1. //
  2. //
  3. // Gr. A
  4. // PSG/Real Madrid

Givet, au bon souvenir de Monaco - Real

Modififié
5 5
Mardi 6 avril 2004. Quart de finale retour de la Ligue des champions. Battu 2-4 à l'aller au Bernabéu, l'AS Monaco va réaliser l'un des plus beaux exploits de l'histoire des clubs français en Coupe d'Europe : sortir le Real Madrid de Zidane, Figo, Ronaldo, Raúl, Beckham...

« C'était notre première campagne européenne et c'est vrai qu'on était un peu impressionné » , rembobine le défenseur Gaël Givet, titulaire ce soir-là en défense centrale, pour France Football. Une reprise de Ludovic Giuly, un gros coup de tête de Fernando Morientes et une talonnade de Giuly offre la qualification aux Monégasques (3-1). « On faisait le tour d'honneur avec tous les coéquipiers. Ma famille était au stade et je me souviens m'être retrouvé avec elle après la rencontre. On avait joué aux cartes toute la nuit. (...) On était tellement contents. Globalement, la saison reste l'un des meilleurs souvenirs de ma carrière. C'était magique » , se rappelle Givet.

Une épopée qui s'est prolongée jusqu'en finale... avant la chute face au FC Porto (0-3). FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

motherfucker Niveau : CFA
Note : 1
grosse équipe !
Quelle équipe, quelle saison! Deschamps qui emmène l'ASM sur le toit de l'Europe pour sa 3ème année au poste d'entraîneur, fallait le faire!
Message posté par Feijoada
Vraiment la saison où j ai le plus vibré pour un autre club que ce lui que je supporte.

Et j ai souvenir d un jeu pas dégueulasse du tout en plus.

A chaque match je me disais "bon là c est bon c est cuit".


La Corogne (pas une equipe de branquignolles à l'époque), les Galactiques, Chelski, plus c'était gros, plus ca passait! A l'epoque Porto n'était pas encore gros :(
Saleté de claquage pour Giuly en finale.
Certes ce Porto était une vrai machine, la première du Mou, mais putain, il y avait un truc à faire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Müller encense Özil
5 5