger ses derniers cheveux au duo Sammer/Guardiola. Son équipe, du moins. Dominé par le FC Bayern, qui a vendangé plus que de raison (avec notamment un poteau de Coman), Gladbach est parvenu à rentrer au vestiaire sans prendre de but. Après discussion avec les joueurs dans les vestiaires, Schubert a jugé bon de laisser en place la tactique qu'il avait mise en place. Bien lui en a pris : peu avant l'heure de jeu, Oskar Wendt conclut d'un enroulé du pied droit une jolie action collective (54e), avant que Lars Stindl ne vienne doubler la mise après une mauvaise remontée de la défense bavaroise consécutive à un coup franc renvoyé (66e). 2-0, et bientôt 3-0, avec un but de Johnson bien lancé dans la profondeur par Korb (68e). Pour la première fois depuis près de quatre ans, le Bayern Munich s'incline à l'extérieur lors de la phase aller d'une saison de Bundesliga. Seule satisfaction du jour pour le Rekordmeister : le retour de Franck Ribéry après neuf mois d'absence. Un retour marqué par un but (81e).

Le joueur du week-end : Jairo Samperio

L'Espagnol avait montré de belles choses avec Mayence lors du précédent exercice. Malheureusement, les blessures ne l'avaient pas trop épargné. Cette année, l'ancien du FC Séville a repris le chemin des bonnes habitudes, et plus le temps passe, plus il s'affirme dans le système mis en place par Martin Schmidt. Et finalement, la consécration est arrivée ce week-end à Hambourg : avec deux buts et une passe décisive, Jairo Samperio est tout simplement présent sur les trois buts de la victoire de Mayence face au HSV (1-3). Avec en prime, une ouverture du score qui finira probablement dans le top 10 de l'année.

Vous avez raté VfL Wolfsburg - Borussia Dortmund (et vous n'auriez pas dû)

Sans doute motivés par la défaite du Bayern à Gladbach, les joueurs du Borussia Dortmund ont entamé la rencontre face au VfL Wolfsburg tambour battant. Dès la 3e minute, Gündoğan trouve la barre de Benaglio sur coup franc, une transversale qui sera retouchée deux minutes plus tard par Bender. Dortmund trouve finalement la faille peu après la demi-heure de jeu, grâce à un pressing parfaitement négocié, avec un Mkhitaryan qui pique la balle à Guilavogui et Reus qui termine le boulot. Pour la 100e de Dieter Hecking sur le banc du VfL, ça fait un peu tache. Alors les Loups se réveillent en seconde période et fondent sur les buts des Schwarzgelben. Heureusement pour le BvB, il peut compter sur un Roman Bürki de feu. Mais à force de plier, Dortmund finit par rompre : dans les arrêts de jeu, Piszczek s'accroche au bras de Schürrle, qui s'effondre. La sentence est transformée par Rodríguez, qui trompe sans soucis son coéquipier en équipe nationale. Mais si l'équipe de Tuchel a quelque chose de bien à elle, c'est qu'elle n'abandonne jamais. Quelques secondes plus tard, Piszczek se rattrape parfaitement en trouvant Mkhitaryan de l'autre côté. L'Arménien remet immédiatement dans l'axe pour Kagawa qui conclut. Cette action de génie met fin à une série de 29 matchs sans défaite pour Wolfsburg à la VW-Arena. Elle permet surtout au Borussia de revenir à cinq points du Bayern. Le championnat n'est pas encore terminé.

Le génie du week-end

Voilà 350 minutes que le 1. FC Cologne n'avait pas marqué dans son RheinEnergieStadion. Alors des fois, on peut être prêt à tout pour faire trembler les filets. À la 57e minute, Philipp Hosiner, légèrement pris en sandwich par deux défenseurs du FC Augsburg, décide de s'effondrer. Pénalty. Pendant que les joueurs discutent, Marvin Hitz, le portier du FCA, travaille dans son coin. Sous les yeux de l'arbitre, il déglingue la partie de pelouse située autour du point de penalty comme si de rien n'était. Quelques secondes plus tard, Anthony Modeste (à la recherche d'un but depuis 600 minutes à ce moment-là) s'élance et...glisse. Augsburg finira par remporter cette rencontre 1-0 grâce à un coup franc signé Bobadilla, mais aussi grâce au vice de Marvin Hitz.

Les buts du week-end

Outre Jairo, d'autres joueurs se sont fait plaisir ce week-end. Par exemple Bobadilla, avec un joli coup franc qui permet au FCA d'aller gagner 1-0 à Cologne (à partir de 1:21).

Il y a aussi le joli coup franc de Roger pour Ingolstadt (à partir de 1:28). Hoffenheim égalisera à 1-1 par Mark Uth à la 90e minute.

