En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Gr. A
  4. // PSG/Real Madrid

Givet, au bon souvenir de Monaco - Real

Modififié
Mardi 6 avril 2004. Quart de finale retour de la Ligue des champions. Battu 2-4 à l'aller au Bernabéu, l'AS Monaco va réaliser l'un des plus beaux exploits de l'histoire des clubs français en Coupe d'Europe : sortir le Real Madrid de Zidane, Figo, Ronaldo, Raúl, Beckham...

« C'était notre première campagne européenne et c'est vrai qu'on était un peu impressionné » , rembobine le défenseur Gaël Givet, titulaire ce soir-là en défense centrale, pour France Football. Une reprise de Ludovic Giuly, un gros coup de tête de Fernando Morientes et une talonnade de Giuly offre la qualification aux Monégasques (3-1). « On faisait le tour d'honneur avec tous les coéquipiers. Ma famille était au stade et je me souviens m'être retrouvé avec elle après la rencontre. On avait joué aux cartes toute la nuit. (...) On était tellement contents. Globalement, la saison reste l'un des meilleurs souvenirs de ma carrière. C'était magique » , se rappelle Givet.


Une épopée qui s'est prolongée jusqu'en finale... avant la chute face au FC Porto (0-3). FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 4 il y a 3 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 22 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8
À lire ensuite
Müller encense Özil