Sans oublier le but de la victoire de Dortmund signé Kagawa.


Et la patate d'Allan Saint-Maximin, qui s'est bien adapté à l'Allemagne.

L'image du week-end

Pour la réception de Hanovre, les supporters du FC Schalke 04 ont mis les petits plats dans les grands et ont offert à la Veltins Arena une chorégraphie de grande qualité, mêlant vidéo et tifo, le tout commenté par le célèbre journaliste Werner Hansch. Un projet appelé « Entre légende, titres et larmes » qui a mis six mois à se faire et qui aurait coûté 30 000 euros environ.

Youtube

Forcément motivés, les joueurs de Schalke se sont imposés 3-1 face à Hanovre. Pour célébrer cette première victoire depuis la mi-octobre et surtout remercier les supporters de leur soutien, les Knappen sont allés communier avec leur public en fin de rencontre.


Bref, une dinguerie. Ou bien, comme l'a très bien dit le gardien Ralf Fährmann sur les réseaux sociaux : « Il y en a qui disent que c'est indescriptible. D'autres disent que c'est de la folie. […] Moi, j'appelle ça Schalke. »

Huub Stevens a dit

« Ce n'était pas un match de Bundesliga. » C'est sûr qu'entre un promu et un candidat à la relégation...

La stat inutile

Face au Hertha Berlin, le Bayer Leverkusen s'est incliné pour la 6e fois de la saison (2-1). La saison dernière, les hommes de Roger Schmidt ne s'étaient inclinés qu'à sept reprises...

L'analyse définitive

Deux équipes qui luttent pour le titre, sept qui vont se disputer l'Europe, trois équipes dans le ventre mou et six clubs qui se tiennent en quatre points en bas de tableau : qui a dit que la Bundesliga était inintéressante ?

Et sinon...

Match nul 1-1 entre le champion 2007 et le champion 2004. C'est fou comme le temps passe vite...

Dans le derby de la Hesse, le promu Darmstadt est allé gagner 1-0 sur la pelouse de l'Eintracht Francfort. Costaud.

Berti Vogts prend tout le monde de court et suggère Matthias Sammer pour remplacer Pep Guardiola au cas où celui-ci venait à quitter le FC Bayern.

C'est déjà Noël en Bavière.


Sans doute mécontents de la défaite des leurs à Gelsenkirchen, 50 à 70 supporters de Hanovre ont saccagé un train régional sur le chemin du retour. Bilan : beaucoup d'urine et d'excréments retrouvés, et des dégâts estimés à quelques dizaines de milliers d'euros.

En 2. Bundesliga, la lutte reste intense entre Fribourg et Leipzig : le SCF a battu l'Union Berlin 3-0, tandis que le RB s'est imposé 4-2 face à Duisburg. Fribourg qui finit quand même champion d'automne grâce à une meilleure différence de buts (+19 contre +10).

Expulsé la semaine dernière face à Sandhausen, Kerem Demirbay avait tenu des propos peu délicats envers l'arbitre Bibiana Steinhaus. « Je pense que les femmes n'ont rien à faire dans le football masculin. » Résultat : le joueur du Fortuna Düsseldorf s'est pris trois matchs de suspension (+2 avec sursis) et s'est retrouvé à arbitrer un match de filles. Ça a dû lui faire les pieds.


Enfin, en 3. Liga, 0-0 dans le choc entre le SC Sonnenhof Großaspach et le Dynamo Dresde. Le Dynamo reste solide leader avec 42 points, soit dix de plus que son adversaire du jour. Un nom à prononcer dix fois de suite sans respirer.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Dans cet article, je retrouve quasiment tout ce que j'aime dans le football allemand.

- Du spectacle avec Dortmund qui marque à la dernière minute alors qu'ils venaient de concéder l'égalisation.

- De l'émotion et de la passion avec ce tifo-spectacle avant le match de Schalke.

- Des comportements improbables avec Hitz qui démonte le point de pénalty.

- Et des clubs intelligents dans la gestion de leurs joueurs irrespectueux, avec Düsseldorf qui oblige son jeune joueur à aller arbitrer un match de filles pour "réparer sa faute".

Battez-vous seulement pour savoir quel championnat est le meilleur entre la Liga et la Premier League. Le meilleur championnat c'est celui qui vous fait vibrer, et là-dessus on a tous notre point de vue.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Quel week end de merde que je me tape quand même.
Anderlecht qui fait un nul rageant contre Genk, pareil pour le Barça, défaite de l'OL et du Bayern donc ;(
Heureusement que Chelsea perd quoi...

Sinon c'est vrai que je la trouve passionnante cette Bundesliga et plein de surprises et de rebondissements aussi.

Le Hertha en course pour la LDC

Le BMG qui commence pas 5 défaites d'affilées qui vire son coach et qui est troisième 10 journées plus tard!

Wolfsburg et Leverkusen qui se viandent...

Seul le Bayern reste une certitude...ainsi que le déclin inexorable de du Werder et de Stuttgart. Serieux, comment ils arrivent à ne pas enrayer ça, pourtant ils ont des budgets pas dégeu non?
Huntelaar Niveau : CFA2
Gestion catastrophique, tout simplement.
Stuttgart, contrairement à Bremen, joue plutôt bien au ballon. Mais défensivement c'est digne d'une défense de DH, et quand t'encaisses quasiment 40 buts à la mi saison, tu peux pas espérer grand chose.

Sinon, Darmstadt est une belle équipe de crevards, du vice encore et toujours et un jeu aussi beau qu'une équipe comme Rennes ou Lille.

L'animation d'avant match à S04 avec le film + le tifo, très beau. Mais la pelouse est catastrophique, honteux pour un club comme Schalke.
Toon Eastman Niveau : National
1,2,3 Kagawaaaaaa... Il a complètement craqué le mec de BeIn la dessus. J'espère qu'il va bien parce qu'il était proche de la crise cardiaque la à mon avis.

Cela dit, 3 touches de balles, l'action est parfaite, merci et au revoir. Un peu l'impression de voler Wolfsburg quand même parce qu'après 10 -15 minutes de folies en début de match Dortmund a perdu le file petit à petit. Jusqu'à ce penalty à l'italienne ( le commentateur eurosport n'en revenait pas que l'arbitre aie sifflé) qui a foutu un grand coup de pied au cul à tout le monde.

Pour Gladbach, le Bayern a galvaudé énormément d'occasions mais faut avouer que Sommer a fait un très gros match aussi. C'est dingue la différence entre ce Gladbach qui a prit une branlée lors du premier match de la saison et celui d'aujourd'hui.
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Message posté par Huntelaar
Gestion catastrophique, tout simplement.
Stuttgart, contrairement à Bremen, joue plutôt bien au ballon. Mais défensivement c'est digne d'une défense de DH, et quand t'encaisses quasiment 40 buts à la mi saison, tu peux pas espérer grand chose.

Sinon, Darmstadt est une belle équipe de crevards, du vice encore et toujours et un jeu aussi beau qu'une équipe comme Rennes ou Lille.

L'animation d'avant match à S04 avec le film + le tifo, très beau. Mais la pelouse est catastrophique, honteux pour un club comme Schalke.


Ah mais t'es là?
Une éternité que je t'attends, ptain!
Message posté par Huntelaar
Gestion catastrophique, tout simplement.
Stuttgart, contrairement à Bremen, joue plutôt bien au ballon. Mais défensivement c'est digne d'une défense de DH, et quand t'encaisses quasiment 40 buts à la mi saison, tu peux pas espérer grand chose.

Sinon, Darmstadt est une belle équipe de crevards, du vice encore et toujours et un jeu aussi beau qu'une équipe comme Rennes ou Lille.

L'animation d'avant match à S04 avec le film + le tifo, très beau. Mais la pelouse est catastrophique, honteux pour un club comme Schalke.


J'ai bien les boules d'avoir raté ce Hessenderby (à la télé ou au stade)...mais les Lilien sont toujours aussi surprenants !
C'est vrai qu'ils ont un jeu basé sur de la défense basse et des longs ballons à outrance, mais ils ont une super organisation et encaissent très peu de buts. D'ailleurs c'était déjà le cas en 2. BuLi la saison dernière, ils ont pas changé leur facon de jouer, si ce n'est qu'ils prennent encore moins de risques puisquent les adversaires sont plus forts. C'est déjà un petit miracle qu'ils soient en 1. BuLi, et vu la gueule de leur effectif je les vois mal proposer du football champagne.

Sinon je les trouve pas particulièrement vicieux. Bon, leur gros point fort c'est les CPA donc ils essayent d'obtenir un max de fautes, mais ca tout le monde le fait non ? Non le vrai vice, il est du coté d'Augsburg ce weekend...
nyakichan Niveau : CFA2
"Bilan : beaucoup d'urine et d'excréments retrouvés"
Sérieusement, qui a idée de chier dans un train pour exprimer sa colère ?!
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par nyakichan
"Bilan : beaucoup d'urine et d'excréments retrouvés"
Sérieusement, qui a idée de chier dans un train pour exprimer sa colère ?!


Les femen
blue_army Niveau : CFA2
le commentaire du but de kagawa sur bein sport est magique , mais au fait c'est quoi cette vision de jeu extraterreste de miktryhan(?) sur sa passe a kagawa ?
Ce but de Shinji! :D qu'il me fait plaisir ce BvB...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 11